High School DxD:Tome 5 Life 1

From Baka-Tsuki
Jump to: navigation, search

Life 1 : Ce sont les Vacances d’Été, allons en Enfer ![edit]

Partie 1[edit]

« Non, elle a été rénovée. J'ai été également surpris quand je me suis réveillé ce matin. La maison a été rénovée pendant qu'on dormait. »

Petit déjeuner ensemble. À la table, qui était devenue cinq fois plus large qu'avant, mon père dit cela avec un grand sourire sur le visage. Autour de la table tous les membres de ma nouvelle famille étaient rassemblés, c'est-à-dire moi, mes parents, Buchou, Asia, Akeno-san et Xenovia.

J'ai posé une question à mon père alors que l'on commençait à manger. Une question courte, « Qu'est ce qui se passe ? »

Ma mère apporta la soupe miso de la cuisine qui était aussi devenue cinq fois plus large.

« Apparemment, le père de Rias travaille dans le bâtiment et il a dit qu'il rénoverait cet endroit comme une maison modèle, sans charge. »

Il y a pas moyen que cette histoire soit vraie ! Non, je pourrais comprendre si ce sont les parents de Buchou qui l'ont fait.

C'est parce qu'elle était au courant de tout que Buchou mangeait son repas calmement et silencieusement.

Mais en oubliant la rénovation, la taille de la maison n'avait-elle pas aussi augmentée ? Les maisons voisines n'ont elles pas complètement disparues et été transformées en sol de notre nouvelle maison ?

« Maintenant que tu le dis, il semblerait que nos voisins Suzuki-san et Tamura-san ont déménagés. J'ai entendu dire qu'ils ont soudainement obtenu un nouveau terrain et qu'ils y ont emménagé. »

Voilà ce que dit mon père.

-! La famille de Buchou était donc définitivement impliquée ! Il n'y avait pas d'erreur !

« C'est bon. C'était un règlement pacifique. Comme ça, tout le monde est content. »

À côté de moi, Buchou sourit largement en murmurant.

C'est donc la technique de négociation des Démons !? Puisque Buchou le dit, les voisins sont sûrement heureux aussi maintenant, mais... Mais ils sont horribles, les Gremory !

Ma mère tendit les plans de la maison. Ça ressemblait à un tableau de répartition des chambres.

« Au premier étage, il y a la chambre d'amis, le salon, la cuisine, et les pièces de style japonais. Au deuxième, il y a les chambres d'Ise, Rias-san et Asia-chan. L'agencement est tel que les deux sont adjacentes à la chambre d'Ise. Ça semble être construit de telle façon à ce qu'on puisse aller dans les chambres des autres de l'intérieur. »

Je vois, donc le deuxième étage a été fait selon l'égoïsme de Buchou. Uwah, ma chambre semble être au moins quatre fois plus grande qu'avant... Est-ce que l'installation des meubles provient aussi de ce que possède les Gremory ? Incroyable... Il y a une énorme télévision que je n'ai jamais vu avant dans le salon. Il y a aussi un lustre au plafond...

« Au troisième étage il y a la chambre de ton père et moi, le bureau et le grenier. Au quatrième il y a les chambres d'Akeno-san et de Xenovia. Il y a aussi une chambre pour Koneko-chan, qui arrivera un peu plus tard. »

Quand mes yeux croisèrent ceux d'Akeno-san, elle me fit un très large sourire. Pour je ne sais quelle raison, son visage souriant paraît plus sincère que les sourires qu'elle fait d'habitude... Récemment, Akeno-san a toujours un merveilleux visage souriant quand elle est avec moi.

C'est différent de ses sourires d'avant. C'est dur à expliquer, mais pourrais-je appeler ça un vrai visage souriant ? Akeno-san me montre ce visage maintenant. Je me sens plus proche d'Akeno-san désormais, elle qui dégage une atmosphère plus douce comparé à avant.

Je sens qu'elle n'est plus une existence hors d'atteinte désormais-. Même si, pour moi, elle est toujours quelqu'un hors de ma portée...

Alors que mon cœur s'accélérait, Buchou me tira légèrement la joue. Auu, Buchou est devenue plus sévère aussi... Mais je n'ai pas l'intention d'avoir un autre maître que Buchou. Elle s'inquiète trop.

Ma mère continua son explication sur la répartition des pièces.

« Les cinquième et sixième étage sont entièrement vides. Pour l'instant, nous allons utiliser les pièces vides en tant que chambres d'amis. Étant donné que Rias-san a dit que ça ne la dérangeait pas que quelqu'un prenne les chambres, à part celles du deuxième étage. »

« En effet. C'est la maison des parents d'Ise. En fin de compte, les autres et moi sommes uniquement des invités ici. »

Buchou répondit avec des mots débordant de grâce.

Arere !? Buchou, vous n'avez pas dit plus tôt dans ma chambre « C'est ma maison et celle d'Ise» !? Quel volte-face !

« Il y a aussi un jardin ouvert sur le toit. J'y planterai des légumes. »

Mon père dit ça avec des étoiles dans les yeux ! Aah, il n'a aucun doute là-dessus ! Il n'y a pas d'erreur, son esprit est aveuglé par la rénovation de ses rêves !

« Parce que nous l'avons construit de façon robuste, ça ne s'effondrera pas même en cas de guerre. »

« Hahahaha, vous êtes bien cocasse, Rias-san. »

C'était la conversation entre Buchou et mon père... Mais tout ce que dit Buchou est vrai. La structure de la maison a été tellement transformée qu'elle pourrait résister à une guerre. Il n'y aurait des choses comme des canons cachés quand même ?

Par contre, de quoi ont parlé mon père et celui de Buchou pendant la visite parentale l'autre jour ? Je m'inquiète beaucoup là-dessus. Ils n'auraient pas décidé après discussion de me vendre aux Enfers ou quelque chose comme ça, n'est-ce pas !?

Il n'y a pas moyen que ça soit possible, mais je sens quand même que mes parents me regardent un peu différemment depuis ce jour.

« Il y a apparemment un sous-sol. »

Xenovia disait ça alors qu'elle passait un moment difficile avec ses baguettes.

« Un sous-sol !? »

« Oui, il y a trois étages souterrains. »

J'étais celui qui a crié sauvagement. Buchou confirma par un hochement de tête. Cette maison a même un sous-sol !?

« Le premier sous-sol est une immense et spacieuse salle. On peut s'en servir comme salle d'entraînement ou une salle de cinéma. Elle est aussi équipée d'un grand bain à l'intérieur. Le deuxième sous-sol est entièrement utilisé pour une piscine couverte. Elle peut également utiliser de l'eau chaude. Au troisième sous-sol il y a une bibliothèque et un entrepôt. »

Buchou expliqua en prenant d'autres plans.

... Donc ma maison a même une piscine intérieure... Je ne sais pas ce qu'il y a d'autre...

« Comme il y a aussi un ascenseur, vous pouvez facilement aller du sixième étage au troisième sous-sol. »

La maison a même un ascenseur maintenant... C'est comme un vrai immeuble. Je n'ai plus rien à dire désormais.

C'est ainsi que ma maison fut transformée en un palais résidentiel quelques jours avant le début des vacances d'été.


« Vous retournez en Enfer !? »

Le petit déjeuner était terminé, et Buchou hocha la tête alors que je m'asseyais dans ma chambre. Tous les membres du club de recherches occultes étaient rassemblés dans ma chambre.

Tous les membres qui vivaient ensemble paraissaient agités.

Kiba, Koneko-chan et Gasper venaient juste d'arriver chez moi.

Les deux premiers portaient des tenues décontractées. Koneko-chan dans une robe une pièce paraissait mignonne.

Même avec autant de monde ici, il y avait encore plein d'espace libre dans ma chambre. Tout le monde s'asseyait sur les magnifiques sofas.

Seul Gasper était dans une boîte en carton qu'il avait amenée avec lui, mais... Il s'était habillé en vêtements de fille ! C'est comme d'habitude ! Yeah ! Le garçon travesti !

« Je retourne chez moi étant donné que les vacances d'été ont commencé. Je fais ça chaque année. -Attends, qu'est ce qui ne vas pas, Ise ? Tes yeux sont humides ? »

Je pleurais à la déclaration de Buchou !

« Uu, Buchou a soudainement parlé de retourner en Enfer, j'ai donc pensé que vous me laissiez derrière et que vous repartiez... »

Je ne veux pas ! Je ne veux pas que Buchou reparte et me laisse derrière ! Quand je pense que les seins de Buchou vont aller quelque part loin d'ici, je me sens triste, et je ne pourrais pas passer mes vacances d'été tranquillement ! Je ne m'imagine plus une vie sans Buchou maintenant !

« Vraiment, c'est tout ? Toi et moi seront ensemble pendant des centaines, des milliers d'années à partir de maintenant, alors calme toi. Je ne vais pas faire quelque chose comme t'abandonner. »

Buchou me fit un sourire en coin en me caressant la joue.

Je vois, nous sommes des Démons. Nous vivons plus longtemps que les humains. Donc Buchou et moi, comme les autres membres du club, seront ensemble pendant un long moment. Quand je pense à ça, je ne me sens plus seul du tout.

Je vais certainement vivre plus longtemps que Matsuda, Motohama, ou mes parents. Quand je pense à ça, elle semble loin... Cette séparation qui viendra.

Buchou buvait son thé gracieusement en disant ça. -Attendez, nous allons aussi en Enfer !?

« Eh !? Nous venons aussi en Enfer !? »

« En effet. Comme vous êtes tous des démons de ma famille, il est tout à fait naturel pour vous d'accompagner votre maîtresse. Vous viendrez chez moi. Maintenant que j'y pense, cela doit être la première fois pour Asia et Xenovia, n'est-ce pas ? »

Asia hocha la tête à la question de Buchou.

« O-Oui ! Je me sens nerveuse d'aller en Enfer alors que je suis vivante ! J-Je pensais que je voudrais y aller avec l'intention de mourir ! »

Asia ! Je ne comprends pas du tout ce que tu veux dire !

« Oui. Je suis intéressée par les Enfers depuis longtemps. Néanmoins, pour pouvoir aller au Paradis, je devais servir le Seigneur... Mais maintenant, comme je suis un Démon, il n'y a plus aucune possibilité pour moi d'aller au Paradis... Ça paraît ironique que je pose le pied dans le même monde que ceux qui y ont été envoyés suite à une punition divine. L'Enfer, huh. Ça convient mieux à une ancienne croyante devenue Démon. »

Ah, tu déprimes encore pour des détails inutiles, Xenovia...

« Nous allons passer le reste des vacances d'été là-bas, jusqu'au 20 août. Il semble que nous allons revenir ici à la fin du mois. L'objectif est de s'entraîner et d'assister à différents types d’événements en Enfer. »

Buchou nous expliqua le calendrier. Je vois, donc notre groupe va passer son temps en Enfer jusqu'à la fin de l'été. J'ai déjà été un petit peu en Enfer pendant la bataille avec la famille Phoenix... Je ne sais rien, à part que le ciel est violet.

Il semble aussi que ce soit le lieu où les âmes des morts arrivent, et le domaine de gestion d'entreprise semble être assez populaire là-bas.

Mais, si je passe mes vacances d'été là-bas, je ne pourrais pas suivre le calendrier que j'ai fait, si ?

« Ah, mais il y a des choses que je voulais faire cet été. »

Je soupirais alors que je parlais.

Notre trio, Matsuda, Motohama et moi, s'est promis, « Cette année, on aura une petite amie et on aura des expériences éro-éro pendant l'été ! »

Nous aurions été à la plage et à la piscine cet été, et nous aurions ramassé des filles ! Du moins, c'est ce que nous avions prévu. Je n'ai jamais eu de petite amie... J'en ai eu une avant, mais j'ai été tué par la dernière...

Je vais m'amuser cet été ! Enfin, c'est ce que je croyais.

« Ara, Ise. Tu as prévu d'aller quelque part ? » me demanda Buchou d'un air douteux.

« Oui. J'avais prévu d'aller à la plage et à la piscine. »

« Il n'y a pas de mer en Enfer, mais il y a des grands lacs. Il y a aussi une piscine dans cette maison et dans celle de mes parents également, tu sais ? Il y a aussi des sources chaudes là-bas, mais ce n'est pas bon ? »

Si j'avais pensé à ça, n'aurais-je pas eu des dizaines, des milliers de fois plus de plaisir à aller aux lacs et à la piscine avec Buchou et les autres plutôt qu'aller à la plage avec Matsuda et Motohama ? Mais en plus, il y a même des sources chaudes là-bas !

Dans ma tête, je fantasmais sur les formes nues de Buchou, Akeno-san, Asia, Xenovia et Koneko-chan allant dans la vapeur ! Un festival de s-s-s-seins !?

Appliquer de l'huile et espionner dans les sources chaudes... Ou alors ça serait des bains mixtes !?

Je veux frotter les seins de Buchou et d'Akeno-san ! Et les masser ! Entièrement, avec mes mains !

«... Les délires pervers sont interdits. »

J'ai encore subi une pique verbale de Koneko-chan, qui a les yeux qu'à moitié ouverts ! Comme attendu de Koneko-sama ! Elle peut vraiment lire dans mon esprit !

Après qu'elle m'ait réprimandé, Koneko-chan poussa un profond soupir, et pour une raison inconnue regarda au loin avec un regard distant.

Huh ? Maintenant que j'y pense, sa sévérité de tsukkomi[1] semble légèrement plus faible que d'habitude.

« Ise-kun, tu as un visage plus excité que je ne pouvais l'imaginer. »

« Tu sembles avoir une imagination débordante et tu as l'air de t'amuser, senpai... Je t'envie... »

Kiba parlait de façon amusante, et Gasper murmurait avec ce qui semblait être une envie venant du plus profond de son cœur.

« Pourquoi est-ce que vous ne sortez pas avec des filles cet été, les gars ? »

Ces deux-là ont des plus beaux visages que moi. S'ils le voulaient, ne pourraient-ils pas profiter du meilleur été !?

« C'est parce que je dois m'entraîner. »

Maudit sois-tu, Mr Assidu ! Kiba devrais être puni pour ne pas utiliser son beau visage comme il faut !

« Ça va... Je suis un hikikomori, donc je vais bien si je reste à l'intérieur et que je mets de jolis vêtements en surfant sur le net depuis chez moi... »

Maudit sois-tu, espèce de hikikomori travesti ! Gasper est inutile ! De la tête aux pieds, c'est un gamin inutile qui attend juste un tsukkomi !

« Donc, Ise. Viens en rendez-vous avec moi en Enfer. On devrait avoir du temps pour un simple rendez-vous... »

En tant que servant, la proposition de Buchou me fait pleurer ! Buchou me gâte vraiment !

« Buchoooooou ! Je viendrais ! Je viendrais de toutes mes forces ! »

« Et bien, et bien. Dans ce cas, je vais passer plus de temps avec Ise dans sa chambre. A faire des choses ecchi que Buchou ne peut pas faire. »

Akeno-san parlait tout en faisant des ronds sur sa poitrine avec son doigt !

Buh ! Du sang coule de mon nez à cause des mots stimulants d'Akeno-san ! ... C'est érotique ! C'est sexy, Akeno-onee-sama ! Mais quelle genre de choses voulez-vous me faire dans ma chambre !?

« Je l'interdis. »

« Je refuse. »

Buchou et Akeno-san se regardaient dans les yeux et des étincelles volaient ! Aaaaah ! Elles continuent la dispute de ce matin ! Pourquoi est ce que ces deux là se disputent sur leur affection pour leur cadetkouhai !?

« Je viens aussi en Enfer. »

[!?]

Avant qu'on ne s'en soit rendu compte, un bel homme aux cheveux noirs était assis sur un siège dans un coin. -C'était Azazel-sensei.

Tous les membres du club ont été surpris par l'apparition soudaine de sensei.

En tant que Gouverneur de la faction des Anges Déchus opposée aux Démons, il était présent à la conférence pour la paix l'autre jour entre les Démons, Anges et Anges Déchus. Pour je ne sais quelle raison, il n'y a que lui qui est resté à l'Académie Kyou et a commencé à enseigner ici. Qui plus est, il est maintenant le superviseur de notre club de recherches occultes. C'était une situation inimaginable quand on la regardait.

Sérieusement, quand est-ce que cette personne est entrée ? Je n'ai pas du tout senti sa présence. Ou alors, je suis ignorant sur ce sujet. Et même Buchou ou Kiba ne l'ont pas remarqué.

Bon, vu qu'il est le Gouverneur des Anges Déchus, il pourrait être comme un dernier boss suivant la situation. C'est incroyable qu'on ait une telle personne comme allié.

« C-Comment êtes-vous entré ? »

Buchou demanda à sensei en clignant de surprise.

« Hmm ? N'est ce pas pas la porte de devant normalement ? »

Sensei répondit calmement.

«... Je n'ai même pas senti votre présence. »

Kiba exprima ses sentiments honnêtement. Comme je le pensais, même Kiba qui a atteint Balance Breaker ne peut pas le sentir...

« C'est simplement dû à ton manque d'entraînement. Je suis juste entré normalement. Plus important, vous retournez en Enfer, n'est-ce pas ? Bien, je viens avec vous également. Je suis votre [professeur], après tout. »

Oui, il est désormais notre [professeur]. Comme il a une grand connaissance des Sacred Gears, il semblerait qu'il va nous enseigner comment combattre à partir de maintenant.

Il nous a seulement appris un petit peu, mais il semble que les possesseurs de Sacred Gears dans ce groupe, moi y compris, aient réussi à apprendre quelque chose grâce à lui. Plus qu'en terme de puissance ou de capacité à diriger, cette personne était plus que tout excellente en tant qu'enseignant.

Il est incroyablement doué pour expliquer. Je pense qu'il est vraiment fait pour être un professeur.

Sensei sorti ensuite un bloc-notes de sa poche et lit à haute voix en l'ouvrant.

« Le planning de notre séjour en Enfer est... Premièrement, une visite chez les parents de Rias, et l'introduction des nouveaux servants Démons à l'actuel chef de famille. Après cela, il y a la rencontre annuelle des nouveaux jeunes Démons. Et après, il y a votre entraînement là-bas. Je vais essentiellement être avec vous pour votre entraînement. Pendant que vous serez au manoir Gremory, j'irai rencontrer Sirzechs. Vraiment, c'est si ennuyeux. »

Sensei soupira. Il trouve vraiment que c'est gênant de faire ça. Je pense que ce Gouverneur est si mauvais avec ça parce que cette personne reçoit une grande aide de ses subordonnés.

De temps en temps, des Anges Déchus dont je ne connais pas le nom viennent rencontrer sensei. Ils lui disent des choses comme « S'il vous plaît, choisissez un secrétaire ! », « Prenez soin de votre apparence quand vous êtes dans le monde des humains ! » ou « Vous avez absolument besoin d'avoir des gardes du corps ! », quand ils lui rendent visite. Ils semblent tous extrêmement inquiets qu'Azazel-sensei soit dans cette ville. J'ai entendu dire qu'il y avait aussi des hauts gradés parmi les Anges Déchus qui lui rendaient visite.

Il renvoyait toujours ces membres de la même façon en leur disant « Tout va bien, vous pouvez disposer. C'est un ordre. » Je pense que nous sommes chanceux d'avoir ce genre d'Ange Déchu qui nous apprenne comme devenir plus fort.

Très bien, je vais même me rapprocher un peu plus de mon rival Hakuryuukou Vali en utilisant cette opportunité !

Même s'il semble que je vais juste être pitoyablement vaincu par lui comme je le suis maintenant... Je ne veux absolument pas mourir avant d'avoir fait des choses ecchi avec Buchou et Akeno-san !

« Donc, Azazel-sensei, vous nous accompagnez, n'est-ce pas ? Devons-nous faire des réservations de voyage pour vous également ? »

Sensei hocha la tête à la question de Buchou.

« Oui, s'il te plaît. C'est la première fois que je vais entrer aux Enfers en utilisant la route des Démons. Je suis impatient d'y être. D'habitude, j'utilise la route du côté des Anges Déchus. »

Les Enfers, hein. Comment va-t-on y aller ? Comme je le suppose, ça va être un cercle magique ? Les Enfers sont divisés entre le monde des Démons et le monde des Anges Déchus. Il semble que la barrière entre les deux a disparu avec l'instauration de la paix, et les interactions culturelles ont commencées, même si...

Un ignorant comme moi ne peut pas du tout imaginer cet endroit.

Pour le moment, j'envoyais un mail à Matsuda et Motohama.

[Je ne vais pas aller à la plage cet été ! A la place, je vais aller aux sources chaudes avec Buchou et les autres !]

Ils répondirent rapidement.

[Crève !]

[Va en enfer !]

En effet, je vais aller en enfer-aux Enfers. Étonnamment, vous avez vu juste mes amis.


Partie 2[edit]

Le jour du départ. Le premier endroit où nous nous dirigions était la gare la plus proche. Tout le monde portait l'uniforme d'été de l'Académie Kuou. Buchou a dit que si nous devions entrer en Enfer, ça serait notre meilleur uniforme.

C'était la gare où les gens prennent en général le train... Pourquoi est-ce qu'on va en enfer à partir d'ici ? Je me posais plein de questions, mais Buchou et Akeno-san se dirigaient résolument vers l'ascenseur installé dans la gare.

Je me rappelle qu'il y avait un petit ascenseur qui pouvait contenir cinq personnes maximum.

Buchou et Akeno-san entrèrent en premier, et dirent ensuite.

« S'il vous plaît, Ise, Asia et Xenovia, montez en premier. Nous allons descendre à partir d'ici. »

« D-Descendre ? »

Je restais perplexe aux mots de Buchou. Après tout, dans cette gare on ne pouvait que monter.

« Allez, arrête de faire ton surpris comme ça et viens. »

Buchou nous fit signe en souriant avec ironie. Alors que les nouveaux membres du groupe échangeaient des regards perplexes entre eux, nous obéissions aux dires de Buchou.

« Yuuto et ceux qui y sont habitués, venez avec Azazel après s'il vous plaît. »

« Oui, Buchou. »

Kiba répondit à Buchou, et les portes de l'ascenseur se fermèrent.

Comme nous avions pas mal de bagages avec nous, l'intérieur était assez restreint.

Comme je le pensais, l'affichage n'avait que les étages "1" et "2", mais... Buchou sortit ce qui semblait être une carte de la poche de sa jupe et se tourna vers un panneau électronique.

Pi.

Un genre de bruit électronique... Ça a réagit à la carte, et après.

Gakun.

Je sentis qu'on descendait ! Eh !? Il y a un sous-sol !? Asia et moi ne pouvions cacher notre surprise ! Xenovia réagit en penchant juste légèrement sa tête. Buchou et Akeno-san rièrent en voyant notre réaction, à Asia et moi.

« En dessous de cette gare, il y a un niveau secret. »

« Buchou, même si j'ai grandi dans cette ville, c'est la première fois que j'entends parler d'une telle chose ! »

« C'est tout à fait normal. C'est une route réservée exclusivement aux démons. Les humains ordinaires ne peuvent pas arriver ici, même s'ils cherchent toute leurs vies. Des zones utilisées exclusivement par les démons sont cachées dans la ville de cette façon, tu sais ? »

Il semble qu'il y ait beaucoup d'endroits que je connaisse pas dans ma ville. À quel point le monde des démons a-t-il pénétré dans cette ville ?

Nous avons continué de descendre pendant une minute. L'ascenseur s'arrêta enfin.

Alors que les portes s'ouvraient, Buchou nous poussa en avant avec un « Allez-y », et ce que je vis en premier était - un vaste espace artificiel ! On dirait une gigantesque caverne !

Au contraire, il semble que ça ait la structure d'une plate-forme de gare. Bien qu'il y ait quelques différences dans le design et la structure comparé à celles dans le monde des humains... Attendez, il y a même des voies ferrées ! Comme je le pensais, c'est une gare ?

Après avoir attendu un peu, nous avons été rejoint par Kiba et les autres.

« Maintenant que tout le monde est là, dirigeons-nous au quai numéro trois. »

Avec Buchou et Akeno-san en tête, nous nous sommes mis en route.

Hah. Mais quel vaste espace. Je pense que cet endroit doit être plusieurs fois plus grand que la gare qu'on utilise habituellement. Le plafond est également assez haut. Il semble qu'il y aurait de l'écho si on criait « Hey ! ».

Il n'y avait personne à part nous. Les lampes murales qui illuminaient l'endroit émettaient une mystérieuse lueur magique.

Avant que je ne m'en rende compte, Akeno-san était venu à côté de moi - et attrapa soudainement ma main ! Est ce qu'elle a l'intention de marcher en me tenant la main ? J'étais choqué, mais pour une raison quelconque je saisis sa main en retour comme je le fais toujours avec Asia.

« — »

Bien que ça soit la seule chose que j'ai faite, le visage d'Akeno-san devint rouge, et elle semblait heureuse ! Eh !? Est-ce okay !? Aaaaah, mais, quand elle a une réaction aussi féminine, même moi ne sait pas comment réagir ! Même si elle est en général très érotique, elle agit parfois comme une jeune fille. Cette différence réveille mes instints de mâle !

« …… »

« …*sob* »

Uu, les regards de Buchou et Asia étaient perçants... Asia avait même les larmes aux yeux. Désolé, Asia.

Après avoir pris des passages à gauche et à droite, nous sommes arrivés dans un autre espace ouvert.

Oh ! Ooooooh ! Il y a avait quelque chose qui semblait être un train en face de nous ! Je me disais « semblait être », car il avait une apparence plus étrange que les trains que je connais.

Il y a avait de nombreux motifs représentant des démons sculptés dans les angles... Ah, c'est le symbole des Gremory ! Et il y a aussi celui de Sirzechs-sama ! Est-ce que ça serait-.

« C'est un train de la famille Gremory. »

Buchou répondit sans la moindre hésitation ! Incroyable, donc la famille Gremory possède aussi des trains...

Bushu.

Alors que j'étais encore sous le choc, les portes du train s'ouvrirent automatiquement. Avec Buchou en tête, nous sommes montés dans le train.

Encore une fois, j'ai pu me rendre compte à quel point ma maîtresse est grandiose. Mais ce n'était que le début.


Riiiiiiiiiiiing.

Le coup de sifflet de départ retentit, et le train se mit en marche.

Nous sommes allés nous asseoir au centre du train. Buchou était dans la première voiture à l'avant, et il semble que le reste de notre groupe devait s'installer dans la voiture centrale. Je pensais qu'il y a avait quelques personnalisations mineures.

Asia et moi nous sommes assis sur les sièges faisant face à la marche du train, et Akeno-san et Xenovia prirent les sièges en face de nous.

Koneko-chan, Gasper et Kiba prirent les sièges à côté de nous. Et il y avait Azazel-sensei qui était assis au fond de la voiture, mais il était déjà en train de dormir.

Le train continua de rouler pendant plusieurs minutes. Il avançait dans un tunnel noir. On m'a dit que ce train roulait grâce à un carburant unique qui n'existe qu'en Enfer. Il y a beacuoup de choses que je ne sais pas sur ce monde, n'est-ce pas ?

« Combien de temps avant que nous arrivions ? »

Je demandais à Akeno-san.

« Nous arriverons à peu près dans une heure. Étant donné qu'il semble que le train va passer par la barrière dimensionnelle par les moyens officiels avant d'arriver finalement en Enfer. »

« Je pensais qu'on pouvait juste utiliser un cercle magique et entrer en Enfer comme ça. »

« D'habitude oui, mais si Ise-kun et les autres nouveaux servants démons n'entrent pas au moins une fois par la route officielle, vous allez puni pour entrée illégale. C'est pourquoi Ise-kun et les autres doivent terminer correctement la procédure d'entrée officielle. »

« Eh !? Sérieusement !? Mais j'ai déjà utilisé un cercle magique avant et je suis allé à la soirée de fiancialles de Buchou !? »

Oui, je suis allé à la cérémonie de fiancialles de Buchou en Enfer avec un cercle magique de transfert que m'avait donné Grayfia-san.

Est-ce que j'allais être puni ? Il n'y allait pas avoir des policiers qui allaient me menotter dès je serais arrivé en Enfer, n'est-ce pas ?

Akeno-san me fit un petit sourire malgré mes inquiétudes.

« Il semble que c'était un cas spécial car tu as été transporté par le cercle magique de Sirzechs-sama, tu sais ? Bien sûr, le refaire une deuxième fois est impossible. »

« E-Est-ce que... Donc mon ticket pour aller instantanément en prison pour être allé là-bas a déjà été pardonné... »

J'étais un peu soulagé. C'est parce que je suis ignorant des règles concernant les démons même si je suis un démon moi-même. Non seulement je suis incompétent, mais en plus ma connaissance des démons est encore plus limitée que celle d'Asia ou de Xenovia. J'ai survécu pour le moment comme ça.

« Comme c'était un cas spécial, le problème du cercle magique est réglé. Néanmoins, tu pourrais être puni pour contact sexuel avec ton maître. »

Akeno-san toucha sa joue avec sa main et dit ça en riant.

« Quoi !? »

Hey, hey, hey ! C'est assez sérieux si c'est vrai ! J'ai touché le corps de Buchou un grand nombre de fois, vous savez !?

J'ai frotté plusieurs fois ses seins, et j'ai carressé ses cuisses plusieurs fois aussi ! À la piscine de l'école juste avant les vacances dété, je lui ai même mis de la crème solaire sur son corps nu, vous savez !?

Ah, c'est mauvais. Je me sens stimulé en me rappelant cette sensation. La peau de Buchou est si douce et lisse. Et elle est élastique aussi, donc c'était incroyable quand je touchais sa peau...

Fuwa. Alors que je me répétais ce fantasme, quelqu'un était arrivé sur mes genoux-attends, Akeno-san !? Elle approcha son visage près du mien, et me regarda avec un regard érotique !

Akeno-san prit ma main, et...

« Il n'y a aucun problème de contact entre servants par contre. Comme ça- »

Elle guida ma main sur sa cuiiiiiisse ! Nuha ! Les jambes d'Akeno-san sont les plus douces et affectent mon cerveau ! Ah, je saigne du nez !

Et après, elle mena ma main sous sa jupe ! C-C'est... un territoire interdit... J'avalais ma salive. Parce que ! Parce que, si je continue comme ça, ma main va continuer sous sa jupe... Elle va atteindre la culotte d'Akeno-san ! Elle est d'accord avec ça ?! Akeno-san serait d'accord pour que j'atteigne sa culotte, sérieusement ?!

Au moment où ma main arrivait sous la jupe d'Akeno-san-.

La main d'Asia apparut sur le côté et tira la mienne.

Asia avait les larmes aux yeux, et faisait la moue.

« L'influence d'Akeno-san est trop forte, Ise-san va devenir un pervers... »

« Ara-ara. Asia-chan, n'est-ce pas bon pour les jeunes hommes d'être un peu pervertis ? »

Arere ? D'après la conversation d'à l'instant, n'a-t-il pas été décidé que j'étais un pervers ? Mais, si je peux toucher le corps d'Akeno-san, je m'en fiche d'être un pervers !

High school dxd v5 037.jpg

Ara. D'habitude Koneko-chan aurait fait une remarque acerbe à ce moment-là, mais... Quand je me suis tourné vers elle, j'ai vu que Koneko-chan regardait par la fenêtre. Elle nous ignorait complètement alors que nous faisons plein de bruit ! Elle ne semble pas être la Koneko-chan habituelle... A côté d'elle, Gasper semblait lui aussi avoir du mal à parler.

Et ensuite-.

« Regarde qui parle, Asia. En général, les contacts entre maître et servant sont plutôt naturels. »

-. Cette voix est... Quand je me suis retourné, ma maîtresse était là, une aura rouge enveloppait son corps ! Elle était en colère ! Et extrêmement jolie ! Pourquoi était-elle ici !? Elle ne devait pas être dans la première voiture !?

B-Buchou ! C'est mauvais ! Akeno-san était sur mes genoux et arborait un regard lubrique ! Ma main était sur le point d'aller sous sa jupe !

J'essayais de libérer ma main, mais Akeno-san l'attrapa et l'amena à sa bouche.

Nuchu.

Akeno-san mit mon majeur dans sa bouche ! Uhaa ! La sensation de l'intérieur de la bouche d'une fille fait fondre mon cerveau ! C'est chaud et glissant, et en plus, sa langue était enroulée autour de mon doigt ! En plus, elle le suçe ! Il semble que diverses choses étaient aspirées !

Quand Akeno-san retira mon doigt de sa bouche, un fil de salive pouvait être vu érotiquement relié à mon doigt !

« Voler au maître m'excite. »

Akeno-san sourit à Buchou avec un regard de défi ! E-Effrayant ! Erotique, mais effrayant !

« A-Akeno, c'en est a- »

« Princesse Rias. Communiquer avec vos servants est une bonne chose, mais un exemple de procédure ne l'est-il pas également ? »

La voix énervée de Buchou s'interrompit, et une troisième personne était apparue sans qu'on s'y attende. C'était un vieil homme. Il avait l'apparrence d'un conducteur de train. Était-il le conducteur ? Sa barbe blanche était super.

« Je-Je suis désolée... »

« Ho-ho-ho. Pour la petite princesse de se préoccuper du sujet des hommes et des femmes. J'ai vécu une longue vie. »

Le visage de Buchou tourna au rouge au rire joyeux de l'homme.

Retirant à nouveau son chapeau, il baissa la tête et s'adressa à nous.

« Ravi de vous rencontrer, nouveaux serviteurs démons de la princesse. Je suis Reynaldo, le conducteur du train personnel des Gremory. Heureux de faire votre connaissance. »

Nous nous sommes levés et également inclinés à sa présentation polie.

« Ravi de vous rencontrer également ! Je suis le [Pion] de Buchou Rias Gremory-sama, Hyoudou Issei ! Prenez soin de moi s'il vous plaît ! »

« Je suis Asia Argento ! Son [Fou] ! Prenez soin de moi s'il vous plaît ! »

« Je suis Xenovia. [Cavalier]. Prenez soin de moi à partir de maintenant, s'il vous plaît. »

Nous, les nouveaux démons, le saluèrent.

Akeno-san était retournée à son siège avant que je ne m'en rende compte. Elle semblait un peu déçue de devoir partie. L'éro-attaque d'Akeno-san était terrible ! Même moi, je n'ai pas pu bouger ! Est-ce que ma chasteté pourrait être volée avant que je le sache !? Elle est incroyable, notre [Dame] ! Bien que son comportement féminin occasionnel était encore plus intense !

Les présentations terminées, le conducteur Reynaldo-san sortit une machine pour je ne sais quelle raison, et nous prit en photo sur ce qui semblait être un écran.

« U-Umm... ? »

Asia, Xenovia et moi étions troublés par cette réaction. Buchou et Akeno-san semblaient savoir de quoi il s'agissait.

« C'est une machine du monde des Démons qui vous contrôle et vous compare. Le fait que ce train entre officiellement en Enfer est important, et de plus tous les modes de transport nécessitent une inspection. Ça serait un sérieux problème dans le cas où il y aurait des inventions. À l'heure actuelle, ce serait assez sérieux si quelqu'un occupait le train. »

Je vois. Donc il confirmait que nous étions bien les vrais grâce à cette machine.

Buchou nous dit en souriant.

« Vos dossiers donnent votre [désignation], et une fois transmis ils sont enregistrés comme données en Enfer. C'est pourquoi ils sont vérifiés avec cette machine. Il n'y a pas de problème. Comme vous tous ici êtes bien ceux que vous dîtes être. »

Alors qu'elle disait ça, la machine émetta une alarme « BI-BI ! » sur moi, ce qui ne veut pas dire « IMPOSTEUR ! », n'est-ce pas ? J'étais un peu effrayé, mais après elle fit un léger son « PIKON », et notre contrôle se termina.

« Princesse, avec ceci la vérification et les formalités d'entrée des nouvelles têtes sont toutes deux terminées. Maintenant vous pouvez tous vous reposer et vous relaxer jusqu'à ce que nous arrivions à la station prévue. Il y a également des lits pour dormir et des endroits où vous pouvez prendre un repas ; vous pouvez les utiliser jusqu'à ce que vous arrivions à destination. »

Reynaldo-san souria aimablement. Ooh, notre procédure d'entrée est donc finie avec ça ! Cette machine est vraiment pratique.

« Merci Reynaldo. Azazel est le prochain ? »

Buchou se tourna vers sensei, mais il dormait bruyamment.

«... Quel culot il a, dormir dans le train d'une race qui était encore son ennemie il y a tout juste quelques jours. »

Buchou faisait une tête surprise, mais souriait légèrement.

« Ho-ho-ho. Le Gouverneur des Anges Déchus est vraiment calme. »

Reynaldo-sama riait.

Vraiment, qu'on dise de lui qu'il soit courageux ou juste audacieux, Azazel-sensei était un Gouverneur Ange Déchu que rien ne troublait.

La vérification se termina alors que sensei dormait toujours, et le processus d'entrée officielle de tous les membres était maintenant terminé.


Partie 3[edit]

Environ quarante minutes après notre départ, nous entendîmes une annonce alors que nous tuions le temps en jouant aux cartes.

[Nous allons traverser le mur dimensionnel d'un instant à l'autre. Nous allons traverser le mur dimensionnel d'un instant à l'autre.]

« Regardez dehors. »

Buchou dit ceci à Asia, Xenovia et moi. Originellement, Buchou devait s'asseoir dans la voiture de tête en tant que démon de haut rang, mais il semble qu'elle se sentait seule et elle passa son temps dans notre voiture à la place.

Suivant les mots de Buchou, j'ai appuyé mon visage contre la fenêtre à côté d'Asia. Et là-.

Le décor changea des ténèbres d'avant, et un paysage apparu ! Ooh ! Un ciel violet ! Et aussi-.

« Des montagnes ! Et des arbres aussi ! Hahahaha ! Incroyable ! Incroyaaaaaaaable ! »

Je baffouillais involontairement d'une voix forte et excitée. Et à côté de moi, Asia était aussi excitée avec ses cris « Incroyable, incroyable ! » Parce que ! On s'amuse, naturellement !

Parce que c'était le paysage d'un monde que nous ne connaissions pas !

« Tu peux ouvrir la fenêtre maintenant. »

Buchou a donné la permission, donc j'ouvris la fenêtre. Le vent rentre ! J'ai déjà respiré l'air de l'Enfer la dernière fois, mais c'est quelque peu différent de celui du monde humain ! Plutôt qu'un sentiment visqueux, je sentais quelque chose de particulier ! Néanmoins, la température à l'extérieur était bonne. Ni trop élevée, ni trop basse.

Alors que j'éloignais ma tête de la fenêtre et regardait en arrière, il semblait que le train sortait de ce qui ressemblait à un trou noir.

C'est le mur dimensionnel ? Un tunnel dimensionnel ? Dans tous les cas, ce quelque chose qui ressemblait à un trou était relié au monde des humains. Nous sortions de là. Et maintenant, nous sommes entrés en Enfer !

Je pouvais voir le paysage infernal depuis mon siège. Il y avait des montagnes ainsi que des rivières. Les arbres avaient poussé en nombre, il y avait même des forêts. Ah ! Une ville ! Il y a des maisons aussi ! Elles ont une forme particulière, mais les démons vivent dedans, n'est-ce pas ?

Incroyable ! En y pensant, je n'ai jamais été à l'étranger avant. C'est peut-être ma première fois que j'entre en contact avec une culture et un pays étranger.

C'est dur à croire que mon premier échange culturel se fasse dans un autre monde. Ma vie est vraiment étrange.

« Cette zone est déjà à l'intérieur du territoire des Gremory. »

Buchou dit ceci avec fierté.

« Alors, est-ce que tout ici, y compris cette voie ferrée qu'on a emprunté jusqu'à maintenant, fait partie des terres de la famille à Buchou !? »

Buchou approuva à ma question. Sérieusement !? Quelle chose incroyable ! Donc, les montagnes, rivières, et les villes qu'on a traversé avant font partie du territoire de sa famille ? Les personnes vivant dans cette ville sont-elles alors les vassaux de ce fief ?

Je regardais une fois de plus Buchou avec respect et envie.

Incroyable ! Ma maîtresse est vraiment riche ! Elle est à un tout autre niveau !

« Quelle taille fait le territoire des Gremory ? »

C'était ma question. Pour être honnête, j'étais très intéressé de savoir quelle taille il faisait. A peu près la taille du district de Tokyo ?

Kiba montra soudainement son visage par dessus mon siège et répondit à ma question.

« Si je me souviens bien, il est à peu près de la taille d'Honshu au Japon. »[2]

......... Eh ? Je ne pouvais pas en croire mes oreilles à cette réponse innattendue. Mais je compris rapidement.

« H-Honshuuuuuuu !? »

Je m'étonnais à haute voix. Buchou et Kiba approuvèrent tous les deux de la tête.

« L'Enfer a la même surface que le monde humain, mais la population ici n'est pas la même que celle du monde humain. Même avec les Démons, Anges Déchus, et les autres races, elle n'est pas aussi élevée. Et comme il n'y a pas d'océans, les terres sont aussi étendues. »

Buchou expliqua ainsi.

Sérieusement !? Attendez, combien de fois ai-je utiliser les mots « sérieusement » et « incroyable » aujourd'hui !? En entendant ce genre d'informations, c'est normal d'être choqué !

E-En d'autres termes, si c'était dans mon monde, le territoire des Gremory engloutirait presque tout le Japon... Ç-Ça doit être parce que Buchou est une « princesse » ! Elle est vraiment si riche que ça !?

« Même si tu dis que c'est de la taille d'Honshu, n'est-ce pas principalement de l'espace innocupé ? C'est surtout des forêts et des montagnes. »

B-Buchou, même si vous dîtes ça, ça dépasse déjà mon imagination, et je ne sais plus comment réagir désormais...

A côté de moi, Asia était aussi dans un état de « ????? ». Et pour Xenovia, elle avait arrêté de regarder les environs et commençait à parler des épées démoniaques avec Kiba.

Buchou tappa dans ses mains alors qu'elle se rappellait de quelque chose.

« C'est vrai. Ise, Asia, Xenovia. Comme une partie de mon territoire va vous être donnée plus tard, dîtes-moi ce que vous voulez. »

« O-On peut avoir son propre territoire !? »

« Vous êtes tous des servants démons de la prochaine héritière de la famille. Vivre sur mon territoire en tant que membre du groupe Gremory est autorisé. Akeno, Yuuto, Koneko, et même Gasper possèdent une terre dans mon domaine. »

Avec un son « PON ! », Buchou fit apparaître magiquement une carte dans les airs et nous la montra ensuite.

Je ne connais pas cette géographie, mais ça semble être la carte du territoire des Gremory.

Buchou nous parla avec un sourire agréable.

« Les zones rouges sont des endroits qui sont déjà pris, donc ils ne sont pas bons, mais le reste est okay. Maintenant, montrez moi quelle partie vous souhaitez. Je vous la donnerais. »

Père, mère, je suis en train de passer un moment incroyable dans cet étrange nouveau monde...


Partie 4[edit]

Pendant encore 10 minutes, le train continua à avancer à travers ce monde que je ne connaissais pas.

Finalement, mon territoire personnel fut une zone abondante de nature, avec des montagnes et des lacs. Et bien, comme l'organisation de mon territoire était encore assez loin dans le futur, j'ai fini par juste le choisir pour le moment.

C'est alors qu'on entendit une annonce.

[Nous arriverons bientôt à la résidence principale des Gremory. Nous arriverons bientôt à la résidence principale des Gremory. Merci d'avoir voyagé à bord de ce train.]

Ooh, c'est le dernier arrêt !

Je collai mon corps à la fenêtre et regardai à l'extérieur. Alors... pour je ne sais quelle raison, il y a avait une énorme foule dehors ! Qu'est-ce que c'est que ça !? Alors que je fronçais les yeux, j'aperçu des soldats en uniforme. Se pourrait-il que ces gens soient les troupes de la famille Gremory !?

« Ise, nous y sommes presque. Ferme la fenêtre. »

« O-Oui, Buchou. »

Comme le suggéra Buchou, nous nous sommes préparés à descendre. Le train ralentit progressivement et finalement s'arrêta.

Gakun.

Après que le train se soit arrêté en silence, nous sommes sortis par la porte ouverte avec Buchou en tête.

Cependant, seul Azazel-sensei n'avait pas l'air de descendre.

« Vous, vous ne descendez pas, sensei ? »

« Oui, j'ai l'intention de traverser le territoire Gremory et d'aller jusqu'au territoire des Maou. J'ai une réunion là-bas avec Sirzechs et les autres. Une soi-disante « invitation ». Comme il fait face à la résidence principale des Gremory, je viendrais après les avoir vu et terminé mes salutations. »

Azazel-sensei agita la main en expliquant cela. Je vois, comme sensei est le leader d'une organisation, son emploi du temps est chargé en venant ici.

« Bien, à plus tard, sensei. »

« Dîtes bonjour à mon frère de ma part, Azazel. »

Sensei agita la main en réponse à Buchou et moi.

A l'instant où je descendais à nouveau à la station avec les autres membres du club moins sensei-.

[Bienvenue chez vous, Rias-ojou-sama !]

Que de braillements ! Ooh ! J'étais surpris ! Juste après ça-.

Panpanpanpan !

Des feux d'artifice furent lancés, les soldats visèrent le ciel avec leurs fusils et tirèrent, et des gens qui semblaient être un orchestre se mirent à jouer simultanément ! Un soldat monté sur le dos d'une mystérieure créature volait dans le ciel au-dessus, et agitait un drapeau.

Asia et moi ne savions pas quoi faire face à cet évènement inattendu et nous nous sommes serrés l'un à l'autre comme si nous n'étions pas à la bonne place. Kiba et les autres semblaient habitués à ça, mais pour les nouveaux arrivants, Asia et moi, c'était un phénomène incroyable ! Xenovia se contentait de cligner des yeux !

« Hiiiiii... Tellement de gens... »

Gasper était terrifié par la foule de personnes ici et se cacha derrière mon dos.

En regardant attentivement, il y avait beaucoup de majordomes et de servantes parmi eux. Quand Buchou s'approcha d'eux, ils inclinèrent simultanément leurs têtes et ensuite,

[Bienvenue chez vous, Rias-ojou-sama.]

Ils la saluèrent.

« Merci tout le monde. Je suis de retour. »

Buchou répondit avec un grand sourire sur son visage. En voyant ça, les majordomes et les servantes sourièrent en retour.

Et ensuite apparut une femme dont je reconnus le visage.

- C'était la servante aux cheveux argentés, Grayfia-san !

« Bienvenue chez vous, ojou-sama. Vous êtes arrivée en avance. Par dessus tout, il est bon de savoir que vous ayez été en sécurité durant le voyage. Maintenant, tout le monde, veuillez monter dans la calèche. Nous allons nous rendre à la résidence principale. »

Nous avons été emmenés par Grayfia à une calèche à l'allure magnifique ! Les chevaux ne semblaient pas être des chevaux normaux, car ils avaient une lueur dans les yeux et leurs carrures étaient plus imposantes que celles que des chevaux que je connaissais. Était-ce des chevaux des Enfers ?

Nos bagages étaient toujours dans le train, mais -. Quand j'ai tourné mon regard vers le train, les servantes étaient en train de les décharger. Ooh, quelle rigueur !

« Je vais aller avec mes servants. Étant donné qu'Ise et Asia paraissent anxieux, comme c'est leur première fois. »

« Entendu. J'ai préparé plusieurs véhicules, aussi installez-vous dans ceux qui vous plaisent, s'il vous plaît. »

Grayfia-san accepta la requête de Buchou.

Buchou, Asia, Akeno-san, Xenovia, Grayfia-san et moi sommes montés dans le premier chariot en face de nous. Les autres membres restés derrières prirent le suivant.

Une fois que nous sommes montés à l'intérieur, la calèche commença à avancer alors que les sabots des chevaux faisaient un son comme "Pakarapakara".

Incroyable. C'est la première fois que je monte dans une calèche !

En regardant le paysage, je voyais des routes pavées et des arbres très bien taillés. Le chemin droit devant... Attendez, il y a quelque chose sur le chemin juste devant...

Une énorme structure apparut soudain dans mon champ de vision.

« Bu-Bu-Bu-Bu-Buchou... E-Est-ce que cet énorme château... ? »

J'étais tellement choqué que mes yeux sortaient de leurs orbites, et je pointais mon doigt vers ce qui semblait être un gigantesque château depuis la fenêtre.

« C'est la résidence principale d'une de mes maisons. »

Arborant un charmant sourire, Buchou avait dit de façon inattendue « une de mes maisons ».

... Est-ce que je faisais parti par hasard d'une incroyable famille de nobles démons ?

En regardant à l'extérieur, de belles fleurs fleurissaient, de l'eau s'écoulait sur une magnifique fontaine sculptée, et des oiseaux de couleurs variées voletaient autour. La calèche avançait à travers ce qui semblait être le jardin de la maison de Buchou.

« Il semble que nous sommes arrivés. »

Après que Buchou ait murmuré cela, la porte du chariot s'ouvrit. Un homme à l'apparence de majordome fit une légère révérence.

Buchou descendit la première, et le reste d'entre nous la suivit. Le deuxième convoi était également arrivé, et Kiba et les autres étaient en train de descendre.

Les servantes et majordomes s'alignèrent des deux côtés et formèrent un chemin ! Un tapis rouge s'étirait vers l'immense château, et la colossale porte fit un bruit « Gigigi » lorsqu'elle s'ouvrit.

« Ojou-sama, ainsi que tous les membres du groupe. Avancez, je vous prie. »

Grayfia fit une légère révérence et nous poussa à avancer.

« Allez, avançons. »

C'était quand Buchou commença à marcher sur le tapis. Une petite silhouette s'échappa de la ligne de servantes et courut vers Buchou.

« Rias-nee-sama ! Bienvenue à la maison ! »

Un jeune garçon aux cheveux rouges et à l'apparence mignonne embrassa Buchou.

« Milicas ! Je suis rentrée. Tu as bien grandi, n'est-ce pas ? »

Buchou serra également le garçon dans ses bras.

« H-Hmmm, Buchou. Qui est cet enfant ? »

Alors que je posais ma question, Buchou présenta le garçon à nouveau.

« Cet enfant est Milicas Gremory. Le fils de mon frère - Sirzechs Lucifer-sama. C'est mon neveu. »

- Le fils de Sirzechs-sama !

En d'autres termes, c'est le fils d'un Maou ! Uoh ! N'est-il pas un vrai prince alors ?

« Allez, Milicas. Salue les. Ce garçon est un nouveau membre de mon groupe. »

« Oui. Je suis Milicas Gremory, ravi de vous rencontrer. »

« J-J'accepte votre présentation polie ! J-Je... Non, je suis Issei Hyoudou ! » [3]

Uwaaaaaah, j'étais tendu et commençais à m'agiter devant un enfant plus petit que moi !

Buchou dit alors avec un sourire amusé.

« Parce que seule la personne qui succède au titre de Maou peut porter ce nom, cet enfant est un Gremory même si c'est le fils de mon frère. Il est également le prochain héritier après moi. »

Heh, donc il est directement après Buchou. Certainement, il est le fils du plus vieux fils de la famille. Sirzechs-sama a peut-être quitté la famille, mais son fils est l'héritier de l'importante famille Gremory.

Mais, qui était la femme de Sirzechs-sama ? Comme il a un enfant, il doit aussi avoir une compagne...

« Venez, entrons dans la résidence. »

Buchou tenait la main de Milicas-sama et marchait en tête vers la porte. Asia et moi les suivions de près, de peur d'être laissé derrière. Gasper se cachait derrière mon dos et ne bougeait pas.

Nous avons passé la grande porte et sommes entrés. Les portes intérieures du château s'ouvrirent les unes après les autres.

Nous sommes arrivés ensuite dans ce qui semblait être le hall d'entrée. Il y avait des escaliers qui menaient au deuxième étage en face de nous ! Il y avait un énorme chandelier au plafond ! Gigantesque ! Ce hall était gigantesque ! Tellement grand qu'il y avait assez de place pour accueillir une rencontre d'atléthisme !

« Ojou-sama, j'aimerais montrer à tout le monde leur chambre. »

Grayfia-san leva sa main et plusieurs servantes se rassemblèrent avec nous. Ces servantes étaient toutes de très belles femmes ! Est-ce que cela faisait parti du service !?

« Tu as raison, je dois saluer mère et père après être arrivé à la maison également. »

Buchou fit un « Hmm » alors qu'elle semblait à réfléchir aux choses qu'elle allait faire après.

« Le maître est sorti pour le moment. Il devrait rentrer ce soir. Il a dit qu'il vous rencontrerait tous en dînant ensemble ce soir au souper. »

« Je vois, je comprends, Grayfia. Bien, je suppose que nous allons laisser tout le monde se reposer dans sa chambre pour le moment. Les bagages ont-elles déjà été amenées ici ? »

« Oui. Il ne devrait y avoir aucun problème à utiliser les chambres maintenant. »

Ah, donc nous pouvons finalement nous reposer. Malgré tout, mon corps et mon esprit paraissent fatigués juste après être arrivé à ce château... ? c'était parce que j'étais arrivé dans un monde que je connaissais pas et vu des choses incroyables les unes après les autres, je me sentais ?. Asia était également ? à côté de moi.

« Ara, Rias. Donc tu es arrivée. »

À ce moment, la voix d'une femme parvint d'en haut.

Une incroyable et belle jeune femme portant une robe descendit les escaliers. Je pense qu'elle ne doit pas être beaucoup plus vieille que nous. Ses seins sont énormes !

... Huh? Elle ressemble beaucoup à Buchou. Ses cheveux étaient blonds, mais à part ça, elle était quasiment identique à Buchou ! Ses yeux étaient un peu plus étroits, cependant...

Est-ce qu'elle serait la grande soeur de Rias ? Mais les membres de la famille Gremory ont les cheveux rouges normalement... Uwah, la soeur de Buchou est incroyablement belle. J'avais l'impression d'être amoureux...

Dès qu'elle aperçut cette personne, Buchou sourit.

« Mère. Je suis de retour. »

...... Eh ? M-M-M-Mère... ? Cette belle jeune femme est ? De Buchou ?

« M-M-Mèèèèèèèèèèèère !? Mais, peu importe comment on regarde, cette jeune femme n'est pas beaucoup plus vieille que Buchou ! »

Je fus surpris au point que mes yeux s'exorbitèrent et je criai involontairement. Non, non, peu importe comment je la regarde, c'est une grande soeur ! Elle ne ressemble pas à une mère ! Elle ressemblait plus à la grande soeur de Buchou !

« Ara, de dire quelque chose de si gentil, que je suis une jeune femme. »

La mère de Buchou me toucha la joue avec sa main et sourit. Uah, son sourire est également très joli !

« Alors que l'on vieillit, les démons peuvent librement modifier leur apparence par la magie. Ma mère a toujours l'apparence qu'elle avait à mon âge actuel. »

Je vois, je vois. Attendez, elle est peut-être sa mère, mais... peu importe comment on la regarde, elle ressemble plus à une onee-sama dont l'âge n'est pas très différent de celui de Buchou. C'est mauvais ! Même si Buchou est normalement mon type de femme, j'aime les onee-samas encore plus ! Mon coeur s'emballait ! Buchou a hérité des seins de sa mère ! Je pleurais à cette chose merveilleuse ! Hourra pour la génétique !

Buchou pinça ma joue.

« ... Tu sais, rien ne va arriver même si tu fais les yeux doux à ma mère, compris ? »

Auu, il semble que mon onee-sama ait lu dans mon esprit... Parce que, avec une telle beauté, je ne pouvais que regarder !

« Ara, Rias. Ce garçon est Issei Hyoudou, n'est-ce pas ? »

« Vous m-me - me connaissez ? »[4]

La mère de Buchou hocha la tête à ma question.

« Oui, j'ai jeté un oeil sur ton apparence à la cérémonie de fiancialles de ma fille, comme je suis sa mère. »

Ah... c'est mauvais. Donc elle était à la cérémonie. J'étais trop absorbé à secourir Buchou, je n'ai pas remarqué...

Je me suis introduit à l'importante cérémonie de fiancialles de sa fille, ai tout détruit, et ai emmené Buchou ! Est-ce que j'allais être réprimandé !? Ou puni !?

J'étais terrifié, mais la mère de Buchou me fit juste un petit sourire.

« Ravi de te rencontrer, je suis la mère de Rias, Venerana Gremory. Prends soin de moi à partir de maintenant, Hyoudou Issei-kun. »


Partie 5[edit]

Plusieurs heures après cette réunion dans le hall d'entrée, nous étions dans la salle à manger. Un repas extravagant tellement imposant que je ne pouvais manger tout ce qui était présenté sur les plats en porcelaine, et je ne savais pas par où commencer. Tout cela semblait incroyablement délicieux !

Nous, servants démons, et notre maîtresse Buchou, nous asseyèrent à la table. Nous suivirent ensuite le père et la mère de Buchou, et Milicas-sama.

L'heure du dîner - je suppose qu'on peut appeler ça comme ça. Apparemment, ce serait la « nuit » dans cet Enfer sans soleil ni lune.

Le ciel était également noir. Alors que je regardais vers le ciel, j'aperçu une fausse lune qui flottait. Ils disent que ce n'est pas la vraie, mais elle a été reproduite par magie. Les ténèbres nocturnes des Enfers étaient les mêmes qu'à la maison. Apparemment, c'était originellement violet dans ce monde. Enfin, quand je suis arrivé dans cet endroit la dernière fois, c'était le jour, huh.

L'écoulement du temps semblait suivre celui du monde humain. Il semble que l'Enfer ait son propre écoulement du temps, mais il paraît que, pour le bien-être des démons réincarnés et de ceux qui vivent dans le monde humain, les Maous l'ont ajusté en utilisant une méthode spéciale. Ainsi, ce ne serait pas une « situation de Urashima Taro »[5] pour eux. L'inverse même. La région des Anges Déchus de ce monde semble être dans la même situation.

J'étais soulagé de ne pas être dans la situation « plusieurs centaines d'années se sont passées quand je suis revenu » ou « alors que j'avais passé plusieurs centaines d'années en Enfer, juste quelques jours s'étaient écoulés dans le monde humain ».

« Veuillez profiter du repas sans vous retenir. »

Voilà comment débuta le dîner avec un mot du père de Buchou.

Une longue table rectangulaire, un chandelier extravagant au plafond, même les chaises sur lesquelles nous étions assis étaient couvertes d'ornements coûteux... Pour le moment, je regardais juste le chandelier. Est-ce que ces chandeliers au plafond des chambres d'invités ont été préparé spécialement pour nous ? Non, les lampes ordinaires semblent nostalgiques désormais.

Le lit à baldaquin était également immense. C'était juste trop grand pour que je dorme dedans !

Les chambres faisaient plusieurs tatamis de large... Chacune semblait avoir tout ce qui était requis pour vivre : une baignoire, les toilettes, un réfrigérateur, une télévision, et une cuisine. Je pense qu'il y avait même une chambre, un salon et d'autres pièces encore... Asia et Xenovia étaient aussi impressionnées quand elles sont venues dans ma chambre, juste après qu'on nous les ait montré.

« Hauuu, c-cette chambre est juste trop grande pour une seule personne ! »

« ... Je ne peux rien y faire. Désolé, mais puis-je rester dans la chambre d'Ise ? Asia peut venir aussi. »

Pour ces deux-là qui avaient vécu de simples vies à l'église, la taille de ces chambres semblaient avoir été un sérieux choc, et parce qu'elles ne pouvaient pas se calmer à ce propos, elles ont amené toutes leurs bagages dans ma chambre et m'ont demandé pour s'installer.

Après ça, l'organisation était telle qu'Asia et Xenovia pouvaient rester dans ma chambre grâce aux arrangements de Grayfia-san, mais... Bien, on sentait qu'il restait encore plein d'espace libre dans la chambre malgré tout, mais ça allait. Comme je n'étais pas confiant que je puisse utiliser toute cette chambre par moi-même, avoir plusieurs personnes avec moi me calmait.

Je reconcentrai mes pensées sur le dîner, mais... non, comment suis-je supposé manger toute cette cuisine devant moi ? Je pourrais demander aux majordomes et aux servantes qui sont constamment derrière nous, mais les autres membres du club n'ont rien demandé de particulier...

Je pris ma fourchette et mon couteau sans prendre une part de ces extravagants plats que je voyais pour la première fois. J'avais faim. Mais si je mangeais goulûment, Buchou perdrait complètement la face. Ah, Kiba et Akeno-san mangeaient gracieusement. Comme attendu de la [Dame] et du [Cavalier]

Asia et Xenovia étaient aussi en difficultés, mais elles s'en sortaient bien. Ces deux-là, tout comme moi, s'étaient présentées il n'y a pas si longtemps, parce que nous étions des nouveaux.

Le jeune Milicas-sama mangeait avec adresse. Comme je le pensais, il a été entraîné à cela. En tant que roturier, je ne pouvais pas du tout suivre le style de vie des aristocrates !

Quand je tournai mon regard vers Gasper, il mangeait avec des yeux larmoyants presque fermés. Aujourd'hui a certainement été un jour difficile pour l'hikikomori, après être venu dans cet endroit avec plein de personnes ici en Enfer.

Koneko-chan n'avait pas encore commencé à manger. Alors que d'habitude, elle aurait été la première à s'attaquer avec entrain au repas... Koneko-chan agit étrangement depuis l'autre jour.

Nos regards se croisèrent, et je bougeai ma main, mais elle détourna le regard sans montrer la moindre expression. Elle montrait toujours une petite émotion sur son visage, mais il y avait encore moins de réaction que d'habitude. Muu, qu'est-ce qui ne va pas, Koneko-chan... ?

Azazel-sensei n'avait pas pu venir au repas. Il semble que la réunion allait durer encore longtemps.

« *Éclaircissement de gorge*. Chers membres du groupe de Rias, veuillez s'il vous plaît considérer cet endroit comme votre maison. Alors que vous venez juste d'arriver en Enfer, vous êtes dans un environnement que vous ne comprenez pas. S'il y a quelque chose que vous désirez, veuillez en informer les servantes. Elles vous le prépareront immédiatement. »

Le père de Buchou nous dit ceci joyeusement. Non, il n'y a rien que je veuille en particulier. Ah ! Est-ce bon si j'emprunte les servantes onee-sans pour une nuit ? Je veux du service érotique de la part des maids ! Bien sûr, ça serait mieux si elles pouvaient rester toute la nuit !

- Comme si. J'ai lu trop de Galge[6] et de manga, n'est-ce pas... ?

« Au fait, Hyoudou Issei-kun. »

Le père de Buchou se tourna vers moi. Uwah, je suis nerveux ! Que va-t-il me demander ?

« O-Oui ! »

Mais le sujet dont parla le père de Buchou était innatendu.

« Vos parents se portent-ils bien ? »

« O-Oui ! Les deux vont bien ! Q-Quand je leur ai dit que je me rendais à la ville où habitait Buchou... Rias-sama ; ils souhaitent juste que je leur rapporte un souvenir ! P-Pour eux de dire une telle chose après que leur maison ait été si incroyablement refaite, ce sont vraiment des parents égoïstes... Ahaha. »

Je disais ça comme une blague, mais...

« Hmm. Un souvenir, huh. Je vois. »

Le père de Buchou fit sonner une petite cloche à côté de lui. Un majordome s'approcha immédiatement.

« Que souhaitez-vous, maître ? »

« Oui. Préparez un château pour les parents de Hyoudou Issei-kun. »

Un chââââââââteau !? Un château comme souvenir ? Qu'est-ce que c'est que ça ? C'est un genre de blague des Enfers !?

« Oui. Plutôt du style occidental ? Or du style japonais ? »

Le majordome répondait aussi normalement. Est-ce normal de donner un château comme cadeau !?

« Quel choix préoccupant. »

« A-Attendez un moment s'il vous plaît ! A-Allez aussi loin pour un souvenir est un petit trop ! »

J'essayai rapidement de retenir le père de Buchou. N-Nos cultures et nos niveaux de vies sont trop différents !

« Chéri, étant donné que le Japon est trop petit, c'est impossible pour un roturier d'avoir un château. »

C'était la voix de la mère de Buchou. Merci beaucoup pour votre aide ! Oui, je suis juste un roturier !

« Quoi ? En effet, le Japon est petit. Hmm, si un château ne fait pas l'affaire, je me demande qu'est-ce qui pourrait faire un bon cadeau... »

« Père, s'inquiéter autant à ce propos va juste les déranger. Les parents d'Ise n'ont pas de grands désirs terrestres de toute façon. »

Bien dit Buchou ! Oui, parce que Buchou connaît bien mon père et ma mère, ses mots ont été convaincants !

Le père de Buchou dit alors « Je vois », et baissa la tête. Merci mon dieu. Le château a été évité. Ma famille n'aurait pas su quoi faire avec un château, et ça serait sûrement devenu un sujet de conversation brûlant parmi les gens !

S'il vous plaît, ne faîtes pas que ma famille se démarque comme ça...

« Hyoudou Issei-kun. »

« O-Oui ! »

Pour je ne sais quelle raison, le père de Buchou continuait de me parler. Est-ce que je l'intéressait ? Parce que je possède la pouvoir du Sekiryuutei ? À part ça, je n'ai pas vraiment de qualités me faisait sortir du lot.

« Tu peux m'appeler « père » à partir d'aujourd'hui. »

Quelle déclaration innatendue. Maintenant que j'y pense, est-ce que Sirzechs-sama ne m'a pas aussi demandé de l'appeler « onii-san » ? C'était la même chose ?

« V-Vous appeller « père »[7] C-C'est un trop grand honneur pour moi ! »

J'agitais mes deux mains sur les côtés et montrait ma volonté modérée. Comme je m'y attendais, un tel honneur est impossible pour moi !

« Chéri, tu vas trop vite. Il y a autre chose à faire en premier. »

La mère de Buchou réprimanda son mari.

« O-Oui. Néanmoins, c'est tout de même rouge. Cela ne te rend-il pas heureuse ? »

« Chéri, je t'ai dit que c'était trop tôt pour le célébrer. »

« C'est vrai. Il semble que je tende à être trop pressé. »

La père de Buchou souffla fortement. Il semble qu'il était complètement dominé par sa femme.

Donc les paroles de la mère de Buchou on un grand pouvoir dans cette maison. Si je regarde attentivement la famille de Buchou, le dîner de ce soir pourrait être d'une grande utilité pour moi.

La personne en question, Buchou, était dans un état d'embarras et s'était arrêté de manger.

« Hyoudou Issei-san. Es-tu d'accord si je t'appelle Issei-san ? »

La mère de Buchou me demanda ceci. D'une certaine manière, il semble que j'étais au centre de l'attention du dîner de ce soir !

« O-Oui ! Bien sûr ! »

Naturellement, je n'avais aucun problème particulier avec ça, donc j'acceptai !

« Vas-tu rester ici pour le moment ? »

« Oui. Tant que Buchou... Rias-sama est ici, je le serais également... Mais, pourquoi ? »

« Je vois. C'est parfait. Puisque tu dois acquérir un comportement adéquat également. Tu vas étudier les manières lorsque tu seras ici.»

Huh ? Je dois acquérir un comportement courtois ? Qu'est-ce que vous entendez par ça ?

Bang !

Le son d'une table frappée ! Quand je regardai, Buchou s'était levé de son siège.

« Père ! Mère ! J'ai écouté calmement jusqu'à maintenant, mais quelle genre de choses êtes-vous en train d'avancer en me laissant derrière comme cela !? »

La mère de Buchou fronça les yeux à ces mots. Il ne restait rien de ce visage souriant de quand elle nous a accueilli tout à l'heure.

« Tais-toi, Rias. Tu as annulé tes fiancialles avec Raiser, tu te souviens ? Le fait est qu'il a été accepté que ce soit considéré comme une faveur spéciale. Combien d'efforts ont dû faire ton père et Sirzechs pour remettre en ordre tout ça afin de pouvoir gérer cette affaire avec les autres démons de haute classe, selon toi ? Tu sais qu'il a dit à un noble que « ma fille égoïste a annulé ses fiancialles en utilisant le dragon légendaire » ? Tu es peut-être la petite soeur du Maou, il y a tout de même des limites. »

- Ma fille égoïste a annulé ses fiancialles en utilisant le dragon légendaire.

En se basant sur les mots de la mère de Buchou, la fête à laquelle j'ai débarqué a été vue comme cela... Est-ce que j'ai fait quelque chose d'égoïste ?

Mais je ne voulais pas que Buchou soit emmenée par lui, et Buchou avait aussi dit qu'elle ne voulait pas épouser Raiser. Mais, les actions que j'ai faites après - était-ce correct ? Non, je voulais penser que c'était la bonne chose à faire.

« Onii-sama n'a rien à faire avec - »

Le visage de Buchou était assombri par la colère et elle tenta de parler, mais la mère de Buchou l'en empêcha.

« Tu penses que Sirzechs n'est pas concerné par ce que tu as fait ? Officiellement, c'est le cas. Mais tout le monde te voit comme la petite soeur du Maou. Maintenant, alors que les trois grandes puissances ont formé une alliance, ta position est connue même par les plus basses classes des autres puissances. Tu ne peux pas agir de façon égoïste comme tu l'as fait dans le passé. Et, par dessus tout, tout le monde va s'intéresser à toi à partir de maintenant. Rias, tu a été placée dans ce genre de position, tu sais ? Il n'y a aura pas de second cas de ce genre d'égoïsme. Arrête de penser comme une enfant gâtée. Compris ? »

Buchou semblait mortifiée par ces mots et ne pouvait répondre. Ne paraissant toujours pas convaincue, elle se rassit néanmoins sur son siège.

Après avoir laissé échappé un soupir, la mère de Buchou se tourna vers nous avec un sourire.

« Je viens de montrer un spectacle horrible aux membres du groupe de Rias, n'est-ce pas ? Revenons à notre sujet, tu vas avoir un entraînement spécial durant ton séjour ici, Issei-san. Tu dois expérimenter la haute société et la noblesse, même si ce n'est qu'un petit peu. »

Sérieusement ? Je dois apprendre ce que ça signifie d'être noble ? Et qu'en est-il de Kiba ? Et de Gasper ? Pourquoi seulement moi ? Est-il possible que ça ait quelque chose à voir avec la discussion que mes parents ont eu avec le père de Buchou l'autre jour ? Quelque chose comme « S'il vous plaît, enseignez à notre stupide fils ce qu'est le monde raffiné » ?

... Que ce soit à cause de mes parents ou non, je ne pouvais évaluer les véritables intentions de la famille de Buchou. Je me pointai du doigt et demanda.

« U-Umm, pourquoi moi ? »

La mère de Buchou arrêta de sourire et me parla franchement avec une expression sérieuse.

« Tu es le dernier caprice de ma fille, l'héritière de la famille. En tant que parents, nous porterons la responsabilité jusqu'au bout. »

Quand je regardais vers Buchou, mon regard croisa le sien, puiss elle détourna son visage, qui était devenu rouge.

Ce n'est pas bon. Je ne comprends rien du tout ! Dans quelle genre de situation suis-je... ?

Notes de traduction[edit]

  1. Un tsukkomi est, dans les duos comiques japonais, le personnage le plus sensé. Laissé en japonais pour garder la signification originale.
  2. Honshu est l'île la plus grande parmi les îles du Japon.
  3. Cette hésitation dans la dernière phrase est due au fait qu'Issei change d'un « je » classique (おれ) (ore) à un « je » plus poli (ぼく) (boku).
  4. Encore une fois, un changement entre le " je " normal et le " je " poli.
  5. Urashima Taro est un personnage d'un ancien comte japonais, qui après avoir passé trois jours dans un château sous la mer, découvrit que trois cents ans s'étaient écoulés dans le monde réel.
  6. Les galge sont des visual novel qui se centrent sur un personnage principal qui développe des relations romantiques avec différentes filles, en particulier sexuelles et érotiques.
  7. Le kanji utilisé par Ise ici est différent de celui utilité par le père de Rias ; bien que les deux mots se prononcent とう, le premier signifie « beau-père », alors que le second utilisé par Ise signifie juste « père ».


Revenir au Life 0 Retourner au Sommaire Passer au Life 2