Bienvenue à la N.H.K ! : Préface

From Baka-Tsuki
Jump to: navigation, search

Préface[edit]

Les complots existent bel et bien dans ce monde.

Mais dans plus de quatre-vingt-dix-neuf pourcent des cas, celles que l'on vous raconte et qui paraissent des plus plausibles ne sont en fait que de simples fantasmes, voire même des mensonges patentés. Prenons par exemple ces livres que l'on trouve dans le commerce ; qu'ils soient intitulés La grande conspiration juive pour ruiner le Japon ! ou encore Le super complot de la CIA qui cache un pacte secret avec les extra-terrestres !, ce ne sont juste que de simples fictions.

Malgré tout... les gens adorent les complots.

« Complot. » Nous sommes désespérément fascinés par la sonorité de ce mot à l'écho à la fois doux et amer qu'il provoque en nous.

Revenons sur l'exemple de La conspiration juive, sa théorie s'est construite de la manière suivante : l'auteur souffre de multiples et épouvantables complexes, tels que « Pourquoi suis-je pauvre ? » ; « Pourquoi ma vie n'est-elle pas plus confortable ? » ; « Pourquoi est-ce que je n'arrive pas à me trouver de petite amie ? ». Son esprit et son corps sont torturés en permanence, à la fois de l'intérieur et de l'extérieur.

Ces rancœurs refoulées se transforment petit à petit en sentiment de haine envers la société. Elles deviennent alors de la colère.

Pourtant, la plus grande source de colère provient de sa propre lâcheté.

Il est pauvre parce qu'il ne sait pas comment gagner de l'argent. Il n'a pas de petite amie car il n'a aucun charisme. Mais le processus qui mène à se rendre compte de la vérité et à accepter ses propres faiblesses demande énormément de courage. Aucun être humain, je dis bien aucun, n'a envie de regarder ses propres insuffisances en face.

C'est à ce moment-là que le théoricien du complot projette sa lâcheté sur le monde extérieur.

Il crée un « ennemi » fictif hors de lui.

Un ennemi. Mon ennemi. L'ennemi de la société.

« Parce qu'un ennemi conspire à faire le mal, je ne peux pas trouver le bonheur. À cause de ce complot, je n'arrive pas à trouver une petite amie. C'est donc ça ! Tout ça, c'est la faute de ces juifs. Parce qu'ils complotent quelque part sur cette planète, je ne suis pas heureux. Enfoirés de juifs ! Je ne vous le pardonnerai jamais ! »

Franchement, ce genre de pensées dérange également les juifs.

Tous les théoriciens du complot auraient bien besoin d'examiner de plus près la réalité des choses.

Les « ennemis » n'existent pas en tant que tels. Pas plus que le « mal ». On ressent toujours le besoin de mettre sur le dos d'un autre le fait qu'on se sente inutile.

Ce n'est sûrement pas une conspiration juive, ni une de la CIA, et encore moins ― même si cela me paraît évident ― une d'extra-terrestres. Avant toute chose, il faut bien garder ce fait en tête quand on vit sa vie.

Malgré tout...

Un faible pourcentage de gens est effectivement tombé nez à nez avec de véritables complots. Il existe, en réalité, une personne qui a vu, de ses propres yeux vu, un complot qui opère, en ce moment-même, dans le plus grand secret.

« Mais qui est cette personne ? », me direz-vous.

C'est moi.


Illustrations Page Principale Naissance d'un soldat : Partie Un