Fate/stay night ~French~ プロローグ3日目.ks

From Baka-Tsuki
Jump to: navigation, search
Cette page nettoyée de FSN a fini d'être traduite, mais elle peut néanmoins comporter des erreurs. Tous les correcteurs sont invités à participer à la correction. Patchs de Correction disponible ici.

Equipe de traduction[edit]

Traducteur :[edit]

Bejarid

Correcteurs :[edit]

Texte original[edit]

Anglais

Mémo Technique[edit]

Script corrigé : Anglais

Notes du Traducteur[edit]

Texte à traduire[edit]

  • page0|&f.scripttitle
 Bien.
 Après le petit déjeuner, j'explique clairement mes plans à court terme.
  • page1|
 "Quoi ? Vous allez à l'école ?"
 "Oui. Tu as un problème avec ça, Archer ?"
 "...Non, c'est seulement..."
  • page2|
 Archer hésite, mais ne proteste pas.
 Il a dû se rendre compte hier que je n'étais pas du genre à revenir sur mes décisions.
 J'arrive à lire en lui, quelque part. Archer est sarcastique, mais il y a un côté honnête en lui. On dirait donc qu'il ne se plaindra pas d'une chose qu'il a accepté.
  • page3|
 Oui, on pourrait dire qu'il est loyal d'une manière maladroite.
 C'est ma conclusion... non, c'est plus une intuition après avoir observé Archer toute la journée d'hier.
  • page4|
 "Rin. Maintenant vous êtes un Master, vous devez toujours être à l'affut des autres Masters. L'école est un endroit où il est difficile de rester paré à une attaque soudaine."
  • page5|
 "Ce n'est pas vrai. Ecoute, Archer, même si je suis un Master maintenant, je n'ai pas l'intention de changer mon rythme de vie. De plus, un combat entre Masters est quelque chose qui doit être fait à l'abri des regards, non ? Donc si nous sommes à l'école, lieu remplit de monde, je ne pense pas que nous ayons à craindre une quelconque attaque surprise."
  • page6|
 "...Je vois. Si c'est ce que vous avez décidé, je ne peux qu'obéir.
  Mais je peux vous accompagner sous forme spirituel, n'est-ce pas ? Vous n'envisagez pas de me laisser ici pendant que vous allez à l'école ?"
  • page7|
 "Bien sûr que non. Et pas qu'à l'école, je te veux à mes côtés dès que je sors. C'est le rôle du Servant de protéger le Master, je compte donc sur toi."
 "Je suis soulagé d'entendre ça. C'est le devoir du chevalier de répondre à la confiance placé en nous. Je ferais le maximum pour être à la hauteur vos espérances."
  • page8|
 "Mais Rin, imaginons qu'il y ait un ennemi la bas, que ferez-vous ?"
 "Hum ? Quoi, tu suggères qu'il y ait un Master à l'école ?"
 "Oui. C'est certainement difficile pour quiconque de l'extérieur de rentrer, mais ça n'est pas un problème si il y a quelqu'un déjà en place qui est un Master."
  • page9|
 "Je ne pense pas que ça soit possible. Dans cette ville, il n'y a qu'une seule famille de magicien en plus des Tohsaka. Cette autre famille a périclité, et ils n'ont même pas de Master."
  • page10|
 "Comment savez-vous qu'ils n'ont pas de Master ?"
 "Hé, c'est naturel d'avoir enquêté sur une autre famille de magicien de sa propre ville.
  Il n'est pas un master, et son successeur n'a pas assez d'énergie magique pour devenir Master, nous pouvons donc les ignorer."
  • page11|
 "Je vois. Donc il y a un autre mage dans l'école où vous aller. Mais vous dites que ce mage n'a pas assez d'énergie magique pour devenir un Master, c'est cela ?"
  • page12|
 "Exactement. Donc les masters vont probablement venir d'ailleurs. Je ne pense pas que ce genre de personne viendront à l'école."
 "Pour l'instant du moins...
  Mais Rin, il y a toujours des exceptions. Que ferez-vous si il y a un autre mage que vous ne connaissiez pas à votre école ?"
  • page13|
 "Comme je l'ai dit, il n'y en a pas. Les mages sont sensibles aux autres mages. Si nous étions dans la même école pendant une année, je devrais pouvoir sentir un autre mage peu importe combien il le cache.
  Je peux dire avec certitude qu'il n'y a que deux mages à notre école. L'un d'entre eux, c'est moi, et l'autre est seulement un apprenti qui n'a pas assez de pouvoir pour devenir un Master.
  Compris ? Il est inutile de t'inquiéter, Archer. C'est totalement impossible."
  • page14|
 "C'est pour ça que c'est un scénario hypothétique. Il y a toujours quelque chose de caché.
  Il est inévitable que des choses inattendues se produisent.
  Ce que je dis, c'est que quand cela arrivera, il ne faudra pas s'en prendre à moi."
  • page15|
 Archer sourit d'un air laconique.
 ...Cette seule action me donne envie de m'en prendre à lui, mais si je le fessais, je serais en retard pour l'école.
  • page16|
 "Ça n'arrivera pas. Une hypothèse est une hypothèse parce qu'elle ne se réalise pas. Si cela arrive, ça voudra seulement dire que mon analyse était trop superficiel."
  • page17|
 "Très bien, je m'en rappellerais. Allons-y, Rin.
  Ça devrait prendre trente minutes pour aller à l'école, nous n'arriverons pas à temps si nous n'y allons pas maintenant."
  • page18|
 "Je suis surprise. Les hypothèses se réalisent vraiment."
 "Oui, je suis surpris aussi. Eh bien, ça paye de se disputer sur tout. Ca a eu un résultat inattendue."
  • page19|
 Dès que nous passons la porte principale de l'école, nous plaisantons comme ça.
 Autour de nous les étudiants se dirigent vers les classes, et il est presque l'heure pour la vie de classe.
 Dans la foule se pressant dans le bâtiment, nous nous arrêtons, stupéfait.
  • page20|
 "Ce n'est pas seulement la stagnation de l'air. N'y a-t-il pas une barrière magique de déjà mit en place ?
 "Elle n'est pas complète, mais sa préparation semble entamé.
  Si il fait ça aussi ouvertement, il doit être vraiment puissant..."
  • page21|
 "Ou un véritable amateur. Une barrière magique que se laisse découvrir par autrui n'est que de troisième classe. Pour être de première classe, elle doit rester caché jusqu'à son activation."
 "[line3]Et ? Lequel est-ce d'après vous, Rin?"
  • page22|
 "Qui sais ? Je me moque qu'il soit de troisième ou de première classe.
  Je vais me contenter de l'abattre sans merci pour avoir placé une chose aussi hideuse sur mon territoire."
  • page23|
 Je traverse la cour de l'école d'un pas furieux.
 En tant que mage, je ne vais pas mâcher mes mots, mais je ne pourrais être satisfaite avant d'avoir punis le créateur de cette barrière magique comme il se doit.
  • page24|
 Après le deuxième cours, pendant que je revenais de la salle de musique...
 Je vois une étudiante de première année marcher d'un pas chancelant.
 Elle porte des piles de papiers et on dirait qu'elle est en difficulté. 
  • page25|
 "Je vais t'aider, Sakura."
 "Hein[line3]?"
 "Ah, Tohsaka... Sempai[line3]"
 "C'est des polycopiés ? Histoire du monde... Ça doit être mon professeur principal. Ce Kuzuki, à quoi pense-t-il en confiant ça à une fille ? Aller, donne m'en la moitié.”
  • page26|
 "Oh... Oui. Merci, Sempai."	
 "Ce n'est rien voyons. Nous amenons ça à ta classe ?"
 "...Non, nous les apportons à Kuzuki-sensei. Il a dit qu'il les rappelait parce qu'il y a une faute d'orthographe."
  • page27|
 "...Je vois. Kuzuki est vraiment têtu. C'est lui qui a annulé un test entier juste à cause d'une faute d'orthographe."
 "...Hein ? Un examen de l'école ?"
  • page28|
 "Oui. Je crois que c'était pour le premier semestre de l'année dernière. Il est arrivé pendant que tout le monde inscrivait son nom et dit avec sa voix habituelle que l'examen semestriel contenait une faute d'orthographe. Il disait que la question n'était pas correcte, donc l'examen était annulé et remis à une date ultérieure. Nous étions surpris, mais les professeurs l'étaient encore plus, et ils en parlent encore aujourd'hui."
  • page29|
 "Ça ressemble vraiment à Kuzuki-sensei. Il pense que les professeurs ne devraient pas commettre la moindre erreur."
 "Oui, mais il va trop loin. Tu le réaliseras bientôt, toi aussi. Kuzuki est aussi obtus qu'un rocher ou une montagne."
  • page30|
 "Héhé. Tohsaka-sempai, vous devez bien aimer Kuzuki-sensei. C'est rare de vous entendre parler de quelqu'un comme ça."
 "Vraiment ? ...Eh bien, je pense vraiment qu'il devrait être plus souple mais..."
 Je le pense, mais je pense aussi que ce n'est pas si mal comme ça.
  • page31|
 Dans notre école, il y a un professeur aimé par tous les étudiants, et un professeur craint par ces mêmes étudiants.
 L'équilibre entre les deux est si efficace que je pense que Kuzuki-sensei est un parfait responsable de la discipline. Il est le bâton qui fait avancer l'âne.
  • page32|
 "Bah, tu auras encore plus l'occasion de le voir quand tu seras en seconde année. Il enseigne l'éthique aussi.
  ...Plus important, Sakura, est-ce que je peux te poser une question ?
 "Hein ? Qui y-a-t' il, Sempai ?"
 "C'est à propos d'hier. As-tu parlé à un étranger bizarre ?"
  • page33|
 "Oh... vous étiez en train de regarder, Sempai ?"
 "Juste par hasard. Alors, qui étais-ce ? Une connaissance ?"
 "...Non. En fait, c'était une étrange personne et il semblait perdu. Il m'a demandé beaucoup de choses, mais je ne comprenais pas ce qu'il disait, alors, euh..."
 Ah, donc elle a fui.
  • page34|
 "Je vois. Désolé, j'étais juste un peu curieuse."
 "Non, ce n'est pas grave... Euh, ici ça suffira, Sempai. Il ne me reste plus qu'à les lui donner maintenant."
 "D'accord. À la prochaine alors."
 Je rends les polycopiés à Sakura.
 Alors que je m'apprêtais à retourner dans ma classe, je me retourne vers elle.
  • page35|
 "Sakura, comment ça se passe dernièrement ?"
 "Ah... Oui, tout va bien. Je vais bien."
 "...Je vois. Dis-le-moi si Shinji fais encore quelque chose. Il ne sait pas quand s'arrêter, alors ça n'ira que de mal en pis si tu ne dis rien.
  • page36|
 "Inutile de s'inquiéter, Sempai. Grand frère est gentil, récemment."
 ...Si elle dit ça avec un tel sourire, je ne peux rien répondre.
 Je lui dis au revoir une nouvelle fois et lui tourne le dos.
  • page37|
 La journée s'achève.
 Les élèves quittent la classe et le bâtiment s'assombrit peu à peu.
 Le soleil sera bientôt couché.
 Quand le soleil rougeoyant aura disparu et que la nuit sera tombée, il ne devrait plus y avoir personne dans l'école.
  • page38|
 "Allons-y, Archer. Pour commencer, nous devons inspecter cette barrière magique. Une fois que nous aurons trouvé de quel type est cette barrière, nous déciderons si nous devons la détruire ou la laisser telle quelle."
 Je m'adresse à mon invisible partenaire.
 Archer a du comprendre car je le sens hocher de la tête.
  • page39|
 Une barrière magique est quelque chose qui protège son lanceur.
 Vous pouvez appeler ça une magie géographique qui relie une ligne de magie à une zone pour altérer ce qu'elle contient.
  • page40|
 Une infinité d'effets différents sont possible au sein d'une barrière magique.
 Il y a toutes sortes de barrière magique, de celles qui dissimulent une zone à la vue de gens, à celles qui limite l'utilisation de la magie à l'intérieur celles-ci.
 Les plus agressives sont celles qui oppressent les formes de vie y résidant.
  • page41|
 La barrière magique disposée autour de notre école est de ce genre-là.
 Elle n'est pas encore terminée, mais une fois qu'elle le sera, tout le monde dans l'école perdra conscience.
  • page42|
 Mais quelque chose comme ça ne m'affectera pas.
 Après tout, une barrière magiques n'est pas quelque chose de dirigé contre moi, mais contre le lieu où je suis.
 Une telle magie indirecte n'a aucun effet sur un mage qui a de l'énergie magique d'un bout à l'autre de son corps.
 Un faible courant flottant dans l'air ne peut qu'être repoussé par un fort courant comme moi.
  • page43|
 Donc cette barrière magique a une autre utilité.
 Je ne sais pas quel genre de personne a déployé cette barrière, mais son intention n'est pas de vaincre un Master.
 C'est difficile à croire, mais sa cible est tout le monde dans cette école.
 ...Il n'y a qu'une raison de faire quelque chose comme ça.
 Incroyable, ce gars est[line4]
  • page44|
 Je cherche dans le bâtiment de l'école, finissant par émerger sur le toit.
 Il fait noir dehors.
 Il est huit heures maintenant, longtemps après l'heure de fermeture de l'école qui est à six heures.
 Les seules personnes encore dans l'école sont moi et Archer.
  • page45|
 "[line3]Voilà qui en fait sept. On dirait qu'il s'agit de l'origine"
 Une marque à sept traits est ouvertement dessinée sur le toit.
 Ce symbole rouge violacé uniquement visible aux mages est quelque chose que je n'avais jamais vu, gravé avec une matière inconnue.
  • page46|
 "...Bon sang. Ce n'est pas quelque chose dont je peux m'occuper."
 La personne qui a placé cette barrière magique n'a pensé à rien.
 Elle n'a pensé à rien, mais cette barrière est liée avec une prodigieuse habileté.
 Je peux temporairement drainer de l'énergie magique de cette barrière, mais je ne peux l'éliminer elle-même.
 Elle peut être réactivée facilement si le lanceur y remet de l'énergie magique.
  • page47|
 "[line8]"
 Archer reste silencieux.
 ...Il n'a pas prononcé un mot depuis que somme arrivé sur le toit, probablement car il a aussi remarqué la puissance de cette barrière magique.
 Celle-ci ne drainera pas seulement la force de sa proie.
 Une fois activé, elle va littéralement ‘dissoudre' toute personne à l'intérieur.
  • page48|
 Il y a des barrières magiques qui volent les forces physique et mental des personnes qui sont dedans.
 Mais la barrière placée sur cette école est d'un tout autre niveau.
 Il s'agit d'une dévoreuse d'âme. C'est un Bloodfort qui dissout les individus à l'intérieur et récupère les âmes qui en suinte.
  • page49|
 Depuis les temps anciens, les âmes ont toujours été difficiles à manipuler.
 Même si on croit en leur existence et qu'elles sont nécessaires à la magie, un seul mage a su comprendre l'âme.
  • page50|
 Les âmes ne sont que des « choses à examiner » ou des « choses à enfermer dans des récipients ».
 Il est incompréhensible de non seulement les extraire, mais également de les collecter en un seul endroit.
 C'est parce qu'un mage n'en n'aurait aucune utilité même si il venait à collecter cette énergie inconvertible.
 Donc s'il y a une raison, ça doit être...
  • page51|
 "Archer. Vous autres Servants... vous êtes ce genre de créature ?"
 Je lui demande froidement.
  • page52|
 "Effectivement. Je vous ai dit que nous sommes fondamentalement des esprits. Ainsi, notre nourriture consiste en des âmes et des constituants psychiques.
  De même que vous vous alimentez de viande, nous nous alimentons d'âmes et d'esprits.
  Nos compétences basique ne changeront pas avec une telle nourriture, mais serons plus résistant. En d'autre mots, notre énergie magique augmentera."
  • page53|
 ...Oui.
 Pour renforcer votre Servant, vous devez attaquer les gens sans discrimination.
  • page54|
 "Alors l'énergie magique fourni par le Master n'est pas suffisante ?"
 "Ce n'est pas ça, mais en avoir plus ne fait pas de mal. Dans une guerre, si vous manquez de force, vous compensez ça par du ravitaillement, non ?
  Voler l'énergie des gens l'entourant est une tactique de base pour un Master. De ce point de vue, cette barrière magique est très efficace."
  • page55|
 "[line8]"
 Archer est en train de me dire que si je veux gagner, je devrais tuer des gens et leur voler leur force.
 Tout simplement.
 Je savais déjà ça.
 C'est pourquoi je pense que je sais quel chemin je vais choisir.
  • page56|
 "Cela m'insupporte. Ne répète jamais ça, Archer."
 Je dis ça en regardant la marque sur le sol.
 Apparemment, Archer semble heureux lorsqu'il répond avec confiance,[r]
 "Je partage ce sentiment. Je n'ai pas non plus l'intention de faire ce genre de chose."
  • page57|
 "Bien, alors effaçons ça. Ça ne les arrêtera pas, mais ça devrait les ralentir un peu."
 J'approche de la marque gravé dans le sol et tend mon bras gauche.
 Le Symbole Magique sur mon bras gauche est le « livre de magie » transmit dans la famille Tohsaka.
  • page58|
 J'éveille mon pouvoir.
 J'envoie de l'énergie magique dans mon Symbole Magique, lis la partie expliquant l'élimination d'une barrière magique, et maintenant je ne me reste plus qu'à l'activer.
  • page59|
 "Abzug. Bedienung Mittelstand."
 Elimination. Extraction chirurgical, deuxième section.
 Je touche le sol de ma main droite et laisse mon énergie magique s'écouler. 
 Cela va au moins ternir la couleur de cette marque mais[line3]
 "Quoi, tu vas l'effacer ? Quel gâchis."
 Soudainement.
 Comme si c'était pour arrêter l'effacement de cette barrière magique, une voix retenti. 
  • page60|
 "[line4]!"
 Je me lève rapidement et me retourne. 
 Au sommet du château d'eau. 
 Dans le ciel, à dix mètres d'ici, un gars me toise. 
  • page61|
 Un bleu outremer profond qui se confond avec la nuit. 
 Son sourire est farouche et une odeur bestiale est portée par le vent. 
 ...Le regard d'une bête sauvage est calme. 
 Cet homme en bleu me regarde comme un vieil ami, même dans cette situation[line3]
  • page62|
 "[line3]C'est toi qui a fait ça ?"
  • page63|
 "Non. Ces petits tours sont le boulot des mages. Nous combattons uniquement comme on nous le commande. N'est-ce pas, toi là-bas ?"
  • page64|
 "[line4]!"
 Désinvolte, sa voix est néanmoins chargée d'intentions meurtrières.
 Il peut voir Archer...!
  • page65|
 "Comme je le pensais, un Servant...!"
 "Exactement. Puisque tu l'a remarqué, je peux te considérer comme mon ennemi, non ?"
 "[line5]"
 Mon échine se glace.
 D'un ton normal, léger.
 Et plus froid que tout ce que j'ai pu entendre, me terrifiant au point de me soulever le coeur...
  • page66|
 "[line8]"
 Je ne peux décider quel mouvement je devrais faire ou quel est mon meilleur choix. 
 Mais ma raison me dit de ne surtout pas combattre cette homme ici[line4]!
  • page67|
 "...Oh. C'est remarquable. Il semble que tu ne sache pas grand-chose, mais tu as saisis l'essentiel.
  Ah, j'ai foiré. Je n'aurais pas dû t'interpeller juste pour m'amuser."
 L'homme lève son bras.
 "[line8]"
 Cela se passe en un instant.
 Ce bras qui ne tenait rien jusqu'à maintenant...
 Porte maintenant une arme rouge, longue de deux mètres.
  • page68|
 "Hah[line8]!"
 Je saute sur le côté sens même y réfléchir.
 Je n'ai pas le temps de considérer le fait que je ne peux bondir de toutes mes forces sur un toit.
 Je saute seulement aussi loin que je peux sur le côté, comme si j'aillais traverser la clôture...!
  • page69|
 Une tornade me frôle les cheveux derrière moi.
 [line3]Ce n'est pas passé loin.
 Il s'est rué sur moi en un clin d'œil, balayant impitoyablement de son arme l'espace que j'occupais juste avant. 
  • page70|
 "Ah, tu as de bonnes jambes, jeune fille...!"
 [line3]La tornade bleue me poursuit.
 Il n'y a pas d'issue.
 La clôture est derrière moi. Sur mes côtés... Non, ça ne marchera pas...!
  • page71|
 "Es ist groß, es ist klein...!"
 Ma réponse est prompte.
 J'enclenche mon Symbole Magique sur mon bras gauche et assemble la magie en un point unique.
 Cela allège mon corps et ajuste la gravité.
 A cet instant, mon corps dévient léger comme une plume, et je bondis[line4]
  • page72|
 "Rin...!"
 "Je sais, laisse-moi m'en occuper !"
 Je saute par-dessus la clôture et chute depuis le toit.
  • page73|
 "[line4]"
 Le vent et l'air repousse mon corps.
 Cinquante mètres pour atteindre le sol, 7 secondes avant de toucher terre[line4][r]
 Non, c'est trop lent, il va me rattraper...!
  • page74|
 "Vox, Gott es Atlas[line4]!
  Archer, occupe-toi de l'atterrissage...!"
  • page75|
 "[line4]Hah[line4]!"
 Je laisse Archer supporter l'impact de l'atterrissage et commence à courir aussitôt que mes pieds touchent le sol.
 [line3]En premier, je dois changer le lieu.
 Nous devons aller quelque part où nous pouvons bouger librement, pas un endroit étriqué comme un toit.
 Nous devons aller dans un endroit ouvert et sans obstacles, pour faire jouer les forces d'Archer et les miennes...!
  • page76|
 "Hah, hah...!"
 Je cours depuis le toit jusqu'à la cour de l'école en moins de sept secondes.
 Cela fait plus de cent mètres. Ma vitesse est si élevé que les gens normaux ne verrait qu'une silhouette floue.
  • page77|
 Mais c'est...
 "Oui, ce sont vraiment de bonnes jambes. Quel gâchis de te tuer ici."
 ...inutile contre un Servant.
  • page78|
 "Archer[line4]!"
 Au moment où je recule, Archer avance et prend forme.
 Une nuit nuageuse.
 Dans la main d'Archer se trouve une épée courte qui reflète le faible clair de lune.
  • page79|
 "[line3]Hum."
 L'homme se tord la bouche.
 "Bien... je préfère ça. Je ne déteste pas les gens qui comprennent vite."
 Une large bourrasque.
 ...C'est l'arme avec laquelle il a tenté de me frapper sur le toit... La lance rouge sang qui a essayé de m'abattre sans pitié[line3]
  • page80|
 "Servant... Lancer[line4]"
 "Exactement. Et ton Servant est Saber
  ...Ou peut-être pas. Mais qui es-tu toi ?"
 Il n'y a plus trace de son précèdent comportement décontracté.
 En réponse à Lancer, plein d'intentions meurtrières, Archer demeure silencieux.
  • page81|
 ...La distance entre les deux est d'à peu près cinq mètres.
 L'arme dans les mains de Lancer fait environ deux mètres.
 Pour cet homme a l'odeur bestiale, j'ai l'impression que les trois mètres restant ne signifient rien.
  • page82|
 "...Humf. Tu n'es pas le genre à engager un combat en un contre un. Tu dois donc être Archer."
 Archer ne répond pas non plus à cette voix ricanante.
 Confronté l'un à l'autre, nous retrouvons étrangement le rouge et le bleu.
 Ces deux chevaliers colorés contrefaits sont déjà en train de guetter le premier coup de l'adversaire.
  • page83|
 "...Très bien. Je n'aime pas ça, mais maintenant que nous nous sommes rencontré, nous n'avons qu'à combattre. Aller, sors ton arc Archer.
  J'ai quelques manières tout de même, je vais donc au moins patienter pour ça. »
 "[line8]"
 Archer ne répond pas.
 Il n'y a rien à dire à un ennemi qu'il doit vaincre.
 C'est ce que son dos d'acier semble vouloir dire. 
  • page84|
 "[line4]"
 Ça me fait penser...
 Que suis-je bête. Archer attend seulement mon ordre, mon commandement.
  • page85|
 "Archer."
 Je parle à son dos, sans m'approcher de lui.
 "Je ne t'aiderais pas. Montre-moi ta force ici."
 "[line4]Heh."
 Etait-ce un rire ?
 Il sourit comme pour répondre à mon ordre, et le chevalier rouge se précipite en avant.
  • page86|
 Virevoltant comme une bourrasque de vent.
 Épée à la main, la balle rouge est tirée.
 "[line4]Imbécile !"
 Ce qu'il rencontre est un coup de lance bleu.
 Si le fringant Archer est un vent déchainé, la tête de la lance y répondant est un vent divin.
  • page87|
 L'épée oscille, une oscillation pour détourner le coup.
 Archer pare le coup de lance très rapide avec son épée courte.
  • page88|
 "......!"
 Celui en rouge s'arrête.
 L'ennemi n'a pas laissé Archer avancer.
 Il ne l'a même pas laissé s'approcher à moins de 2 mètres.
 Pour une arme longue, la distance est toujours préférée.
 Comme Lancer a une arme longue de presque deux mètre, il a seulement besoin d'attaquer lorsque l'ennemi vient à sa portée.
 Porter un coup à un ennemi approchant est plus facile que de se déplacer soi-même.
  • page89|
 Mais même.
 Lancer défend lui-même la distance et interdit à Archer d'avancer.
  • page90|
 "Idiot, un simple archer provoquant un combat de mêlée[line4]!"
 Sa colère brule comme un feu.
 Lancer s'approche à chaque coup, sans l'intention de s'arrêter.
  • page91|
 Avec une arme longue, il est suicidaire de s'approcher de son adversaire.
 La tactique des lanciers est d'utiliser leur longue portée pour défaire leur ennemi et remporter la victoire.
 Donc, comme Lancier ne fait qu'avancer imprudemment, il n'a aucune chance de gagner.
  • page92|
 "[line4]Impossible."
 Mais ce n'est que la théorie.
 La lance de Lancer ne montre aucune vulnérabilité alors qu'il frappe à la gorge, aux épaules, au front et au coeur.
  • page93|
 Les coups sont si rapides qu'ils en deviennent flous.
 Alors que chaque attaque de sa lance repousse, rabroue et refoule Archer, tous ses coups semblent être un coup final.
 Mais même si c'est un archer, Archer reste un Servant.
 Aucune attaque ordinaire ne peut être un coup final... !
  • page94|
 "Ha[line4]!"
 Repoussant la lance visant son front, Archer se rapproche avec une vitesse supérieure à celle de la lance de Lancer.
  • page95|
 [line3]En se basant sur sa forme, on peut penser que l'attaque principale d'une lance est un coup d'estoc, mais la force primaire d'une lance est dans son balancement.
 C'est parce qu'un large balancement utilisant la longue portée de la lance ne permet pas à l'ennemi d'esquiver en reculant.
  • page96|
 Une retraite partielle ne permet pas de s'échapper et une tentative de contre-attaque ne résulterait qu'en un estomac entaillé.
 Mais avancer tout droit équivaudrait à se faire broyer les côtes par le long manche de la lance.
 Archer et Lancer sont de constitution équivalente.
 En plus, il est difficile pour Archer, dépourvu d'armure lourde, de s'approcher à portée d'une lance virevoltante comme un tourbillon.
  • page97|
 [line3]Mais les attaques par la pointe c'est une autre histoire.
 Une rapide et flamboyante attaque d'estoc est très certainement effrayante.
 Mais tant qu'une attaque vise un point particulier, il y a de nombreux moyens de l'éviter une fois que l'avez vue.
 Comme Archer vient de le faire, frapper le corps de la lance s'approchant pour la rediriger légèrement crée une ouverture.
  • page98|
 C'est surement parce qu'il sous-estime un archer.
 L'avantage d'une arme longue est dans sa taille, dans la liberté offerte par sa portée. Une fois que Lancer s'est ôté de ces avantages lui-même, sa défaite est[line4]
  • page99|
 "[line4]"
 "Huh[line4]!?"
 Celui en rouge s'arrête.
 [line3]Un cauchemar comme si le temps s'inversait.
 Le coup est plus rapide que les précédents... !
  • page100|
 "Guh[line3]!"
 Archer essaye de parer le coup, mais il est envoyé valser avec son arme.
 Il n'y a aucune ouverture dans les attaques de Lancer.
 Non, ce n'est pas seulement ça. Les coups augmentent en vitesse et en puissance sans limite et ils deviennent des coups finaux, même pour un Servant... !
  • page101|
 "[line4]"
 Nous étions ceux qui le sous-estimaient.
 Pour ce Servant[line3]pour l'arme de Lancer, il n'y a aucune règle applicable comme aux autres lances.
  • page102|
 Qui peut continuellement parer des attaques sans même le temps de respirer entre celles-ci?
 Archer arrive à reculer un peu et parer. Avec pour résultat un léger accroissement de la distance les séparant.
 Cette distance.
 Lancer utilise cette distance comme un tremplin pour lancer une attaque encore plus puissante.
  • page103|
 Le déchainement continu des attaques n'est qu'une répétition de cela.
 Mais les coups eux-mêmes semblent divins.
 Dix frappes déjà.
 Non, cela doit être bien plus que ça.	
 Une dense pluie de lances se déverse avec encore plus de force, essayant d'embrocher Archer à mort.
  • page104|
 ...Ce n'est pas rapide, c'est juste habile.
 Les coups s'abattent comme une chute d'eau, sans aucun changement de vitesse.
 Que peut faire Archer comme il est maintenant, sur la défensive ?
 Avec juste une épée courte il ne peut que parer la lance.
 Il n'a aucun moyen de se rapprocher de Lancer et continu à reculer.
  • page105|
 "[line7]"
 Un vide d'acier se déploie.
 Soutien... Je dois aider Archer, mais ma gorge ne répond pas.
 Ma magie n'est pas très précise.
 A moins qu'Archer ne s'éloigne de Lancer, je le toucherais lui aussi avec ma magie.
 Une telle ouverture ne ferait qu'accroitre l'avantage de Lancer.
  • page106|
 Et puis...
 Franchement, je suis captivée.
 Il s'agit d'une bataille entre Servants.
 C'est la Guerre du Saint Graal elle-même, où nous utilisons ces esprits héroïques [line3][r]
 Le plus haut rang de familier, ceux que nous ne pourrions obtenir autrement.
  • page107|
 Les Servants.
 Des familiers de différentes classes qui obéissent aux sept Masters.
 Ce sont les plus puissants familiers, appelé esprits héroïques, que le Saint Graal invoque.
  • page108|
 [line3]Donc, il est incorrecte de les appeler familiers.
 A l'origine, les familiers sont seulement des entités qui font les commissions des mages.
 Imaginez, peut-être, un chat botté.
 Ou un mignon oiseau blanc.
 Ou un chien noir qui n'obéit pas à son maître, quelque chose de ce genre.
  • page109|
 Les familiers qu'un simple mage peut invoquer sont de ce niveau.
 Les familiers sont juste des familiers.
 Ils ne sont que des mascottes qui font les courses de leur maîtres, donc ils peuvent être plus puissants que ceux-ci.
 Mais les Servants sont différents.
 Ils sont les êtres les plus puissants.
 Même pour les sorciers, qui ne sont que 5 en ce monde, cela serait probablement impossible d'établir un contrat avec eux.
  • page110|
 Ce n'est pas que l'invocation soit difficile, ou même que les compétences du Servant dépassent celle du mage.
 Les Servants eux-mêmes sont des êtres au-delà de la magie.
  • page111|
 Je m'explique.
 Les Servants sont des héros du passé.
 Mythe, légende, fable, conte...
 Fiction ou non, ces « êtres surhumain » qui gagnent une existence réelle dans le folklore sont ce que nous appelons héros.
  • page112|
 Les héros qui deviennent éternels dans l'esprit des gens ne sont plus humains après leur mort, et sont promu à une autre forme d'existence.
 Les humains qui apportent les miracles, sauvent les gens et réalisent de hauts faits, sont appelé héros même après leur mort.
 Ainsi nommé, ils sont promu esprits héroïques après leur mort et deviennent les gardiens de l'humanité.
  • page113|
 Peu importe que ces personnages aient réellement existé ou ne soit que pures inventions.
 C'est la conscience collective qui crée un héros.
 Les voeux des gens désirant que « les choses soient comme ceci » leur donne forme et les rende réel.
 L'authenticité importe peu.
 Ils peuvent prendre forme aussi longtemps que dure leur renommé en tant que légende et que les gens ont foi.
  • page114|
 L'idéal ultime que les hommes ont créé, l'excellence engendrée par le peuple.
 Ce sont les héros, les esprits héroïques.
 Et bien sûr, puis qu'ils surpassent l'homme, ils ne peuvent être contrôlés par des hommes.
 Les mages empruntent d'habitude leur pouvoir uniquement pour les imiter.
 Ils ne peuvent invoquer d'esprits héroïques eux-mêmes.
  • page115|
 Mais le Saint Graal rend cet impossible réalisable.
 Il invoque l'esprit héroïque, au-delà du contrôle humain, et le transforme en un familier obéissant pour le Master.
 Ce non-sens est une preuve que la Saint Graal est tout puissant.
  • page116|
 Ignorant le passage du temps, les esprits héroïques sont invoqués. Du plus récent datant d'un siècle au plus vieux venant des temps anciens.
 Les sept esprits héroïques obéissent chacun à un des sept Masters, les protégeant et éliminant les Masters ennemis.
 Les héros de tous les âges et de tous les pays sont ressuscités dans le présent, dans le but de s'entretuer pour la suprématie.
 C'est pourquoi ce rituel est appelé la Guerre du Saint Graal.
  • page117|
 ...Mais il semblerait que le Saint Graal ait aussi ses limites.
 Même le Saint Graal ne peut appeler n'importe quel esprit.
 Tout comme une forme inventée par les humains est nécessaire pour que le sixième élément, connu en tant que Satan, prenne forme, les esprits héroïques ont aussi besoin d'une forme pour vivre dans ce monde. 
  • page118|
 Cette forme est leur nom temporaire, et la manière dont ils apparaissent en ce monde.
 Le Saint Graal fournit des « classes » pour que les esprits héroïques puissent prendre forme plus facilement, et il n'invoque que les esprits héroïques qui correspondent à ces classes.
 C'est comme un passeport pour le présent qui établit un rôle à l'avance pour le familier. En permettant à l'esprit héroïque invoqué de prendre ce rôle, il aide l'esprit à prendre forme.
  • page119|
 S'il y a sept Masters choisi par le Saint Graal, alors il y a également sept Servants obéissant à ces Masters.
  • page120|
 Sept classes sont ainsi fournit.
 Le chevalier maniant l'épée, Saber.
 Le chevalier maniant la lance, Lancer.
 Le chevalier maniant l'arc, Archer.
 Le chevalier monté, Rider.
 Le mage, Caster.
 Le tueur silencieux, Assassin.
 Le guerrier enragé, Berserker.
 Seuls les esprits héroïques avec les attributs de ces classes peuvent être invoqué dans le présent pour obéir au Master[line3]et devenir un Servant.
  • page121|
 C'est le système des Servants[line3]
 Une invocation et un contrat avec un esprit héroïque hors du contrôle d'un humain, pour gagner le « miracle » hors de portée des hommes.
 La compétition ultime, tenu uniquement en ces lieux, la seule et unique Guerre du Saint Graal[line4]!
  • page122|
 "[line4]!"
 Une bruyante collision.
 L'épée courte qui repoussait la lance de Lancer vole des mains d'Archer.
 C'est la technique de Lancer.
 Un coup droit qui se transforme en un balayement au niveau du poignet d'Archer.
 C'est un coup qu'Archer ne pouvait pas éviter quand bien même il l'aurait vu venir.
  • page123|
 Il n'y a aucune façon efficace de parer une lance à l'aide d'une épée.
 Une forte riposte ne résulterait qu'en une puissante contre-attaque, et une faible parade ne créerait pas d'ouverture.
 Le plus important dans un combat impliquant une épée et une lance est de défaire son ennemi quand il est à sa mauvaise portée[line4]
  • page124|
 "[line3]Idiot."
 Lancer ne montre aucune hésitation.
 Son mouvement poussant Archer à reculer s'arrête.
 [line3]Il doit avoir l'intention de finir le match en un instant.
 Les regards de Lancer, prêt à attaquer, et d'Archer, désarmé, s'entrechoquent.
  • page125|
 A cet instant.
 La lance part comme un éclair de lumière.
 Elle ne peut même pas être vue.
 Front, cou, et coeur.
 Trois coups sont partis, chacun étant fatal[line4]!!
  • page126|
 Mais.
 L'éclair trop rapide pour être perçu est repoussé par une épée brillante...!
  • page127|
 "[line4]!?"
 Dans les mains d'Archer l'on retrouve de nouveau l'épée courte.
 La même qu'avant, une épée chinoise ressemblant à une hachette.
 Mais la plus grosse différence est[line3]
 "Tss, deux épées...!"
 Une paire d'épées.
 Dans ses mains se trouve deux épées semblables, copie miroir l'une de l'autre.
  • page128|
 "Hé, un archer essayant d'être un épéiste[line3]!"
 La lance de Lancer file.
 Comme pour finir Archer, les mouvements de la lance sont de plus en plus rapides.
 "[line7]"
  • page129|
 Archer se défend avec un esprit ardent.
 Ses yeux de faucons disent qu'il ne reculera plus désormais[line3]non, qu'il ne fera qu'avancer à partir de maintenant.
  • page130|
 Le fracas des armes ressemble à une musique d'orchestre.
 Deux lames de métal s'entrechoquant.
 Le rythme des collisions étincelantes s'accélère sans répits.
  • page131|
 La bataille entre ces deux-là ressemble à un espace vide.
 Elle aspire l'air environnant, et on dirait qu'approcher signifierait se faire couper en pièces.
 "[line8]"
 En réalité, elle ne dure qu'un instant.
 Mais pour moi qui l'observe, cela semble être une éternité.
  • page132|
 Lancer tente d'empêcher Archer de s'approcher, pendant qu'Archer avance utilisant ses épées comme un bouclier.
 Plus d'une centaine de coups ont été échangé, et à chaque fois Archer perd une lame.
  • page133|
 Mais c'est seulement pour un court moment car Archer a une épée dans sa main l'instant d'après, forçant Lancer à reculer petit à petit.
 Lancer admet finalement sa négligence.
 Même si il ne sait pas qui il affronte, il perdra s'il prend son adversaire pour un simple archer.
  • page134|
 La distance s'agrandit.
 Probablement pour récupérer, Lancer place une large distance entre eux.
 Sa vitesse est extraordinaire...
 La charge d'Archer était surnaturelle mais elle reste lente comparée à Lancer.
 Le mouvement accompagnant sa retraite a l'agilité et la vitesse d'une panthère.
  • page135|
 "...vingt-sept. C'est le nombre de fois où je t'es désarmé, et pourtant tu en as encore."
 Lancer marmonne, agacé.
 Non, il s'agit plutôt de confusion.
  • page136|
 ...Je ressens la même chose.
 Selon Père, un Servant ne porte qu'une seule arme.
 Leur arme est chargée d'énergie magique, ce n'est donc pas quelque chose que l'on peut créer à la chaine comme Archer vient de le faire.
  • page137|
 Les Servants sont des héros qui subliment leur esprit après la mort, égalant les esprits saints.
 Autrement dit, ils sont semblables aux démons et aux anges.
 Ils sont de puissants familiers en eux-mêmes, mais leur meilleure arme est leur "preuve d'héroïsme", un objet magique appelé "Noble Phantasm".
  • page138|
 Un Noble Phantasm est une arme ou une armure que le Servant utilisait quand il était encore un héros, et est considéré comme son dernier recours.
 Le Noble Phantasm est la seule et unique arme pour un Servant.
 C'est parce que le Noble Phantasm est une arme ultime sans équivalent.
  • page139|
 ...La lance que Lancer utilise montrera son pouvoir de Noble Phantasm quand Lancer jugera que cela sera nécessaire.
 Un Noble Phantasm est une arme impressionnante par elle-même, mais sa vraie capacité est de relâcher tout son pouvoir en utilisant son "vrai nom".
  • page140|
 Les armes de héros surpassent toutes les autres, elles ont tué dragons et dieux.
 Les Servants activent leur Nobles Phantasms en utilisant leur énergie magique.
 Exactement comme la magie.
 Les Servants recréent les destructions des légendes en utilisant leur arme comme catalyseur.
  • page141|
 Ces armes ne sont jamais jetables.
 Les épées qu'Archer fait apparaitre sont surement excellentes, mais elles ne peuvent être son Noble Phantasm.
 Il est le Servant Archer.
 Donc le Noble Phantasm qu'il cache doit être un arc.
  • page142|
 "Qu'y-a-t' il, Lancer? Ça ne te ressemble pas de reste là debout à observer. On est passé l'énergie que tu avais à l'instant ?"
 "...Arrêtes de te moquer, tricheur."
  • page143|
 L'irritation de Lancer est compréhensible.
 Même si Lancer combat comme un lancier, Archer le pare comme le ferait un épéiste.
 Ce qui veut dire qu'Archer n'a encore montré aucune de ses capacités.
 Il est donc naturel que Lancer soit énervé.
  • page144|
 "...Très bien, je vais te le demander. Quel héros es-tu ?
  Je n'ai jamais entendu parler d'un archer utilisant deux épées."
 "D'un autre côté, il est facile de savoir qui tu es. On dit que seuls les héros les plus rapides sont choisis comme lancier, mais tu les surpasse.
  Il n'y a pas trois lanciers à ton niveau en ce monde. De plus, il n'y en a qu'un seul doué de cette agilité bestiale."
  • page145|
 "[line3]Oh. Bien dit, Archer."
 A cet instant.
 Son intense intention meurtrière me fait oublier de respirer.
  • page146|
 Le bras de Lancer bouge.
 C'est différent des précédentes fois. Une position dénuée de tout mépris.
 La tête de la lance est abaissé, comme pour frapper le sol, et seul son regard transperce Archer[line3]
 "[line3]Dans ce cas, tu dois affronter mon coup ultime."
 "Je ne t'arrêterais pas. Tu es un ennemi que je devrais abattre tôt ou tard."
  • page147|
 Le corps d'Archer s'affaisse.
 Dans le même temps.
 Un frisson parcourt la cours de l'école.
  • page148|
 ...L'air se glace.
 Ce n'est pas une métaphore, il gèle réellement
 Tout le mana dans l'air est gelé.
 La seule personne autorisé à respirer ici est le guerrier appelé Lancer.
 La lance dans les mains de Lancer est indubitablement démoniaque.
 Désormais, elle est prête à prendre sa vrai forme au moment de l'attaque[line3]
  • page149|
 "[line4]Zut."
 Il va être battu.
 Je ne sais pas quel genre de Noble Phantasm c'est, mais Archer va être battu.
 C'est invraisemblable, puisque c'est la première fois que j'ai ce genre d'intuition, mais il n'y a aucun doute là-dessus.
  • page150|
 Archer va mourir quand cette lance attaquera.
 C'est prédéterminé.
 Littéralement, la lance de Lancer est l'incarnation d'une mort inéluctable[line4]
  • page151|
 "[line3]Oh."
 Archer va être défait.
 Archer va mourir lorsque Lancer percera son coeur.
  • page152|
 [line3]Et pourtant.
 Même si je sais ce qu'il va arriver, je ne peux même pas l'aider.
 Parce que si je bouge ne serait-ce qu'un doigt, cela va déclencher l'attaque.
  • page153|
 ...Donc, si quelque chose peut arrêter cette bataille et empêcher la défaite d'Archer, cela doit être[line3]
 "[line6]Qui est là...!!?"
 Cela doit être la providentielle apparition d'un étranger auquel nous n'avions pas fait attention.
  • page154|
 "...Huh?"
 L'horrible air provenant de Lancer disparait.
 Un bruit de pas s'enfuyant.
 ...Cette personne portait clairement un uniforme de cette école.
  • page155|
 "Un étudiant...!? Quelqu'un était encore ici !?"
 "Il semblerait bien. Il a sauvé nos vies en tout cas."
 Archer parle calmement.
 Nous avons effectivement été sauvé mais....
  • page156|
 "...C'est ma faute. Je n'ai pas remarqué son arrivé parce que j'étais préoccupé par Lancer... Hé, Archer, qu'est-ce que tu fais ?"
 "Vous ne le voyez pas ? Je récupère puisque je suis disponible maintenant."
 "Tu ne peux pas faire ça voyons. Que fais-tu de Lancer ?"
 "Il est parti à la poursuite de ce gars. Il nous a vu, donc Lancer va probablement l'éliminer."
 "[line8]"
 Pendant un instant.
 Mes pensées s'arrêtent.
  • page157|
 "...Poursuis-le, Archer! Je te rejoins tout de suite...!"
 "[line4]"
 Archer cours après Lancer immédiatement.
  • page158|
 "...Bon dieu, comme je peux être bête...!"
 Je maudis ma négligence.
 C'est une règle parmi les mages d'éliminer tous les témoins.
 ...C'est pourquoi, si quelqu'un ne veut pas avoir à faire ça, il doit faire en sorte qu'il n'y ait pas témoin. C'est ce que j'ai fait jusqu'à maintenant, alors pourquoi dois-je commettre une erreur comme par hasard aujourd'hui...!?
  • page159|
 Une nuit où même le clair de lune est obscurci.
 Un étudiant est étendu sur le sol froid du couloir et Archer est debout à côté.
  • page160|
 "......"
 Il porte un regard vide sur l'étudiant.
 ...Une odeur atteint mon nez.
 Le sang sur le sol indique qu'il s'agit de l'odeur de la mort.
  • page161|
 "...Suis-le, Archer. Lancer va probablement retourner auprès de son Master. Cela n'aura pas valu le coup si nous ne trouvons pas au moins à quoi ressemble son Master."
 "[line4]"
 Archer se lance à la poursuite de Lancer.
 Je suis laissé seule avec l'étudiant étendu sur le sol.
  • page162|
 "......"
 Je n'arrive pas à le regarder directement.
 Mais je le dois.
 C'est ma faute. 
 C'est ma faute. 
 C'est ma faute.
  • page163|
 [line3]Dès mon enfance.
 Depuis que je suis devenu le successeur des Tohsaka, j'ai été préparé à quelque chose de ce genre.
 Il n'y a ni bien ni mal pour un mage.
 Je me suis toujours répété que ce chemin était pavé de mon sang et de celui des autres, alors...!
  • page164|
 "...Un coup de la lance de Lancer hein ? Tu ne peux pas être sauvé avec ce coeur percé."
 Je ne sais pas depuis combien de temps Lancer l'a tué.
 Fut-il chanceux ou malchanceux d'être touché au coeur ?
 On dirait que l'attaque de Lancer n'est pas une simple blessure externe vu que le flot de sang coulant de l'entaille n'est pas trop important.
  • page165|
 Il n'est pas trop important, mais quand le cerveau ne reçoit plus de sang, c'est la fin.
 Non, en fait, si son coeur avait été transpercé il aurait dû mourir instantanément.
  • page166|
 "Mais c'est étonnant qu'il ne soit pas encore mort..."
 ...Oui.
 Il respire encore faiblement, comme s'il allait pousser son dernier soupire.
 Mais cela ne va plus durer que quelques secondes.
 Il ne peut soigner ses propres blessures, et je n'ai pas assez de puissance pour le sauver non plus.
  • page167|
 "Je dois regarder son visage. C'est le moins que je puisse faire."
 J'essaye de touche sa tête, face vers terre, et je réalise que mes doigts refusent de bouger.
 ...Ils tremblent.
 Je me demande pourquoi.
 Je suis habitué à ce genre de chose.
 J'ai eu à faire ce genre de choix de nombreuses fois par le passé.
  • page168|
 J'ai perdu beaucoup de choses à cause de mes erreurs ou de mon égoïsme.
 C'est pourquoi... Je suis prête pour un jour comme celui-ci.
 Alors pourquoi... pourquoi suis-je si en colère après moi ?
  • page169|
 "...Désolé. Je vais te dire au revoir, au moins."
 Je contrôle mes doigts tremblants et mes genoux défaillants avec ma volonté, et regarde le visage de l'étudiant.
 "[line8]"
 Une grande claque.
 Je me sens exactement comme si j'avais été frappé sur la tête à l'aide d'un marteau.
  • page170|
 "...Pas ça. Pourquoi est-ce que cela doit-il être toi ?"
 Je serre les dents.
 Non pas pour réprimer mon tremblement.
 Je suis vraiment furieuse.
 Pourquoi est-ce lui ?
 Pourquoi cela devait-il être lui ?
 Je n'en ai pas après Lancer d'avoir tué un témoin rapidement et parfaitement, exactement comme un Servant devrait le faire.
 Je suis seulement en colère contre lui pour être resté tard à cet endroit, en ce jour...!
  • page171|
 "[line8]"
 Le visage de Sakura apparait brièvement dans mon esprit.
 Elle va forcément pleurer.
 Et je me rappelle d'une journée teinté de rouge après l'école, il y a longtemps.
 ...Un coucher de soleil éloigné.
 Quelqu'un courant toujours seul.
 Et une fille s'ennuyant, regardant cela de loin.
 [line3]Et devant moi, le corps de quelqu'un qui s'est retrouvé impliqué.
  • page172|
 "[line8]"
 ...Il y a un moyen.
 Je pourrais échouer et perdre mon dernier recours par la même occasion, mais il y a quand même un moyen.
 Non, je perdrais mon dernier recours que je réussis ou non, donc le résultat ne changera pas pour moi.
  • page173|
 "[line8]"
 C'est une erreur.
 Sa mort est déjà déterminée.
 C'est ma faute de ne pas avoir surveillé les environs.
 C'est sa faute d'être par malchance resté tard.
  • page174|
 Alors je n'ai pas besoin d'aller aussi loin.
 Oui, parce que c'est ce que mon père, qui ne m'a rien donné d'autre, a laissé à mon intention.
 Un puissant fragment d'énergie magique, un solide dernier recours pour gagner cette guerre.
 Une précieuse, très précieuse chose juste pour moi[line3]
  • page175|
 "[line3]Alors quoi, imbécile ?"
 Je me débarrasse de ce sentiment et m'agenouille devant celui qui va devenir un cadavre d'ici une seconde.
  • page176|
 "...Ah, je l'ai fait."
 Le pendentif dans ma main devient plus léger. 
 Le souvenir de mon père est drainé presque entièrement, 
et tombe sur ce qui était un corps mourant.
  • page177|
 "[line4]Bah, on n'y peut rien."
 Oui, on n'y peut rien.
 Je n'ai ni la puissance ni les compétences pour ranimer quelqu'un qui a un coeur et des vaisseaux sanguins endommagés, et qui est sur le point de faire une mort cérébral en plus de ça.
 C'est pourquoi j'ai dû compenser mon manque de compétence avec ce puissant objet.
  • page178|
 "C'est une chance qu'il respirait encore. Si il était complètement mort, aucune quantité de d'énergie magique n'aurait pu le ressusciter."
 Mais puisqu'il vivait encore...
 J'ai seulement fais ce que je pouvais, et je lui ai finalement sauvé la vie.
  • page179|
 "...Ça aurait été affreux si j'avais échoué, mais puisque j'ai réussi je suppose que c'est une bonne chose. Ouais, je me sens satisfaite pour être honnête, alors ce n'était pas une si mauvaise expérience."
 Je ne fais que bluffer.
  • page180|
 "...Allons s'y. Ce qui est fait est fait. Je dois être repartie avant qu'il ne se réveille."
 Ouais, il n'y a aucune raison pour moi de rester ici plus longtemps.
 Archer doit être en train de suivre Lancer donc je devrais rentrer par moi-même.
  • page181|
 [line4]Sur le chemin du retour, je me souviens.
 J'ai laissé le pendentif à l'école, un simple bijou maintenant que l'énergie magique en a été drainé.
  • page182|
 "Eh bien, tant pis."
 Je n'ai plus d'utilité pour ce pendentif.
 Certes il reste peut-être encore un peu d'énergie magique à l'intérieur, mais surement moins que dans les dix joyaux que j'ai.
 Ce que mon père comptait me laisser était assez d'énergie magique pour gagner la Guerre du Saint Graal.
 Donc maintenant, sans énergie magique, cet objet est inutile.
  • page183|
 J'entre dans la maison sans rien dire et m'assois sur le sofa.
 Archer n'est pas encore rentré
 Je soupire et écoute l'horloge pendant quelques minutes.
  • page184|
 "[line3]Hé, je dois me reprendre.
  Que fais-je à rêvasser, après une bataille comme celle-ci?"
  • page185|
 Je me lève et met un peu de thé à infuser.
 Il y a tant de choses auxquelles penser.
 Le plus important, les Servants.
 Je viens juste d'assister à une bataille entre Servants que je n'avais jusque là qu'imaginé.
  • page186|
 "Lancer, hein... ? J'ai paniqué quand il était sur le point d'utiliser son Noble Phantasm mais j'aurais découvert son identité si il l'avait fait..."
  • page187|
 La solution la plus facile de battre un Servant ennemi est de découvrir son identité.
 Mise à part cet idiot qui ne connait même pas sa propre identité, le plus gros point faible d'un Servant est son "vrai nom".
 Découvrir le vrai nom d'un Servant... en d'autres mots, trouver sa véritable identité... devrait vous permettre de deviner quel genre de Noble Phantasm il peut avoir.
  • page188|
 Cela va sans dire, mais puisque les Servants sont des esprits héroïques ils sont associés à une légende.
 Si vous découvrez leur légende, vous devriez être capable de trouver la plupart de leurs habiletés.
 Les Servants sont dénommé par leur classe parce qu'ils veulent cacher leur vrai nom.
 Parce que plus un héros est connu, plus grand est le nombre de personnes connaissant leurs armes et leurs faiblesses.
  • page189|
 Un esprit héroïque qui devient un Servant ne donne jamais sa vraie identité.
 Les seuls qui connaissent l'identité des Servants sont leur Masters.
 Il y a même une entente tacite disant que les Masters cachent l'identité de leur Servant tout en essayant de découvrir l'identité des autres.
  • page190|
 ...C'est la cinquième Guerre du Saint Graal.
 Les qualités des Servants sont déterminées par le rang des esprits héroïques invoqués.
 Il va sans dire que les héros les plus connu et ceux avec les meilleurs armes sont les plus forts.
  • page191|
 Mais il est difficile d'invoqué pareils esprits héroïques.
 Pour invoquer un esprit héroïque, vous devez avoir une connexion avec eux tel qu'une arme qu'ils ont utilisée durant leur vie.
 Même l'Association de Magie possède quelques objets de ce genre.
 Donc généralement, vous invoquez un esprit héroïque qui vous convient, comme je l'ai fait.
  • page192|
 La force d'un Servant est déterminée par le rang de l'esprit héroïque.
 Mais ce n'est pas aussi simple puisque même les plus puissants esprits héroïques peuvent être mit en difficulté selon la classe qui leur est assigné.
 Ceci est du à la capacité spéciale donné à chaque classe, la possibilité offerte au faible de vaincre le fort.
  • page193|
 Les sept classes ont chacune une compétence supplémentaire différente et ont ainsi une chance de vaincre un opposant de rang plus élevé selon son type.
 Pour prendre un exemple, un héros inconnu a défait un grand héros quatre fois par le passé.
 Pour ce que j'en sais, le Servant le plus puissant est Saber.
  • page194|
 Dans toutes les guerres précédentes, Saber est parvenu jusqu'au dernier combat.
 Il est dit que les trois classes Saber, Lancer et Archer ont une forte résistance à la magie.
 Cela signifie que la magie est pratiquement inutile contre eux.
  • page195|
 C'est parce qu'ils sont des guerriers qui combattirent à l'époque des légendes, quand la magie était fréquemment utilisé.
 La magie utilisée par les mages de nos jours se dissiperait probablement juste en les touchant.
 ...Bref, voilà pourquoi ces trois classes sont considérées comme fondamentales, et comme les meilleurs.
  • page196|
 Une autre qui mérite d'être nommé est la classe Berserker.
 Les esprits héroïques invoqués pour cette classe perdent leur santé mentale.
 Comme son nom l'indique, ils deviennent des guerriers fous, une poupée entre les mains de leur Masters. L'avantage qu'ils en tirent est un « renforcement » de leurs pouvoirs, de loin excédent ceux qu'ils avaient de leur vivant.
  • page197|
 Cependant, plus puissant devient le Servant, plus grand est le fardeau imposé à son Master.
 Dans le passé, les Masters qui ont invoqué Berserker ne purent contrôler leur Servants déchainés, et se détruire eux-mêmes en épuisant leur énergie magique.
 Sans exceptions.
  • page198|
 [line3]Les gagnants et les perdants de la Guerre du Saint Graal sont largement déterminés par les habiletés de leur Servants.
 Bon, j'escompte bien qu'il y ait des façons de gagner via les efforts du Master, mais c'est principalement un combat entre les Servants.
 C'est pourquoi un Master doit être très appliqué quand il invoque un Servant...
  • page199|
 "[line8]"
 Je réfléchis silencieusement aux plans que nous devrions préparer à partir de maintenant.
 L'horloge, maintenant réparé, frappe onze coups pendant ce temps... Et Archer revient à la maison.
  • page200|
 "De retour ? Comment cela s'est-il passé ?"
 "...Je suis désolé. J'ai échoué. Cela doit être un Master prudent. Au moins, le Master de Lancer n'est pas de ce côté-ci de la ville."
  • page201|
 Comme prévu.
 Lancer était seul et on dirait que son master n'est pas du genre à se montrer personnellement pendant les batailles.
  • page202|
 "Je vois. Bah, je me doutais que ça n'allait pas être aussi facile."
 Oui, il est impossible que tout aille exactement comme je le veux.
 Alors on n'y peut rien.
 Considérons ce qui est arrivé ce soir comme le prix à payer pour les leçons que j'ai apprises.
  • page203|
 "Vous avez l'air abattu, Master. On est passé votre entrain ? Ne me dites pas que vous avez été effrayé par ce combat. Si vous me l'ordonnez, je suis prêt à retourner combattre Lancer immédiatement."
  • page204|
 Archer propose silencieusement que nous devrions faire cela.
 ...Je vois.
 Je suppose que j'ai l'air déprimé.
  • page205|
 "Bien sûr que non. Je ne reste là que parce que je ne veux rien faire d'inutile."
 "Hum ? Ne rien faire d'inutile... ?"
 "Eh bien, tous les Master ne sont pas encore présent, n'est-ce pas ? Ce soir ce fut inévitable, mais je ne commencerais pas à combattre avant que l'on nous donne le signal. Mon père m'a dit que c'était une des règles de la Guerre du Saint Graal."
  • page206|
 "...Je vois, donc votre père était aussi un Master."
 Archer hoche la tête, l'air de comprendre.
 [line3]Alors.
 Archer arbore un visage troublé et commence à réfléchir à quelque chose.
  • page207|
 "Quoi ? As-tu quelque chose à dire ?"
 "Oui, il y a quelque chose que j'ai oublié de demander.
  Rin, vous avez été élevé depuis très jeune pour être Master et vous l'avez accepté, c'est cela ? Vous vous êtes donc attendu à être un Master depuis le début."
  • page208|
 "Bien sûr. Certes, il y a des Masters qui sont soudainement nommé, mais je suis différente. Pour la famille Tohsaka, le Saint Graal a été notre plus sincère désire depuis de nombreuses générations."
  • page209|
 "C'est ce que je pensais. Alors ayant été élevé pour être un Master, vous devez avoir un but.
  J'ai oublié de vous le demander. Je ne peux vous prêter allégeance tant que je ne connais pas le souhait de mon Master.
  [line3]Alors Rin, quel est votre souhait?"
 "Mon souhait? Je n'en ai pas vraiment."
 "[line3]Quoi ?"
 Oh, Archer fait une grimace amusante.
  • page210|
 "C-Ce n'est pas possible ! Le Saint Graal est un graal tout puissant qui exauce les voeux. Devenir un Master signifie obtenir le Saint Graal, alors comment pouvez-vous dire que vous n'avez aucun souhait à exaucer...!?"
 "[line5]"
 Archer pose cette question l'air sérieux.
  • page211|
 ...Oh, je vois.
 Le voeu du Master après avoir obtenu le Saint Graal n'est pas sans rapport avec le Servant.
 Mais c'est étrange. Père disait que les Servants avaient aussi leur souhait, mais il leur est propre.
 Je ne pense pas qu'Archer doive être soucieux parce que je n'ai aucun souhait.
  • page212|
 "Très bien, si vous n'avez aucun voeu précis, pourquoi ne pas souhaiter quelque chose de vague ? Comme de gouverner le monde ?"
 "Pourquoi ? Le monde est déjà mien."
  • page213|
 "[line8]"
 "Ecoute Archer. Le monde n'est qu'un autre mot pour désigner les choses qui te sont chères t'entourant, non ? C'est quelque chose que j'ai depuis que je suis née. Si tu me dis de gouverner ce monde-là, je le gouverne déjà."
  • page214|
 "[line4]"
 Archer me regarde avec une expression troublée.
 Je suis ébahie. Ce gars est vraiment terre à terre.
  • page215|
 "Ridicule. Le Saint Graal est un pouvoir pour exaucer les voeux, un pouvoir pour obtenir le monde. Êtes-vous en train de dire que vous le recherchez, même si vous n'avez aucun voeu ?"
 "Mais gouverner le monde serait trop ennuyant et il n'y a aucun intérêt à souhaiter quelque chose d'aussi inutile. On dirait que tu manques d'imagination."
 "...Je ne comprends pas. Pourquoi alors vous battez vous?"
  • page216|
 "Je combat car il y a une bataille, Archer. Et je prendrais tout ce que je pourrais obtenir. Je ne sais rien à propos de ce Saint Graal, mais je pourrais simplement l'utiliser lorsque je trouverais quelque chose que je voudrais, non ? En tant qu'humain, il y a une infinité de choses que je pourrais vouloir durant ma vie."
 "[line3]Vous dites donc que..."
 "Oui. Je me bat pour gagner, Archer."
  • page217|
 "[line8]"
 Les épaules d'Archer s'affaissent.
 Peut-être est-il déçu par mes opinions, mais il semble finalement détendu.
  • page218|
 "...J'abandonne. Vous êtes définitivement un Master digne de moi."
 [line3]Ugh.
 ...Je trouve difficile de réagir à ce genre de commentaires, alors je voudrais qu'il arrête de dire des choses comme ça...
  • page219|
 "...Hum. Un Servant n'a pas le droit de choisir son Master, mais juste comme ça, pourquoi suis-je un Master digne de toi ?"
 "C'est évident. Vous êtes indubitablement le Master le plus fort.
  Personne ne saurait être un meilleur Master à servir que vous."
 "Oh, merci. Ça ne sonne pas comme une flatterie quand c'est toi qui le dis."
 ...Je regarde ailleurs parce que je suis embarrassée.
  • page220|
 Je trouve difficile de parler avec Archer parce qu'il dit les choses franchement comme ça, même si il est si cynique.
 ...Mais pour être honnête, je suis heureuse qu'il ait confiance en moi.
 Je me fie à Archer et il se fie à moi.
 Je ne pense pas que ce sens de solidarité soit une mauvaise chose.
  • page221|
 "Bon, prenons une pause. Même si le septième Master finira par apparaitre, ça ne veut pas dire que cela sera pour tout de suite[line3]un instant, Rin. Qu'est-il arrivé à votre bijou ?"
 "Tu veux dire mon pendentif ? Oh, je l'ai oublié. Il n'a plus de puissance, alors il ne sert plus à rien, non ?"
  • page222|
 "C'est vrai mais... Bon, si vous le dites."
 "Oui, c'est un souvenir de mon père, mais ce n'est pas comme si c'était mon seul souvenir de lui[line4]"
 "[line3]Arrêtez. Vous n'avez pas à être aussi forte, Rin."
 Disant cela,
 Archer sort le pendentif que j'avais laissé à l'école.
  • page223|
 "Oh... Tu as été le chercher pour moi."
 "...Ne l'oubliez plus. Ça n'est joli que sur vous, Rin."
 Comme si il était embarrassé, Archer regarde ailleurs en me tendant le pendentif.
  • page224|
 "[line3]Je vois. Merci."
 Je l'accepte.
 Pour être honnête, je ne sais pas si je dois être gêné ou pas.
  • page225|
 Le pendentif est tel qu'il était.
 ...comme on pouvait s'y attendre, il ne reste plus d'énergie magique à l'intérieur.
 Vide de toute énergie magique, ce n'est qu'un couteux mais ordinaire bijoux, et il ne renferme plus aucune puissance.
 Mais comme Archer le disait.
 Même si il n'y a plus de puissance dans ce pendentif, ça reste quelque chose que mon père m'a légué.
 Alors... peut-être puis-je seulement rire du fait d'avoir aidé ce gars en sacrifiant mon atout.
  • page226|
 "[line3]Hé, attends une seconde."
 J'ai comme un déclic.
 Je n'y pensais pas jusqu'à maintenant à cause de mon regret, mais en y réfléchissant calmement, j'ai oublié quelque chose.
  • page227|
 Il nous a vu, donc il sera dangereux jusqu'à ce qu'on ait réajusté sa mémoire.
 Au fond, Lancer a privilégié l'élimination du témoin à notre combat.
 Et la façon de penser de Lancer est probablement la même que celle de son Master.
 Donc... Si un tel Master découvre que le gars qu'ils ont tué n'est pas mort, que fera-t-il ?
  • page228|
 "[line3]Il ne le laissera pas en vie[line3]"
 Je me lève de mon sofa.
 ...Il s'est écoulé trois heures depuis lors.
 Je n'y arriverais peut-être pas, mais...
 Après tout ce que j'ai fait, je me dois d'arriver à temps[line3]!
  • page229|
 Je cours à travers la nuit.
 Heureusement, je sais où est sa maison.
 Non, je ne l'ai pas recherché, mais il s'avère juste qu'une de mes connaissance y va souvent... Même si je n'y ai jamais été moi-même.
  • page230|
 "...Vraiment, tu enchaines les problèmes inutiles."
 Archer ne voit aucun intérêt à coopérer.
 Il était contre le fait de sauver ce gars quand il était mourant, et il est contre mon avis d'aller l'aider maintenant.
  • page231|
 [line4]Il est minuit.
 Sous ce ciel nocturne nuageux, nous atteignons la demeure de style japonais
  • page232|
 Il n'y a personne en vue dans cette maison, à la bordure du quartier résidentiel.
 Il n'y a pas beaucoup de maison aux alentours, et il n'y a personne pour intervenir si quelque chose arrivait ici.
  • page233|
 "[line4]"
 Mon souffle est blanc.
 Le vent se lève.
 Il doit être assez puissant puisque les nuages se mettent à dériver rapidement. 
 Le vent supposé chaud de Fuyuki provoque un frisson dans mon dos, me fessant trembler.
  • page234|
 Même si la ville de Fuyuki est considérée comme chaude, il fait quand même froid sur la colline.
  • page235|
 L'air environnant est glacé.
 Je tends l'oreille dans cette atmosphère froide.
 Au sein de ce sentiment glacial, je ressens la faible présence d'un ennemi.
  • page236|
 "...Il est là. Le servant de tout à l'heure...!"
 Je me mors la lèvre.
 Sa présence est perceptible de l'autre côté de ce mur.
 Lancer est déjà à l'intérieur de la demeure et s'apprête à tuer le même gars encore une fois, qui vient juste de rentrer chez lui sans avoir compris ce qui était arrivé.
  • page237|
 "...Je n'ai qu'à sauter à l'intérieur et le battre. Je me soucierais des conséquences plus tard[line3]!"
 Au moment où j'allais commander à Archer d'y aller.
 Une brillante lumière blanche, comme un soleil couchant, provient de l'intérieur de la demeure.
  • page238|
 "[line4]"
 La présence est éclipsée par une autre présence.
 L'aura de pouvoir du Servant Lancer est balayée par une vague encore plus puissante.
 ...L'explosion instantané d'éther donne à l'être spirituel un corps, invoqué pour vaincre Lancer.
  • page239|
 "Impossible..."
 Je ne peux qu'être sans voix.
 Mais c'est vrai.
 Pour preuve[line3]Lancer saute par-dessus le mur et bondit au loin comme s'il s'enfuyait de cet endroit.
  • page240|
 "...Hé, Archer. Est-ce encore un de tes hypothétiques scénarios ?"
 "Qui sait. Mais cela fait sept. Tous les Master là désormais, Rin"
 Archer répond calmement.
 J'ai perdu mon sens du discernement.
 C'est pourquoi je n'ai pas envisagé l'évident évènement qui allait suivre.
  • page241|
 Le vent souffle violement.
 Les nuages couvrent le ciel comme un parapluie.
 La banlieue non éclairé est enfermé dans les ténèbres.
 Et le Servant saute par-dessus le mur, plongeant comme un oiseau démoniaque[line3]
  • page242|
 "[line4]!"
 Archer a déjà réagi.
 Mais je ne pouvais pas réagir.
 C'était mon erreur.
 La bataille se termine avec cette petite occasion, ne durant même pas une seconde.
 Cela n'a peut-être durée qu'une seconde pour moi, mais pour ce Servant, ce fut une occasion qu'il ne pouvait ignorer.
  • page243|
 Une épée se rue sur moi.
 "Huh, Archer... ?"
 Archer me pousse sur le côté et le Servant le frappe de plein fouet.
 C'est arrivé en un instant.
 Archer, qui a magnifiquement soutenu la furie des attaques de Lancer, est abattu par un seul coup[line3]
  • page244|
 "Archer, disparais...!"
 Mais cette fois, j'ai réussi à temps.
 Alors que le Servant ennemi est sur le point de couper la tête d'Archer avec sa lame, je l'efface de force.
 Une douleur dans ma main droite.
 Ça devait être un ordre excessif, donc un Sort de Commandement a disparu de ma main.
  • page245|
 ...Maintenant il n'en reste plus qu'un.
 Mais c'est pour le mieux.
 Plutôt que de laisser Archer mourir, je préfère perdre un ou deux Sorts de Commandement...
  • page246|
 "[line4]"
 Ne se laissant pas distraire par la disparition d'Archer, le Servant m'attaque.
 "[line3]Ne me sous-estime pas !"
 Je sors de ma poche une topaze avec un sort de vent stocké à l'intérieur. Alors, je lance toute l'énergie magique qu'elle contient sur le Servant sans la transformer... !
  • page247|
 Cette chose, capable de balayer une maison sans laisser de trace, est une collection de sorts de vent que j'ai stocké au fil du temps.
 C'est l'un des dix joyaux dans lesquelles j'ai placé mon énergie magique pendant dix-sept années sans répit.
 J'utilise toute l'énergie magique stocké à l'intérieur, donc même si ça ne suffit pas pour la vaincre, cela devrait au moins la ralentir un peu[line4]
 ...Non, même pas.
 Cela n'a eu aucun effet.
 Le tourbillon de vent capable de déchirer instantanément tout ce qui est pris dedans disparait comme un tour de magie lorsqu'il touche le Servant.
 ...Une telle résistance magique.
 La simple énergie magique d'un mage ne peut blesser ce Servant... !
  • page248|
 [line3]Alors c'est comme ça.
 Elle ne peut être blessé par la magie et j'ai perdu la protection d'Archer, donc je ne peux pas arrêter ce Servant.
 J'ai tout juste réussis à éviter un coup, mais ça s'arrête là.
 Je lève les yeux vers le ciel nocturne.
 En son milieu apparait le visage de l'impitoyable Faucheuse qui me regarde de haut alors que je gis misérablement sur le sol[line3]
  • page249|
 "[line3]Que..."
 Le vent souffle.
 D'entre les nuages sombres de ce ciel spiralé, la lune brille.
 Le clair de lune tombant et ce visage magnifique...
 C'est le Servant qui a fait fuir Lancer,
 défait mon Archer en un coup,
 et annulé ma magie sans sourciller.
  • page250|
      "Cette magie était splendide, mage."
  • page251|
 La voix de cette fille est comme un tintement de cloche.
 Mais cette voix ressemble à un cauchemar en ce moment.
 C'est tout naturel.
 Plus beau est mon ennemi, plus cela ressemble à un cauchemar, comme si je ne pouvais croire la différence entre notre force.
  • page252|
   "Mais ceci est votre fin, Master d'Archer."
  • page253|
 La pointe de l'épée luit de mille feux.
  • page254|
 [line3]Sur le point de mourir, je comprends.
       Avec juste un regard, sans preuve...
  • page255|
 C'est la carte que je voulais.
 Celle qui est dit être la plus forte parmi tous les Servants, le héros de l'épée.
  • page256|
 "[line8]"
 Je lève les yeux vers la lune, acceptant ma mort.
 Je n'ai pas le temps de fuir ou d'implorer merci.
 Je vais mourir ici, et la Guerre du Saint Graal de Rin Tohsaka va se terminer au troisième jour.
 Cela n'est que disgrâce et regret, et je vais probablement disparaitre en portant rancune contre mon ennemi.
  • page257|
 [line3]Mais même ainsi, je ne ressens rien.
 Il doit vraiment y avoir quelque chose qui ne va pas avec moi.
 Même si je vais être tué dans un instant, je l'adore encore.
 C'est ça.
 Si vous parlez de regrets, c'est ça.
  • page258|
 Mais je suppose que l'on n'y peut rien.
 [line3]Parce que c'est le plus puissant des Servants.
 Parce que son visage est si impitoyable, si infiniment vaillante et si magnifique[line4]
  • page259|