Fate/stay night ~French~ プロローグ2日目.ks

From Baka-Tsuki
Revision as of 22:51, 14 July 2010 by Subete (Talk | contribs)

Jump to: navigation, search
Cette page nettoyée de FSN a fini d'être traduite, mais elle peut néanmoins comporter des erreurs. Tous les correcteurs sont invités à participer à la correction. Patchs de Correction disponible ici.

Equipe de traduction

Traducteur :

Bejarid

Correcteurs :

Texte original

Anglais

Mémo Technique

Script corrigé : Anglais

Notes du Traducteur

page64: Je n'arrive à trouver le mot "désolement" que dans peu de dico, alors qu'il me parait plutôt courant. Ce mot existe dans la langue française ou pas ?

Texte à traduire

  • page0|&f.scripttitle
 [line3]La Guerre du Saint Graal.
 C'est un grand rituel, pratiqué depuis plusieurs siècles.
 Celui qui rentrera dans ce rituel devra éliminer les six autres, puisqu’il s'agit d'un combat à mort.
  • page1|
 Je ne sais quand la Guerre du Saint Graal commença.
 Il est dit que le Saint Graal repose dans les terres de Fuyuki, et de nombreux mages se sont battus ici par le passé.
 Ils n'avaient qu'un seul but... obtenir le Noble Phantasm appelé le Saint Graal.
  • page2|
 Mais l'origine du Saint Graal est inconnue.
 Il est certain qu’il n’a jamais reçu le sang de Dieu, mais son pouvoir correspond à celui décrit dans les légendes[line3]
 Oui.
 Il est dit que le Saint Graal peut exaucer n'importe quel souhait.
  • page3|
 Un seul a le droit de le posséder.
 Le Saint Graal ne peut exaucer qu'un seul vœu pour une seule personne.
 Mais sept mages sont nécessaires pour invoquer le Saint Graal en ces terres.
 Un miracle, sept associés.
 ...Dans ces circonstances, ce n'est qu'une question de temps avant qu'un conflit n'éclate pour le Saint Graal.
  • page4|
 Cela a commencé comme un conflit ordinaire pour des ressources.
 Les sept mages utilisèrent chacun la même quantité de pouvoir du Saint Graal pour invoquer un familier, un "Servant", afin de combattre les autres mages.
  • page5|
 Un seul mage obtiendra le Saint Graal.
 Ainsi, chacun d'entre eux traita alors les six autres, autrefois alliés, comme des ennemis, et un macabre combat débuta.
 Ceci est le rituel appelé la Guerre du Saint Graal, une compétition entre mages pour le Saint Graal.
  • page6|
 Les magiciens choisis par le Saint Graal sont appelés Masters, et chaque Master reçoit un puissant familier, appelé Servant, par la grâce du Saint Graal.
 [line3]Il y a deux preuves prouvant que l’on est un Master.
 L'invocation d'un Servant et s'en faire obéir.
 Ainsi que l'obtention de trois Sorts de Commande pouvant gouverner le Servant.
  • page7|
 Le premier se passe d’explication.
 Hier... non, il y a quelque heures pour être exacte... j'ai invoqué Archer pour être mon Servant.
 Reste le second.
 Je dois protéger jusqu'à la fin ce Sort de Commande qui me lie à mon Servant.
 Pour un Master, c'est sans doute la chose la plus importante de toutes.
  • page8|
 Le motif inscrit sur ma main droite après l'invocation d'Archer... c'est le Sort de Commande.
 Ce signe sacré, accordé par le Saint Graal, est la preuve d'un Master ayant invoqué un Servant.
  • page9|
 Cette marque d’énergie magique concentrée est une chose éphémère, elle n'est pas éternelle.
 Elle est consommée à chaque utilisation et, comme l'apparence le suggère, il y a une utilisation par trait.
 En d’autres mots, seulement trois fois.
 Un Master qui perd ses trois Sorts de Commandes devient incapable de contrôler son Servant et devra faire face à la mort.
  • page10|
 ...Donc.
 Le Sort de Commande doit être préservé comme sa propre vie.
 Cela me fait mal au cœur de penser que j'en ai utilisé un dès le départ, mais ce n'était pas complètement inutile, alors ce n'est pas si mal.
 Car il n'est pas rare de voir les Servants aller à l'encontre de leurs Masters.
 Je suis chanceuse d'avoir pu l'asservir en utilisant un seul Sort de Commande.
  • page11|
 ...Bah, c'est l'essentiel.
 La Guerre du Saint Graal commencera quand les sept Servants auront tous été invoqués.
 Je ne peux pas me contenter de dormir.
 Je ne sais pas quand le dernier Master apparaîtra, mais cela ne saurait tarder[line4]
  • page12|
 "Mm... déjà le matin...?"
 ...Je suis si fatigué.
 Regardant hébétée à travers la fenêtre, je remarque que le soleil est déjà haut.
  • page13|
 "...Il est plus de neuf heure... Je crois que ce n'est même plus une question de retard..."
 Jetant un œil au réveil, je m'assure que ce n'est plus la peine d'aller à l'école 
  • page14|
 "...Mon corps est si lourd... On dirait qu'il en a pris plus de la moitié."
 Je m'assieds dans le lit et prends une grande inspiration.
 ...Ma fatigue n’est pas due qu’au fait que je ne suis pas matinale.
 Comme l'a dit Archer, un Master qui vient juste d'invoquer son Servant ne peut être en pleine forme.
  • page15|
 "[line4]C'est vrai.
  J'ai invoqué Archer et non Saber."
 Je m'en souviens nettement.
 Ce n'est pas vraiment quelque chose dont je souhaite me souvenir... mais même si cela ne me plaît pas, il n'y a pas de seconde chance.
  • page16|
 "Environ un jour pour que mon énergie magique revienne, hein ? Bon, je suppose qu'aujourd'hui sera juste un tour de chauffe."
 Je sors lentement du lit.
 ...Je lutte contre l'air chaud, malgré la saison, et mon désir de rester emmitouflée dans mes couvertures.
 Je mets au tapis l'envie de retourner dormir à la troisième seconde du match et m'examine dans le miroir.
 Rien d'anormal apparemment. Excepté le fait que je n'ai que la moitié de mon énergie magique habituelle, tout est en ordre.
  • page17|
 "[line3]Bien, il ne devrait pas y avoir de problème."
 Pour l'instant, récapitulons la situation.
 Le Servant que j'ai invoqué est Archer.
 C'est un rustre sans aucune considération pour son invocateur et Master.
 Et pour couronner le tout, il ne sait pas qui il est.
 ...Oh, j'en ai déjà mal à la tête.
  • page18|
 "...Je vais devoir me passer de son Noble Phantasm en attendant que sa mémoire revienne. Il ne peut pas l'utiliser si il ne s'en rappelle pas."
 Les Servants sont en eux-mêmes de puissants familiers, mais ce qui les rend surpuissants, c'est leur "coup secret".
 Le problème étant qu’Archer dit ne pas se souvenir du sien.
  • page19|
 "[line3]Bon, c'est en partie ma faute, donc nous allons devoir faire avec."
  • page20|
 C'est vrai. Les choses sont ce qu'elles sont, nous sommes dans le même bateau.
 J'espère qu'il retrouvera bientôt ses souvenirs, mais avec sa façon d'agir actuelle... qui sait quand cela arrivera.
 ...Vraiment.
 On dirait qu'une montagne de problèmes s'est dressée devant nous[line4]
  • page21|
 "...Oh. Peut-être devrais-je revoir mon jugement sur lui."
 Le salon est redevenu exactement comme il était.
 J'espérais seulement qu'il déblaie les décombres, alors je suis touchée qu'il soit allé aussi loin.
  • page22|
 Il a dû se sentir mal d'avoir mis un tel désordre dans le salon ou il n'aurait pas fait tout ceci.
 Je devrais peut-être le considérer comme admirable, ou au moins comme un gars bien[line4]
  • page23|
 "Le soleil est levé depuis longtemps. Vous vous laissez aller."
 "......"
 Je retire ce que j'ai dit.
 Cette attitude insolente... il ne mérite aucun compliment.
  • page24|
 "[line3]Bonjour. Tu sembles bien détendu. Je vois que tu fais comme si tu étais chez toi."
 "Eh bien, il s'agit de la pièce dans laquelle j'ai passé la nuit. J'ai fini par deviner où tout devait se ranger. Ah, et puisque j'en étais à faire le ménage, j'ai aussi nettoyé la cuisine. Je m'attendais à plus de désordre, mais c'était plutôt propre. C'est assez impressionnant si l'on considère que vous vivez seule dans cette maison."
  • page25|
 "......"
 Ça me donne mal à la tête.
 Pourquoi est-ce que mon Servant vérifie ma propreté ?
 On dit que les Servants ne pensent qu'aux batailles, peut-être que ce gars est détraqué quelque part...
  • page26|
 "Je vois, vous n'êtes pas très en forme, c'est ça ? Vous sembliez bien hier soir, mais dormir a dû réveiller votre fatigue."
 "[line3]Hum, je vous apporte à boire, si un thé vous convient."
 Comme chez lui, dans la maison d'une étrangère.
 Archer se lève, sort une nouvelle tasse sans un instant d'hésitation, et verse un thé légèrement coloré de rose.
  • page27|
 "[line8]"
 Il y a beaucoup de choses que je voudrais dire, mais étrangement je ne saurais l'interrompre.
 Chaque aspect de son mouvement est raffiné, et on peut même dire qu'il est appliqué dans sa tâche.
  • page28|
 "...Bon, d'accord. C'est vrai que je suis fatiguée, alors pourquoi pas."
 Je m’assois.
 Il me tend la tasse silencieusement, et j'en prends une gorgée.
 [line4]Oh, c'est bon.
  • page29|
 Bien sûr, c'est un thé chinois spécial. C'est la meilleure partie de ma feuille favorite, alors je me fâcherais si c'était mauvais.//On comprend qued
 En fait, je me fâche quand quelqu'un en utilise sans ma permission.
 ...Oui.
 Je devrais me fâcher, mais quand c'est infusé si merveilleusement, je suis trop heureuse pour me plaindre.
  • page30|
 "Hum. Huhu."
 "...Hé. Pourquoi est-ce que tu ris toi ?"
 "Eh bien, j'étais sur le point de vous demander ce que vous en pensiez, mais avec une telle expression sur votre visage, il est inutile de demander."
 "[line4]!"
 Je repose brutalement la tasse sur la table.
  • page31|
 "Quel gâchis. Vous devriez le boire tant qu'il est chaud. Si je vous perturbe, je peux partir."
 "Merci mais ce n'est pas la peine. Je ne suis pas devenu Master pour que quelqu'un me prépare le thé. De plus, tu n'as pas besoin de faire des choses que je ne t'ai pas ordonné."
  • page32|
 "Je vois. Effectivement, je n'ai pas formé un contrat avec vous pour préparer le thé ou nettoyer derrière vous. Si c'est ce que vous désirez, j'y ferai attention."
 "Bien. Ce dont j'ai besoin est un puissant familier.
  Je n'ai jamais entendu parler d'un Servant qui ferait ce genre de chose, et je n'en ai pas besoin non plus."
  • page33|
 "Hum ? Qu'entendez-vous par 'pas besoin' ?"
 "Rien du tout. Interprète ça comme tu veux.
  Plus important, te rappelles-tu qui tu es maintenant ?"
  • page34|
 Archer secoue la tête.
 ...Comme je le pensais, ce n'est pas bon.
 S’il ne s'en souvient pas après une nuit, ça risque de ne pas revenir facilement. Même si nous essayons différentes choses aujourd'hui, cela reste...
  • page35|
 "Très bien. Je vais réfléchir à ce que l'on peut faire pour ta mémoire.
  Bon, prépare-toi pour sortir, Archer. Puisque tu viens d'être invoqué, tu ne connais pas les environs, non ? Je vais te faire visiter."
 "Se préparer pour sortir ? C’est inutile. Si vous voulez sortir, nous pouvons y aller tout de suite."
  • page36|
 "Hé, tu comptes marcher dans la rue comme ça ? Ça va surement attirer l'attention, et surtout, les autres Masters pourront tout de suite voir que tu es un Servant.
 Je n'ai pas l'intention de dire à tout le monde que je suis un Master, tu sais."
  • page37|
 "Oh, c'est à ça que vous pensez.
  Il n'y a aucun problème. Certes j'aurai besoin de me changer, mais uniquement quand je prendrai forme.
  Les Servants sont des âmes après tout. Nous devenons des esprits quand nous ne sommes pas en combat pour réduire le fardeau de nos Masters."
  • page38|
 "Ah, d'accord. Vous restez une âme héroïque même une fois invoqués. Puisque c'est l'énergie magique du Master qui donne forme à l'âme, si j'arrête cette énergie magique..."
  • page39|
 "Naturellement, nous retournons à l'état d'esprit.
  Un Servant dans cette condition est similaire à un esprit gardien. Nous ne pouvons être vus par quiconque, à part le Master auquel nous sommes liés par une ligne de pouvoir.
  Cependant nous pouvons toujours parler, donc il n'y a pas de problème pour aller en reconnaissance."
  • page40|
 "Wow, c'est vraiment pratique. Dans ces conditions, ça doit être difficile de chercher les autres Masters."
 "Oui. Mais les mages peuvent sentir les autres mages, non ? De la même façon, les Servants peuvent sentir les autres Servants.
 Si un Servant maîtrise une puissante magie, il pourra sans doute sentir les autres Servants, même de loin."
  • page41|
 ...Exactement comme il vient de le dire.
 Un Master est habituellement un grand mage.
 Un mage avec une forte énergie magique est sensible à une autre énergie magique.
 Mais à ma connaissance, personne dans cette ville n'a une telle énergie magique.
  • page42|
 "Hum... Et toi alors ? Peux-tu dire où sont les autres Servants ?"
 "Master, avez-vous oublié ma classe ? Sentir les ennemis à distance n'est pas un travail pour un chevalier."
 Je suppose que non, en effet...
 L'énergie magique d'Archer n'est pas assez forte pour cela.
 Il n'y a sans doute que le Servant Caster qui devrait avoir assez d'énergie magique pour localiser les ennemis à distance.
  • page43|
 "Je comprends. Bon, suis-moi Archer. Je vais te faire visiter le monde dans lequel tu as été invoqué."
 "Je ne pense pas que cela soit si nouveau pour moi...
  [line3]A part ça Master, n'oubliez-vous pas quelque chose d'important ?"
 "Hein ? Que veux-tu dire par quelque chose d'important ?"
 "Franchement... Vous avez encore du chemin à faire. Nous devons encore réaliser l'échange le plus important de notre contrat."
  • page44|
 "L'échange le plus important[line4]?"
 Un échange équivalent ?
 Non, fondamentalement, la récompense pour le Servant est de participer dans la Guerre du Saint Graal.
 Aucun autre échange ne devrait être nécessaire[line3]
  • page45|
 "Vous n'êtes... vraiment pas quelqu'un de matinal, n'est-ce pas ?"
 Archer dit cela avec un air surpris.
 En écoutant ses commentaires sarcastiques, je réalise quelque chose.
 En y repensant...
 Il ne s'est encore jamais adressé à moi par mon nom.
  • page46|
 "[line3]Ah. Zut... Les noms."
 "Vous avez enfin réalisé ? Bah, il n'est pas trop tard. Alors Master, quel est votre nom ? Comment dois-je vous appeler à partir de maintenant ?"
 Archer demande ça d'une façon bourrue.
  • page47|
 [line4]Bon sang. Il a bon fond.
 Oui, pas d'erreur.
 Après tout, nous n’avons pas besoin d'échanger nos noms.
 Servant et Master ont une relation contrainte et forcée par le Sort de Commande.
 Pour un contrat avec un familier normal, l'échange des noms a une grande importance, mais un tel lien n’est pas nécessaire entre le Master et le Servant.
  • page48|
 Malgré cela, Archer trouve ça important.
 C'est une preuve de confiance que nous allons combattre côte à côte, même sans le Sort de Commande.
  • page49|
 "Je suis Tohsaka Rin. Tu peux m'appeler comme tu le désires."
 Je réponds crûment, incapable d'être honnête avec mes sentiments.
  • page50|
 Bah, de toute façon il est surement plus facile pour moi d'être appelée de façon stricte avec "vous" ou "Master", et il va surement m'appeler comme ça.
 Mais ceci dit...
 Archer marmonne mon nom pour lui-même.
 "Alors ce sera Rin (signifiant 'froid'). Oui... Ce nom vous va très bien."//trad à mettre en Ruby
 Il dit quelque chose d'outrageant.
  • page51|
 "[line8]"
 "Rin ? Qu'y a-t-il ? Vous semblez étrange."
 "[line4]T-Tais-toi ! Allons-y Archer ! N-nous n'avons pas le temps de nous détendre !"
  • page52|
 Je me retourne et commence à marcher.
 Je suis vexée. Je ne sais pas pourquoi, mais je le suis.
 Est-ce qu'Archer a dit ça uniquement pour que je me sente ainsi ?
  • page53|
 "C'est possible... Il en est tout à fait capable..."
 Oui, ça doit être ça.
 Mon visage rougissant, mon cœur battant la chamade, tout cela fait partie de son plan.//elle rougit, ou elle est rouge de colère ?
 Sois prudente, Rin.
 Tu vas devoir travailler avec cette canaille à partir de maintenant.
  • page54|
 Je sors avec Archer.
 La ville où nous vivons, Fuyuki, peut être divisée en deux parties.
 Ici, la partie truffée de vieilles demeures et de maisons traditionnelles, c'est le quartier Miyama.
 De l'autre côté de la rivière c'est Shinto, le quartier qui s’est modernisé.
 Ma maison est dans la partie ancienne, la vieille ville Miyama.
  • page55|
 Le quartier Miyama est également séparé en deux parties.
 Ceci est le quartier des maisons occidentales, là où vivent les immigrants de pays étrangers.
 Et de l'autre côté, c'est le quartier des demeures de style japonais, avec au-delà une montagne.
 Les deux quartiers sont au sommet d'une colline, on pourrait donc dire que ce sont des banlieues.
 Les habitations entre ces deux quartiers sont assez ordinaires.
 Par exemple...
  • page56|
 Elles ressemblent à ça.
 Ceci est le carrefour du quartier Miyama et monter la colline mène aux maisons occidentales comme la mienne.
 Du côté opposé, une colline conduit au quartier abritant les demeures de style japonais.
 Un pont conduit du coté de Shinto, et le dernier chemin mène à l'école, au quartier commerçant, et également au Temple Ryudou au sommet de la montagne.
  • page57|
 Et ceci est le large pont connectant Shinto et la vieille ville Miyama.
 Il y a quelques années, une grande station a été construite de ce côté-là et a rapidement grandi depuis.
 Même si la cité Miyama et Shinto font partie de la même ville, vous pouvez les considérer comme deux endroits bien distincts.
  • page58|
 Le nom de la ville, Fuyuki, ou "Arbre d'Hiver", est supposé venir du fait que les hivers sont longs ici.//trad à mettre en ruby
 En y repensant, c'est vrai que cet endroit connaît un long hiver.
 Cependant, contrastant avec ce long hiver, il fait assez chaud ici et la température en février est la même qu'en décembre partout ailleurs.
 Je parierais que des sources d'eau chaudes jailliraient si on creusait dans les alentours.
  • page59|
 Encore que, ce froid modéré ferait de cette ville une piètre station thermale.
 La ville de Fuyuki, avec son hiver doux, a un étrange climat qui voit l'arrivée du printemps en avril sans aucun changement.
  • page60|
 Shinto est partout comme ça.
 Cette ville en développement rapide a commencé à construire de grands immeubles comme si elle courait après quelque chose, et cela a pour résultat cet aspect très artificiel.
 Enfin, ça ne vaut que pour les dix dernières années.
 À ce que j'ai entendu, le grand feu d'il y a dix ans a brûlé presque entièrement le quartier résidentiel.
 Ces immeubles ont été construits sur le terrain où personne ne vivait plus.
  • page61|
 [line4]Et.
        En voici le centre.
  • page62|
 "Ceci est le parc de Shinto. Maintenant que nous avons fait le tour des lieux importants, quelles sont tes impressions ?"
 Je questionne Archer qui se tient à côté de moi.
 Je ne peux pas le voir, bien sûr.
  • page63|
 "C'est un vaste parc. Mais y a-t-il une raison au fait qu'il soit désert ?"
 "Ça se voit, hein ? Eh bien, c'est parce qu'il y a une histoire derrière cet endroit."
  • page64|
 Je balais du regard le parc.
 Un parc aussi grand et organisé devrait être un terrain de jeux pour les enfants, même en semaine.
 Mais il n'y a que quelques personnes ici, et un sentiment de désolement parcours ce lieu.
  • page65|
 "Cela s’est passé il y a dix ans. Ils ont dit qu'il y avait eu un énorme feu dans cette zone. Le feu a brûlé pendant une journée avant de s'éteindre juste quand il commençait à pleuvoir.
  Après ça, la ville fut reconstruite, mais cet endroit resta comme il était.
  Tout était réduit en cendres, alors ils en ont fait un parc."
  • page66|
 "[line8]"
 Archer ne dit rien.
 Mais même si je ne peux le voir, je peux deviner qu'il ressent quelque chose de spécial.
  • page67|
 "On dirait que tu as remarqué... En effet, c'est ici que s'est terminée la dernière Guerre du Saint Graal. Je ne connais pas les détails, mais la dernière guerre s'est terminée ici, et cet endroit est ainsi depuis lors."
 "[line3]Je comprends. Ça doit être pour cette raison que ce lieu est empli de tant de rancunes."
  • page68|
 "Oh ? Tu peux sentir ce genre de chose ?"
 "Les Servants sont des esprits. Nous sommes des êtres similaires aux rancunes et aux obsessions ayant pris forme. Ainsi, nous sommes sensibles à ces 'restes' qui nous sont semblables. Il y a des lieux de cette ville avec de forts regrets, mais cet endroit est à un niveau complètement différent. Pour nous, cet endroit est plus comme un Reality Marble."
 Archer prononce un mot inhabituel dans une voix sans timbre.
  • page69|
 [line4]Reality Marble.
 L'une des magies considérées comme l'apogée d'un mage, connue pour être intimement proche de la sorcellerie.
 Pendant des centaines d'années, une "barrière magique" était le champ défensif qui protégeait un mage.
 Vulgairement, il s'agit d'une version malveillante d'un système de sécurité pour maison.
  • page70|
 Une barrière magique est quelque chose appliqué à une zone ou à un bâtiment existant pour qu'il se protège de lui-même des ennemis extérieurs.
 Mais il s'agit seulement d'une transformation appliquée à quelque chose d'existant.
  • page71|
 Un Reality Marble quant à lui est différent.
 Un Reality Marble est une image qui ronge la réalité.
 Le monde imaginaire d'un mage[line3]Une barrière magique qui repeint la réalité en laissant le cœur d'un mage prendre forme[line3]Voici ce que nous appelons un Reality Marble.
 En d'autres mots, c'est une magie à large effet qui déforme, non, recrée le monde selon les désirs du mage[line4]
  • page72|
 "Rin ? Qu'y a-t-il, vous pensez à quelque chose ?"
 "Hein ? Non, j'étais juste surprise.
  Je pensais juste que 'Reality Marble' semblait étonnant dans la bouche d'un Archer."
 "Quoi, est-il étrange pour moi de connaitre ce terme ?"
  • page73|
 "Eh bien oui. Le Reality Marble est un tabou parmi les tabous, un secret parmi les secrets. Il n'y a aucune raison qu'un Archer connaisse ça."
 "N'est-ce pas vrai ?" demandai-je avec mon expression.
 Alors, je le sentis soupirer pesamment à mes côtés.
  • page74|
 "Rin, un héros est quelqu'un qui excelle aussi bien avec la magie qu'avec les armes.
  Ça ne me dérange pas si vous voulez penser qu'un Archer ne peut utiliser que des arcs, mais s'il vous plaît, n'ayez pas un apriori aussi optimiste pour les autres Servants."
 Arg...
 À bien y réfléchir, il a raison.
  • page75|
 "J-je comprends. Ce n'était pas quelque chose de très prudent à dire. Je serai prudente à partir de maintenant, alors il n'y a pas de problème, non ?"
 "Rin... Je vais être honnête. Vous êtes excellente, mais à cause de ça, vous avez l'habitude de sous-estimer les autres. Vous devriez redresser cette habitude avant l'âge adulte." 
  • page76|
 "!... Comment te permets-tu de me parler de cette façon !"
 Redresser, c'est comme rééduquer les mauvaises habitudes d'un cheval !
  • page77|
 "Oh, excusez-moi. Je ne voulais pas vous comparer à un cheval désobéissant, j'ai juste utilisé ce mot car il convenait particulièrement à votre personne."
 "Hé, n’aggrave pas ton cas[line4]Aïe !?"
 Mon bras droit me fait soudainement mal.
  • page78|
 "[line4]Rin ?"
 "...Tais-toi un instant, Archer."
 Le Sort de Commande gravé sur ma main droite est douloureux.
 Un petit avertissement, comme pour attirer mon attention.
 "[line4]Quelqu'un nous regarde."
 "Hum."
  • page79|
 ...J'étends mes sens aux alentours.
 Je déroule les fils de ma conscience et cherche à travers le parc.
 "...Je n'arrive pas à le trouver.
  Et toi, Archer ?"
  • page80|
 "[line3]C'est difficile. Je ne ressens même pas le regard."
 "...Alors ça doit être un Master qui nous observe."
  • page81|
 Je ne sais pas qui c'est, mais si Archer ne le sent pas, c'est forcément un Master.
 Nous ne sommes pas encore sept, mais si nous le voulons, nous pouvons commencer à nous combattre à tout moment.
 On dirait que celui qui nous observe cherche le combat, mais...
  • page82|
 "...Le Sort de Commande réagit aux autres Sorts de Commande. Donc si vous êtes un Master, vous devriez être capable de reconnaître les autres Masters quand vous les voyez, en toute logique. Alors vous pouvez identifier les autres Masters aussi ?"
  • page83|
 "Oui. Mais un mage de haut niveau peut cacher son énergie magique. Même si les Sorts de Commande réagissent les uns aux autres, ils fonctionnent à partir d'énergie magique. Ainsi, si un Master a celé son Circuit Magique, il sera difficile de le trouver."
  • page84|
 "...C'est ennuyant. Cela veut dire que nous leur montrons notre position."
 "Je suppose. Bon, en cherchant un peu à la maison je devrais pouvoir trouver quelque chose qui scelle mon énergie magique mais..."
 "Mais cela n'est pas nécessaire ?"
 "Exactement. Parce que, si je ne le cache pas, ils vont venir à nous n'est-ce pas ? Ça nous évite d'avoir à les chercher."
 "[line4]"
 Archer pousse un soupir et se tait comme s'il était choqué.
  • page85|
 "...Qu'est-ce qu'il y a ?! Tu veux dire que je ne devrais pas être présomptueuse ?"
 Je demande, me souvenant de notre précédente conversation.
 Mais Archer dit simplement, "C'est impossible".
 "C'est comme ça que vous êtes la plus forte.
  Oui, laissons ces poules mouillées nous suivre."
 Dit-il, en essayant de se retenir de rire.
  • page86|
 ...Ce n'est pas comme si j'appréciais sa réponse, mais nous décidons de continuer à parcourir la ville.
  • page87|
 Nous visitons les lieux les plus importants, trimballant notre observateur aux alentours, dînant au passage, et concluons cette promenade.
 Nous avons beaucoup marché, et il est maintenant sept heures.
 À cette heure de la nuit, notre destination devrait nous donner la meilleure vue.
  • page88|
 Un vent puissant.
 Le plus haut bâtiment de Shinto.
 La vue du toit de ce bâtiment est une fin appropriée pour cette journée.
  • page89|
 "Alors ? Cet endroit a une superbe vue, Archer."
 "Ahh... J'ai pitié de quiconque pourrait sortir avec vous un jour. Vous m'avez traîné dans le coin toute la journée."
 "Hein ? As-tu dis quelque chose, Archer ?"
 "Juste ce que je pense. ...Oh, c'est effectivement un bel emplacement. Si nous avions commencé par venir ici, nous n'aurions pas eu à marcher partout comme nous l'avons fait."
  • page90|
 "Qu'est-ce que tu racontes ? Certes c'est un beau panorama, mais ce que l'on voit ici n'est qu'une vue d'ensemble de la ville. Tu ne peux connaitre le terrain sans y être allé."
 "[line3]Ce n'est pas le cas. Ma classe n'est pas Archer pour rien. Vous ne pouvez être un archer sans une bonne vue."
  • page91|
 "Ah bon ? Alors tu peux voir ma demeure d'ici, Archer ?"
 "Non, je ne peux pas voir la banlieue d'ici. Au mieux, je peux voir jusqu'au pont. À cette distance, je peux compter le nombre de tuiles." //FAIL ! Un pont ça n'a pas de tuiles. Ecrous peut-être ? 
  • page92|
 "Impossible, les tuiles sur le pont...!?" //Effectivement, il n’y a pas de tuiles sur le pont. Bien vue Rin ! :D
 Ce n'est pas seulement bon. Sa vue est comparable aux longues-vues que l'on peut trouver sur ce toit. //Tout le monde comprend ça, les longues-vues ?
  • page93|
 "Tu me surprends. Alors tu es vraiment un archer après tout."
 "...Rin. J'espère me tromper mais, seriez-vous en train de vous moquer de moi ?"
 "Bien sûr que non. C'est juste que même si tu es appelé Archer, tu n'y ressembles pas vraiment alors je me suis fait des idées."
 "Voilà qui est troublant. Il faudra que l'on reparle de ça une fois rentrés."
  • page94|
 Il semble qu’Archer apprécie la vue étant donné son silence.
 Il est probablement en train de se figurer l'agencement de la ville.
 ...Je ne peux l'interrompre pendant qu'il surveille le champ de bataille.
 Je m'éloigne d'Archer et me dirige vers le rebord.
  • page95|
 "[line5]"
 Tout ce que je peux voir avec ma vue ce sont les lumières en contrebas de ce bâtiment.
 Comme les phares des voitures dans la rue, ou les gens rentrant chez eux après le travail.
 Je ne peux distinguer chaque voiture ou chaque personne.
  • page96|
 Je peux les voir, sans pour autant les discerner.
 Tout comme je remarquais que quelqu'un m’épiait un peu plus tôt, sans être capable de voir l'observateur.
  • page97|
 "[line3]Au minimum, il y a une personne qui a sa base dans Shinto."
 Je plisse les yeux et regarde en dessous de moi.
 ...Il y a sept Masters en tout.
 Et je ne sais pas encore qui sont ces Masters, ni les Servants qu'ils commandent.
 En ce moment même, je présume que les Masters parcourent la ville, collectant des informations sur les autres Masters.
  • page98|
 "[line3]?"
 Soudainement, je sens le regard de quelqu'un sur moi.
 Il n'y a aucune réaction de la part de mon Sort de Commande.
 Je sens seulement que quelqu'un me fixe des yeux.
  • page99|
 "D'en bas...?"
 Je regarde en contrebas.
 ...Il y a beaucoup de gens marchant le long de la route.
 Parmi eux, il y a une personne.
 Une personne qui regarde vers moi, comme si elle regardait la lune.
  • page100|
 "......"
 Je ne saurais être sûre de son identité.
 Je ne peux être sûre, et pourtant je sais qui c'est.
 ...C'est étonnant.
 Qu'est-ce qu'il fait ici, à cette heure ?
  • page101|
 "Rin. Avez-vous trouvé un ennemi ?"
 Archer m'interpelle comme s'il avait senti mon excitation.
  • page102|
 "[line3]Rien. Juste une connaissance. Il n'a rien à voir avec nous, c'est une personne ordinaire."
 Je réponds, incapable de cacher mon irritation, et quitte l'endroit où je me tenais debout.
 Il est impossible qu'il m'ait vue depuis la rue.
 Il devait surement regarder vers le haut bâtiment par coïncidence.
 Ça ne veut donc pas dire qu'il m'ait remarquée.
  • page103|
 ...Mais quand même.
 Je suis contrariée de l'avoir laissé me voir agir en tant mage.
  • page104|
 Le temps que nous retournions à Miyama, il est neuf heures passées.
 Contrairement à Shinto, Miyama est un vieux quartier résidentiel.
 Plus personne n'est dehors après neuf heures, et le quartier devient aussi calme qu'en pleine nuit.
  • page105|
 "Nous avons fait le tour. As-tu une bonne image de la ville maintenant ?"
 "...Hum ? Oui, ça ira. Je découvrirai le reste au fur et à mesure."
 "Alors nous avons fini pour aujourd'hui. Je ne suis pas pour nous séparer non plus, alors retournons à la maison et reposons-nous."
  • page106|
 Nous remontons le chemin gravissant la douce colline.
 ...Et,
 Il y a quelqu'un marchant devant nous.
 "Hein ? Sakura... ?"
 Ça tombe mal.
 Je ne veux pas la voir maintenant.
  • page107|
 "Rin ? Pourquoi nous cachons-nous ?"
 "Tais-toi ! Oh, hum, c'est quelqu'un que je connais. J'ai séché l'école aujourd'hui, donc je ne veux pas la rencontrer."
 Pendant que je parle, je regarde la silhouette devant nous.
  • page108|
 Sur le chemin...
 Il y a cette étudiante de première année,[r]//le timing est pourri là
et un étranger que je ne connais pas.
  • page109|
 Ils discutent de quelque chose.
 ...Non, il semble que l'étranger parle à Sakura sans qu’elle ne le veuille pour autant.
  • page110|
 "Rin ? Est-ce que la personne que vous connaissez est cet étranger ?"
 "Non, je ne le connais pas. Il y a beaucoup de demeures occidentales par ici, peut-être qu'il vient visiter l'une d'elles."
 A peine ai-je dis ça que je me blâme d'être trop indulgente dès que cette fille est impliquée.
  • page111|
 "...Archer, est-il humain ?"
 "Qui sait ? Il a une forme, donc il devrait être un humain. En tout cas, ce n'est pas un Servant."
 "Oui c'est vrai. Ce n'est pas un Master non plus, je suppose donc que ce n'est qu'une querelle sans importance."
 ...Même si ce n'est pas le genre de fille à chercher des problèmes avec un garçon...
  • page112|
 "Ils s'en vont. La fille grimpe la colline.
  Le garçon lui..."
 Le gars blond descend la route que nous venions de monter.
  • page113|
 "Bien alors tu peux utiliser cet endroit. Moi je vais aller dormir, à moins que tu aies des questions."
 "Je n'ai pas de questions importantes. Votre décision de ne pas vous ruer au combat est correcte. Vous devriez utiliser cette nuit pour récupérer votre énergie magique."
 "Oui. À demain alors. Je compte sur toi pour le thé demain matin."
  • page114|
 La fatigue me prit soudainement une fois dans ma chambre.
 "[line3]Ah oui, je dois contacter Kirei avant d'aller me coucher."
 Cet ennuyeux prêtre.
 Il doit déjà être prêt à appeler un mage remplaçant.
 Ça ne me gêne pas vraiment, mais c'est mon tuteur, donc je devrais au moins le prévenir.
  • page115|
 "Téléphone, téléphone..."
 Je compose le numéro.
 Et bientôt, ce faux prêtre décroche.
  • page116|
 "Kirei ? C'est moi. J'ai formé un contrat avec un Servant hier alors, enregistre-moi officiellement comme Master."
 "......"
 Un bref silence.
 Le silence de Kirei est suffisamment pressant pour vous mettre sous pression même à travers le téléphone.
  • page117|
 "...Très bien. Et maintenant ? Tu devrais venir me voir au moins une fois. J'ai quelque chose à te donner que j'ai reçu de tes parents. Ils ont dit de te le donner uniquement si tu devenais un Master avant d'être adulte."
  • page118|
 "Oh, tu veux dire le testament de mon père ? Je l'ai déjà déchiffré et récupéré l'objet, donc c'est bon. Je viendrai te voir si l'envie m'en prend. Au revoir."
 "Attends, Rin. Si tu es un Master alors[line4]"
 Je raccroche, ne l'écoutant pas plus longtemps.
 Écouter les sermons de Kirei en étant déjà fatiguée ne m'aidera pas à récupérer mon énergie magique.
  • page119|
 "[line3]Bien, tous les préparatifs sont maintenant terminés..."
 Tout ce qu'il reste à faire est de dormir.
 À mon prochain réveil, ça devrait être un matin tout à fait différent.
 ...Il y a dix ans.
 La Guerre du Saint Graal, dans laquelle mon père devint un Master et fut vaincu.
 Maintenant, je rentre dans cette même guerre...
  • page120|