Utsuro no Hako:Tome 1 27755th time (5)

From Baka-Tsuki
Jump to: navigation, search

27755e fois (5)[edit]


« Je ne veux pas t’abandonner à la solitude ! »

Juste l’impact de ces mots a pu me transformer en la Kasumi Mogi que j’étais autrefois.

« Je suis une idiote. »

N’avais-je pas déjà décidé ? N’avais-je pas décider de détruire la boîte avant de perdre de vue mon but et de me trahir ?

Mais toutes ces récurrences ont affaibli ma détermination jusqu’à ce qu’elle disparaisse.

Une fois que j’avais tué une certaine personne dont je ne me rappelle pas le nom, j’aurai dû avoir perdu ma capacité à revenir.

Mais...

« Juste à cause ce ça, juste à cause d’une telle phrase, je... »

— C’était encore possible.

Mon amour m’avait sauvée au dernier moment.

Mais je sais que, dans quelques instants, je vais me refaire capturer.

Je vais me faire capturer par la boîte.

Par conséquent, pendant que je suis encore « Kasumi Mogi », je dois me tuer.


« Au revoir, Kazu. »


Et maintenant, la boîte qui ne pouvait pas me rendre heureuse malgré tout ce qu’elle offrait allait prendre fin.

Je vais mourir si près de la personne que j'aime. Peut-être que c’est une bonne fin après tout.

Je ferme mes yeux

Je ne vais sûrement pas les rouvrir de si...


« Qui t’a permis de mourir ? »


J’ouvre les yeux sous le coup de la surprise.

L’inidentifiable personne qui m’a donné la boîte se tenait à côté de Kazu. Ce dernier ne semble pas le voir, je semble être la seule qui le puisse.

Quand nos yeux se sont rencontrés, cette personne arbora un sourire rassurant.

« Je veux encore observer ce garçon. Ça me dérangera si tu termines cette rare opportunité d’observation infinie de ta propre initiative. »

Quoi ? ... Qu’est-ce qu’il dit ?

« Mais bon, je suppose que ce n’est pas très amusant d’observer les mêmes situations aussi longtemps. Voyons voir... c’est contre mes principes, mais puis-je prendre soin de ta boîte ? Je vais légèrement la changer. Tu voulais la détruire alors cela ne te dérangera pas, non ? »

Sans attendre ma réponse, il mit sa main sur ma poitrine. Au moment où il fit cela...

« Ugh, aaaaah ! AAaaAAahhh !! »

Je ressentis une intense douleur qui excéda tout ce que j’ai pu connaître. Cette douleur m'a fait pousser des hurlements, malgré le fait que je me suis habituée à me faire percuter par un camion et je n’ai même pas bronché quand je me suis poignardée. Ce genre de douleur est différent. C’est comme si l'on découpait mon âme en un millier de pièces. C’est une douleur qui attaque directement les nerfs et elle ne peut être apaisée.

Il prend la petite boîte et sourit.

« Aah, je pense que tu le sais déjà, mais cette boîte ne peut plus fonctionner sans toi. Alors, tu dois rentrer dans la boîte. »

Alors qu’il dit ça, il commence à me plier.

Il me plie et me replie, puis il me met dans la boîte.


Kazu. Je t’en prie, Kazu.

Je sais que j’agis d’une manière égoïste. Je sais aussi que cette requête est ridicule après tout ce que je t’ai fait. Mais, mais... je ne peux plus... je ne plus retenir ça plus longtemps...


Kazu, aide-moi...

Revenir à 10000th time Retourner à la Page de présentation Avancer vers 27756th time