Apprendre le japonais avec OreImo : Apprendre Seul

From Baka-Tsuki
Jump to: navigation, search

Apprendre (presque) seul[edit]

Je donnerai ici quelques astuces qui peuvent aider les personnes qui souhaiteraient étudier seules de leur côté. Je commencerai donc par indiquer quelques ressources utiles quel que soit votre niveau, puis je donnerai des liens plus appropriés pour chaque niveau.

Attention, la plupart (pour ne pas dire la totalité) des liens conseillés ici, ainsi que les différents ouvrages proposés sont destinés à un public anglophone. Vous risquez d'avoir du mal à vous en sortir si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare.

Général[edit]

  1. Un dictionnaire – Incontournable. Je vous conseille celui-ci car il est complet, clair et facile d'utilisation.
  2. Un dictionnaire des expressions – Vous en aurez besoin quand vous chercherez la traduction d'une expression. Par exemple, si vous voulez savoir comment dire “si j'étais toi”, il vous suffira de chercher cette phrase dans le dictionnaire qui vous donnera alors tout un tas de réponses. D'après l'auteur, jisho.org serait génial malgré les dernières mises à jour inutiles du site.
  3. Un livre de grammaire – Un guide qui listera un grand nombre de règles de grammaire pour vous. « Japanese: A Comprehensive Grammar by Kaiser et al est un excellent manuel qui est concis dans ses explications et qui offre un grand nombre d'exemples. »
  4. Un plugin de traduction pour votre navigateur – Un plugin qui traduira les mots japonais que vous sélectionnez à l'aide du curseur en anglais ou en français. Cette fonction est normalement intégrée dans Chrome, et ceux qui préfèrent Firefox peuvent télécharger Perapera-kun. L'auteur ajoute que les utilisateurs d'Internet Explorer devraient "se sortir les doigts du cul" et changer de navigateur internet.
  5. Un clavier virtuel japonais – La capacité d'écrire en japonais grâce à votre ordinateur est elle aussi importante. Les utilisateurs de Windows ont le Microsoft IME à leur disposition, mais il existe sûrement quelque chose de similaire pour les Mac.

Maintenant nous allons passer aux conseils plus spécifiques, mais gardez à l'esprit que ce n'est pas parce que quelque chose est abordé au premier niveau qu'il ne va pas apparaître au niveau 2 ou 3.


Niveau 1[edit]

Au premier niveau, vous ne connaissez presque pas le japonais et n'avez pas encore les bases de la grammaire nippone. Tout le monde commence ici.

  1. Un manuel d'apprentissage – Il est important de commencer avec un manuel afin de ne pas vous retrouver désorienté à cause du jargon, à moins que vous voulez passer pour un idiot lorsque vous essaierez de parler à des personnes japonaises. Je suggère Nakama 1 et Nakama 2 car ils sont utilisés pour apprendre le japonais à des collégiens anglais.
  2. Un journal ou un site d'actualités japonais – Ceci est idéal pour l'apprentissage puisque rédigé dans un japonais "propre", ce qui signifie que vous ne serez pas embêté par le jargon. Asahi Shinbun est bien pour les débutants car il existe aussi en version anglaise.


Niveau 2[edit]

Au niveau 2, vous devez avoir une solide connaissance des bases de la grammaire japonaise, et connaitre les hiraganas, les katakanas, et une centaine de kanjis.

  1. Des mangas Shounen ou Shoujo – Parfait pour les débutants puisque vous n'avez techniquement pas besoin des kanjis pour les lire ; tous les kanjis sont écrits avec les hiraganas et katakanas phonétiquement correspondants écrits près d'eux (appelés “furiganas”). Vous connaîtrez alors assez de grammaire et de langage pour ne pas être gêné par le jargon.

Le second niveau a pour but d'étendre votre connaissance des kanjis et de la grammaire au travers des mangas.


Niveau 3[edit]

Au troisième niveau, vous devriez avoir une bonne connaissance de la grammaire nippone, et connaitre plus de 500 kanjis (au moins tous les basiques).

  1. Des mangas Seinen ou Josei – On passe ici au degré de difficulté supérieur car vous allez être confronté aux kanjis sans furiganas. Mais ne vous en faîtes pas, ce n'est rien de plus qu'un level up du niveau 2.
  2. Des animes – Vous ne serez pas capable de tout comprendre, mais vous devriez être en mesure de retrouver les choses simples. C'est enfin le moment où les animes sont utiles pour votre apprentissage, alors profitez-en.
    Conseil : Regardez les animes avec les sous-titres en décalé ; VLC Media Player permet de retarder (ou d'avancer) vos sous-titres par rapport à la vidéo.[1] Cela vous oblige à vous concentrer sur les voix japonaises avant de pouvoir lire les sous-titres.

Le but du niveau 3 est d'accroître votre aisance à l'oral tout en continuant d'enrichir votre vocabulaire.


Niveau 4[edit]

Au quatrième niveau, vous avez une bonne connaissance de la grammaire japonaise, et connaissez plus de 1000 kanjis.

  1. Des visual novels – Ce qui est super avec les visual novels, c'est que vous pouvez écouter des voix japonaises en plus d'avoir le texte qu'elles prononcent sous les yeux. C'est comme regarder des animes avec les sous-titres japonais, sauf que vous pouvez avancer à votre rythme. Et puis ce sont des jeux-vidéos, ils sont faits pour que vous vous amusiez.

À la fin du quatrième niveau, vous devriez pouvoir finir l'apprentissage du vocabulaire et des kanjis communs, et arriver à un parlé assez fluide.


Niveau 5[edit]

Les personnes du niveau 5 maîtrisent la grammaire japonaise et connaissent plus de 1500 kanjis.

  1. Des light novels et des romans – Il n'y a rien à ajouter, si ?
  2. Tout le reste – Journaux, autres mangas, VNs ou animes, etc.

C'est la phase de peaufinage. Arrivé là, vous pouvez vous débrouiller, et il ne reste plus qu'à voir les dernières choses que vous ne connaissez pas.


  1. À condition que le sous-titrage soit sur un fichier .srt distinct que vous importez dans le lecteur. Pour plus d'informations, Google est votre ami.


Retourner au sommaire Passer à la prononciation