Date A Live:Tome 6 Chapitre 1

From Baka-Tsuki
Jump to: navigation, search

Chapitre 1: Esprit Incompris[edit]

Partie 1[edit]

Les vacances d’été furent terminées et il était actuellement le 8 septembre. Un événement avait lieu dans l’après-midi, qui n’avait pas échappé à la chaleur estivale.

Il y avait une atmosphère spéciale dans le gymnase du lycée Raizen.

« Il y a un an……………nous avons appris beaucoup de choses. »

Le collègue de Itsuka Shidou, Yamabuki Ai, se tenait sur scène tout en serrant son poing, et projetait sa voix au micro.

Les meilleurs amies d’Ai, Hazakura Mai et Fujibakama Mii se tenaient à côté d’elle, portant le drapeau du lycée Raizen sur sa gauche et sa droite. Ils ont, accidentellement, pris une position « de repos » d’un garde du corps ou d’un garde impérial de quelque part… Ensemble, avec la vigeur bizarre qu’Ai créait, on aurait pu croire qu’un dirigeant d’un pays était sur le point de déclarer une guerre.

“La signification d’une expérience amère, l’humiliation de la défaite…………le sentiment de froideur du sol quand on y rampe.”

Ai prononça ces mots avec dégoût, balançant son poing, et fièrement releva sa tête.

“Très bien, gentilshommes. La pitoyable armée de gentilshommes. Je vous demande à vous tous. Ressentons-nous encore la senstion de l’amertume ? Sommes-nous encore en train de ramper sur le sol ? Sommes-nous encore enfouis dans la défaite……….!?”

*Dan!* Ai claqua son poing sur le podium. Le son reçu dans le microphone résonna dans les alentours.

“Non ! En aucun cas ! Ces types ont fait une grande erreur; ils nous ont donné le temps de nous préparer pour notre revanche ! Il est temps d’accomplir ce dont on est capable ! Que la gloire soit pour Raizen ! Que la gloire soit pour Raizen ! En frappant de toutes nos forces, nous allons les réduire en pièces !!” Au même moment Ai souleva son poing vers le haut, et comme pour répondre à ce discours…

”OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOhhhhhhhhh!”

Les étudiants réunis dans le gymnase élevèrent leurs voix à l’unisson.

Les fenêtres du gymnase se mirent à trembler légèrement et les voix grandissantes créèrent un écho qui attaqua ses tympans jusqu’à qu’il en ait mal.

“Haha………… Ils sont pleins d’énergie.”

Itsuka Shidou lâcha un sourire crispé tout en regardant ses collègues faire un discours sur scène.

Cependant, ce n’était pas comme s’il ne comprenait pas la raison pourquoi ils étaient si enthousiastes à ce propos.C’était à cause deーーー

“Shidou, qu’est-ce qu’Ai raconte ? Elle veut commencer une guerre quelque part……….?”

La voix pleine de doute sonnait à sa droite.

Quand Shidou tourna en direction de la voix, il vit Yatogami Tohka se tenant à côté de lui complétement concentrée sur lui.

Elle avait des cheveux longs sombres comme la nuit, allant jusqu’à sa taille, et des yeux cristallisés qui se dirigeaient vers Shidou. Elle était magnifique, tellement belle pour penser qu’elle n’était pas née avec.

Cependant, en ce moment, son visage arborait une expression perplexe.

C’est pourtant normal. Si une personne avec aucune information sur la situation écoutait le discours donné juste précédemment, sans doute elle serait confuse. Peu importe comment on pourrait la regarder, actuellement, Ai ressemblait plus à un héros de guerre ou un professeur donnant un séminaire.

“C’est parce que ce mois se tient le Festival Tenou.”

“Le festival Tenou ? Qu’est-ce que c’est ?”

“Hmmーーー Hé bien, pour résumer, il s’agit d’un festival scolaire gigantesque.”

Quand Shidou dit ça, les yeux de Tohka se mirent à briller.

“Festivale scolaire………………. Oh! J’en ai vu avant à la télévision. C’est un festival comme un rêve avec des vendeurs de nourriture alignés dans toute l’école !”

“Hmm. Ce n’est pas faux mais………..”

“Ooh……… Je vois. On va faire un festival scolaire ! C’est, euh, je pense que c’est une bonne idée !”

Elle dit cela, et après être passée dans un état d’extase, elle tourna de nouveau sa tête.

“Nu………………? Donc, pourquoi on doit faire une réunion de ce genre pour le festival ?”

“Ah, le festival Tenou est légèrement différent des autres festivals scolaires. ーーーC’est un festival réunissant les dix lycées de Tenguu.”

“Dix lycées…………. Réunion ?”

Tohka écarquilla ses yeux de surprise. Shidou hocha de la tête.

Tenguu, la ville où Shidou et les autres vivent, était une zone reconstruite du nord de la région du Kantou, appartenant à la métropole de Tokyo qui a subi de graves dommages dus à un grand désastre sud-oriental datant d’il y a 30 ans.

Pour le moment, l’utiliser comme ville-test avec l’utilisation d’art technologique, ils voulaient faire en sorte que les humains puissent y vivre, mais pendant le temps des reconstructions, sûrement dû à la menace des déchirures spatiales qui n’avait pas disparu, il y avait un moment de déséquilibre où la population était faible en comparaison aux zones résidentielles et institutions installées dans la région

C’était à ce moment que le festival unifié, appelé le ‘Festival Tenou’, fut initié.

“Pour simplifier, comme le nombre d’élèves et d’écoles était faible à l’époque, ils ont décidé de le faire en commun pour le rendre plus excitant. Et cela à continué même après que le nombre de citoyens ait augmenté.”

Shidou fit un sourire ironique tout en haussant les épaules.

Au début c’était un festival organisé par les écoles dans la zone sous-peuplée, mais désormais, c’est un évènement grandiose tenu dans le hall d’exposition du centre de Tenguu, qui est réservé durant 3 jours pour l’occasion.

Pour Tenguu, qui a présentement accepté le fait que le festival avait grandi à un tel point ; décida de ne pas arrêter le festival Tenou.

En addition à la nature sensationnelle de l’évènement et au fait qu’il est diffusé à la télévision, il y a des raisons économiques qui justifient toute cette fanfare ; Ca attire les touristes dans la ville et aussi un nombre considérable de collégiens, non seulement de Tenguu mais aussi de l’extérieur qui vont choisir leur futur lycée grâce aux résultats du festival Tenou.

Malgré ça, cet événement, qui en premier lieu était une idée de rassemblement de plusieurs grandes écoles pour rendre le festival plus vivant, gagna avec le temps un autre sens, à force de voir plus d’écoles rejoindre l’évènement.

Ce qui signifait que——

« Cette fois-ci ! Cette année ! Cettte année, c’est sûr, Raizen obtiendra le Laurier des Rois ! »

Ai cria depuis l’estrade. Et les autres élèves répondirent.

Oui. Le festival Tenou comporte de multiples compétitions comme la partie live sur scène, une section d’exhibition et la section d’échoppes qui déterminent la meilleure école qui sera couronnée roi pour l’année à venir.

Quand l’école est motivée par une telle idéologie, en plus de la simple haine mutuelle entre lycées, c’est naturel que l’esprit combatif et la ferveur des lycéens soient aussi agités. Les personnages qui ne trouveraient aucun intérêt dans le football agiraient de la même manière en soulevant le drapeau national avec le rêve de gagner la coupe du monde.

Tandis que Shidou expliquait les détails à Tohka, il entendit une voix venant de derrière lui.

“Huhu…………..Je vois. Je sais désormais pourquoi Ai et les autres sont si excités !”

“Convaincue. Si c’est la raison, alors nous ne pouvons pas perdre.”

Quand il se retourna, il vit deux filles presque identiques se tenant à côté.

L’une des deux avait de longs cheveux tressés et possédait un esprit inflexible. Elle avait un corps si délicat qu’on pourrait le briser si on le serrait trop fort et arborait une fière expression sur son visage, la complimentant.

L’autre fille avait ses cheveux tressés formant trois brins. Ayant un visage admirable, des yeux décorés faiblement entrouverts et des proportions d’un mannequin, tout cela la rendit encore plus séduisante aux yeux de Shidou.

“Kaguya, Yuzuru…………….Pourquoi êtes vous là ?”

Oui, ces filles étaient les esprits dont le mana fut scellé par Shidou durant dans le dernier mois———Ce sont les sœurs Yamai, Kaguya et Yuzuru, qui ont été transférées dans la classe 3 des secondes années depuis le début du semestre.

Au début, il était prévu qu’ils rejoignent la classe n°4, celle de Shidou, mais contrairement à Tohka, dont l’état mental empire si elle se retrouve séparée de Shidou, toutes les deux peuvent supporter être loin de Shidou du moment qu’ils restent ensembles, du coup, ils furent intégrés dans la classe voisine.

Naturellement comme ils étaient en réunion, ils devaient être alignés par classe, et les sœurs Yamai formaient aussi une ligne avec le groupe 3 séparément.

Cependant, la raison fut facilement compréhensible. Les élèves excités chantant « Raizen »ont complétement rendu les lignes de séparation inutiles.

“Fuu, en tout cas, tant que les sœurs Yamai seront là, la victoire de Raizen sera confirmée.”

“Confirmation. La combination de Yuzuru et Kaguya est la plus puissante. Nous sommes invulnérables à tout adversaire qui s’oppose à nous.”

“Kuku, donc c’est le cas ? Car si Yuzuru n’est pas là, tout ne peut se passer parfaitement.”

DAL vol 6 13.jpg

“Affirmatif. Et Kagura est encore plus parfaite que Yuzuru ne l’est. Il n’y a aucune possibilité que nous perdions.”

“Iyaafufu………..Oh toi~, oh~, ça chatouille Yuzuru. Tsun Tsun.”

“Sourit. Kaguya aussi. Tsun Tsun.”

Tout en parlant, ils échangèrent un petit sourire tout en se chatouillant les bras.

“…………haha.”

Les regardant, Shidou lâcha un sourire léger. Après qu’ils aient montré une relation si passionnée , qui pourrait croire qu’il y a deux mois, ces deux sœurs ont failli réduire en miette une région entière ?

Après êtres retournés dans leur monde, Shidou quitta les sœurs Yamai et retourna vers Tohka.

Quand il fit ça, Tohka se mit à gémir plus fort, *fumu* acquiesçant.

“Je vois………..donc il y aura plein de échoppes de nourriture ?”

“………..aah, un, oui, c’est vrai.”

Quand Shidou dit ça tout en souriant faiblement, Tohka se tint le menton alors que *fun**fun* sa respiration devint difficile.

“C’est vrai, fumu, c’est vrai……….fufu, j’ai hâte Shidou. Combien y aura-t-il de boutiques ?”

“Uhn–, c’est………….”

“Laissez-moi vous expliquer !”

Répondant plus rapidement que Shidou, cette fois la voix provenait de devant. Son camarade, Tonomachi Hiroto, en pleine pose de héros de sentai[1].

“Tonomachi, pourquoi tu es si excité ?”

“J’apparais devant les voix des demoiselles en détresse. Vous voulez savoir quels types de stands il y aura au festival Tenou, n’est-ce pas ?” Quand Tonomachi dit ça, les yeux de Tohka se mirent à briller.

“Ooh, tu le sais ?”

“Bien sûr ! J’ai enquêté pour ma chère Tohka !”

Après avoir dit ça, Tonomachi sorti un carnet de notes et chercha à l’intérieur.

“A l’intérieur se trouve toutes les informations sur les différentes échoppes des 10 écoles participant au festival Tenou. Tout sur les 90 et quelques boutiques y est !”

“Oooh!”

“Tu veux que je te le dise, Tohka ?”

“Umu, oui, dis-le moi !”

“Alors supplie-moi !”

“Je t’en supplie, ami de Shidou !”

Elle dit ça sans aucune compassion. Il n’y avait pas une once de mauvaise intention venant de cette expression.

Tonomachi avait probablement anticipé cela. Après que son visage restait livide, *Kiii* il perça Shidou du regard.

Shidou soupira, puis murmura le nom “Tonomachi Hiroto” à Tohka.

“Oooh……………D’accord. Je t’en supplie, Tonomachi !”

Dès qu’il entendit Tohka prononcer son nom avec autant d’énergie, le visage de Tonomachi s’illumina.

“En, encore une fois !”

“Je t’en supplie, Tonomachi !”

“Avec mon prénom!”

“Je t’en supplie, Hiroto !”

“Avec un surnom affectif !”

“Je t’en supplie, Hiropon!”

C’est devenu un nom qui sonnait plus comme un médicament dangereux mais Tonomachi semblait satisfait. Il tordit son corps, comme s’il était submergé par les émotions, et se remit à lire son carnet.

“Je ne peux refuser après une telle déclaration ! Voyons voir……..pour les échoppes de nourriture, Eibunishi a toujours d’excellents résultats chaque année. C’est dû à leur groupe d’arts ménagers. Il sont à un tout autre niveau comparé aux club de cuisine. L’année dernière, leur stand de doner kebab était même considéré comme hors du niveau d’un festival scolaire………….”

“Aah…………..Je crois que quelque chose dans le même genre a été fait récemment maintenant que j’y pense.”

“Cette année, le plat de résistance est [Guerre de Viandes ! La méticuleuse côtelette noire hachée]. Demandant des ingrédients hors de prix comme du mouton noir originaire d’Hokkaido ou du cochon noir de l’île de Kago et les transformer en des gemmes qui ne nécessitent pas de sauce.”

“Quo, quoi…………..”

Les mains de Tohka tremblaient. Ses yeux brillaient et de la bave coulait depuis sa bouche.

“La prochaine échoppe………. Est sûrement celle associée à l’université Senjou. Ils peuvent utiliser l’escalator menant à l’étage de l’université car ils sont affiliés à celle-ci et ont jusqu’à leur troisième année pour se démarquer.”

“Fuun…………donc les favoris seront sûrement autour de cette zone.”

Quand il dit ça, Tonomachi *Tsk**Tsk* remua son doigt.

“Qu’est-ce que tu racontes. Tu as oublié ? Le roi, l’Académie Rindouji pour filles.”

“Ah—……..”

Shidou se gratta les joues. En y repensant, il avait bien oublié.—- —–L’école vainqueur de l’année dernière.

“Cette année aussi, ils vont tout faire parfaitement………………Ils se servent bien du fait qu’ils aient les plus belles filles de la ville. Le goût et les ingrédients sont de qualité, mais en plus, ils recoivent des votes supplémentaires en servant les visiteurs courtoisement. Leur échoppe de l’année dernière leur rapportait de l’argent comme s’ils en obtenait juste en disant bonjour. Je ne sais même plus combien de fois je suis allé faire la queue chez eux.”

“Ne va pas faire la queue juste pour ça, sérieusement.”

Shidou regardait furieusement Tonomachi, qui *cough* s’éclaircit la voix.

“De, de toute façon, ce sont des reines très effrayantes. De plus——– quelque chose de nouveau est arrivé à Rindouji cette année, une rumeur suspicieuse.”

“Rumeur?”

Quand Shidou inclina sa tête, Tonomachi [aah] lui répondit.

“Rappelle-toi, ça n’avait pas fait d’émules au début d’Avril ? Une élève a été transférée à Rindouji.”

“Avril……….huh~”

Shidou se brossa les sourcils pour chercher à nouveau dans ses souvenirs une fois de plus mais……….il ne souvenait de rien. Plutôt, tout ce qu’il pouvait se rappeler du mois d’avril, c’est ce qui s’est passé avec Tohka. Il n’avait pas eu la joie de faire autre chose.

“Tu es sérieux ? Tu ne te rappelles pas ? Miku-tan, ça ne te dit rien, Miku-tan ?”

“……..…….Qui est-ce ?”

Shidou répondit honnêtement, ne se souvenant de rien.

Mais pour Tonomachi, cette réponse était impossible. Surpris, il reprit ses esprits et soudainement *PAChiiin!* il tira les joues de Shidou.

“Pourquoi tu as fait ça, tout d’un coup ?!”

“C’est ce que je devrais te demander ! Comment tu peux avoir oublier l’existence de la mystérieuse Izayoi Miku-tan !? Hein ? Ne me dis pas ? Ne me dit pas que, ‘Oh, j’en ai rien à faire de l’idole dont tout le monde parle à longueur de journée !’, c’est ça ? C’est pour faire genre ?”

“Je ne peux rien y faire même si c’est vrai ! C’est normal que quelqu’un ne sache pas qui—————“

“Ca n’existe pas ! Impo~~ssi~~ble !! Au minimum, les personnes de notre génération, personne, à part le stupide Shidou, ne connait pas la super idole nationale, Miku-tan !”

“Ah ouais !? Alors qu’est-ce que tu feras si quelqu’un de notre génération ne connait pas Miku-tan !?”

“Hah, si ça arrive, je m’agenouillerai et mangerai des spaghetti avec mes fesses !!!!”

“Juré !?”

“OUAIS !”

“Tohka, tu sais qui est Izayoi Miku ?”

“C’est de la triche; Itsuka, sérieux !?”

Dès que Shidou demanda à Tohka, Tonomachi saisit son épaule.

Mais, ça ne servait à rien. Tohka semblait complétement ignorer la querelle——–

“Umuu……..”

Tout en étant hébétée, elle mettait ses mains comme si elle tenait quelque chose. Puis, elle ouvra la bouche et se mit a *pakun* croquer l’air et mâchouiller, toute joyeuse.

C’était une côtelette hachée d’air. Vu qu’elle avait fait une posture si réaliste, Shidou et les autres commençaient à voir l’ombre de la délicieuse invisible côtelette.

“……….Euh~, Tohka?”

Quand il toucha ses épaules, Tohka se retourna rapidement et essuya sa bave.

“Nu, qu’y a-t-il, Shidou ?”

“Non, rien……………”

Quand il entendit sa réponse, il n’avait plus l’envie de terminer sa phrase. Depuis son point de vue, il vit Tonomachi se frapper sa poitrine.

“Mais…………….Je vois. C’est super. Dis Shidou, allons manger ce jour-là !”

Un sourire s’esquissait sur le visage de Tohka alors qu’elle montrait l’auriculaire de sa main droite.

“Hnn?”

“Reine m’a appris ça ! Je crois que ça s’appelle ‘une petite promesse’”

“Aaah…………D’accord.”

Shidou se gratte la tête, puis sortit son auriculaire comme Tohka. Pour la prmière fois, Shidou se senti transpercé par de multiples regards, celui de Tonomachi, ainsi que ceux de quelques personnes à côté d’eux.

“Okay, alors———“

A ce moment, Tohka rapprocha sa main droite de celle de Shidou.

Alors qu’il s’apprêtait à le faire, une ombre humaine rapide comme la lumière sortit de la foule, prit gentillement l’auriculaire de Shidou avec le sien, et au même moment quelqu’un avait prit l’auriculaire de Tohka et le craqua.

“GuGyaa!”

Tohka, surprise, retira sa main par panique.

“O………..Origami!?”

Shidou fut surpris, et interrogea l’intrus qui s’était interposé.

Avec des cheveux soyeux qui touchaient ses épaules et un corps ressemblant à celui d’une poupée——son visage ayant la même particularité, ne montrant aucune expression. C’était, sans aucun doute, la camarade de Shidou et l’ennemi juré de Tohka ; Tobiichi Origami.

“Petite promesse, si tu mens alors tu devras avaler des somnifères chez moi.”

Origami parlait avec une voix presque vide et secoua la main connecté à on auriculaire.

“Pourquoi c’est des somnifères au lieu de 1000 aiguilles !? Qu’est-ce que tu comptes faire !?”

“Si c’est un garçon, ce sera Takashi, si c’est une fille, Chiyogami.”

“Qu’est-ce que ça signifie !?”

Alors que Shidou continuait à crier, Tohka foudroya Origami du regard.

“Hé, toi ! Qu’est-ce que tu essayes de faire !”

“Ca na rien à voir avec toi. Shidou m’a promis d’aller faire le tour des boutiques ensemble lors du festival Tenou.”

“Qu, quoi !? Ne te moque pas de moi ! C’est ma promesse !”

Même si Tohka criait, Origami soupira en signe de victoire et continua à montrer que son doigt était accroché à celui de Shidou. Justement, son doigt était bloqué par le doigt d’Origami, le tenant avec une force monstrueuse, ce qui le rendait difficile à relâcher.

“Guh, lâche-le, idiote !”

Tohka, non contente, pris les poignets de Shidou et Origami et tenta de les séparer. Mais,

“Lorsque les doigts se séparent, ça signifie que la promesse est crée.”

“Quo………..! Ne lâche pas ! Surtout ne lâche pas !”

Après qu’Origami lui dit ça tranquillement, elle hocha de la tête.

“U,umu. Si tu fais ça, la promesse ne sera pas crée, du coup…………..”

Tohka reprit son souffle et se calma et immédiatement, se mit à douter.

“Attendez ! Ca veut dire qe Shidou et toi ne pouvaient plus se détacher !”

“C’est la conséquence. On ne peut rien y faire.”

“!? Hé, tu m’as trompé !?”

Choquée, Tohka dit cela amèrement.

“Hé, vous deux…………….”

Shidou remua ses joues alors qu’il ne sentait plus sa main.

Et à ce moment, le gymnase commençait à se remplir d’enthousiasme.

“”Silence, mes chers. J’ai entendu vos sentiments.——–et pour ça, j’ai une demande””

Après avoir dit ça, Ai prit le micro et continua.

“”Mes chers frères, un petit nombre de personnes sous la direction de la présidente du Conseil Étudiant, Kirisaki, est tombé à mi-chemin en bonne et due fois. Donc, je veux que quelques camarades veuillent rejoindre et faire perdurer les intentions de la présidente et de son groupe. Si une personne veut bien se dévouer, qu’elle se déclare !””

Les élèves continuèrent à faire du bruit. Sûrement, personne n’avait compris ce qu’elle a dit.

Peu après, un élève juste devant la scène leva la main.

“Errr, qu’est-ce que vous voulez dire par là ?”

Ai sa gratta la tête, et continua comme si rien ne s’était passé précédemment.

“”Unnnn………Pour faire clair, comme la présidente et son groupe se sont évanouis à cause du stress et du travail intensif, nous devons choisir quelqu’un pour les remplacer. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui veut faire partie du comité exécutif du festival Tenou ?””

En un instant——

Tous les élèves qui faisaient un vacarme capable de créer un séisme étaient devenus silencieux.

Ils étaient sûrement en train de réaliser que ce n’était pas une bonne idée. Ai fit des gestes tandis que quelqu’un entra sur scène pour aider.

“”Non, enfin, même si c’est vrai, la plus grosse partie du boulot a été faite ! C’est vrai. Tout ce qu’il reste est juste d’assister aux réunions ! C’est vraiment une réunion super sympa pour le comité ! On demande juste de habileté !””

Sans le savoir, les dernières phrases sonnaient plus comme une annonce pour un boulot à mi-temps pour une organisation secrète.

Les esprits des élèves étaient calmes par rapport à avant, quasiment refroidis. Personne ne regardait Ai sérieusement.

Shidou quant à lui, était préoccupé par autre chose, pour ne pas avoir remarqué le changement d’atmosphère.

“Je sais !”

Tohka parla après avoir réflechi longuement, et prit le côté opposé d’Origami——elle cala son auriculaire avec l’auriculaire gauche de Shidou.

“Et si je fais ça !? On est à égalité !”

“Une petite promesse faite avec la main droite signifie que la relation est à sa fin ; tu ne veux plus être associée à cette personne.”

“Que, quoi………….!?”

Tohka était horrifiée, et alternait son point de vue entre le visage de Shidou et leurs doigts connectés, à la limite des pleurs.

“Shi,Shidou! Ce n’est pas ce que tu crois, je ne voulais pas………..!”

“…………..Non, Je n’ai jamais entendu parler de ça avant”

Quand Shidou dit ça, Tohka ouvrit grand ses yeux par surprise———–

“Franchement, idiote ! Pas une mais deux fois !”

Elle cria et tira le doigt de Shidou. Origami, ne voulant pas perdre, tira aussi Shidou vers elle par l’ auriculaire.

“Aïeaïeaïeaïeaïeaïeaïeaïeaïeaïe ! St,stop !”

S’il s’agissait d’un combat enfantin à la Ouka Echizen, le combat serait arrêté au bout d’un moment. Mais ce n’était pas ce genre de combat, car les deux continuèrent à tirer avec plus de force.—

“Kuku……………. Hé bien, que faites-vous après nous avoir oublié ? Pour un tel festival, il est naturel que Shidou nous gratifie de sa présence ?”

“Attention. Shidou est la propriété exclusive de Yuzuru et Kaguya. Aucune exception ne sera tolérée, même Maître Origami. Au cas où quelqu’un veut l’emprunter, veuillez remplir les formulaires et les rendre une semaine avant la date prévue à cet effet.”

Les sœurs Yamai qui se taquinaient rejoignirent la commotion, entrant directement dans la conversation. Comme Shidou ne pouvait bouger, les deux se blottirent contre lui par devant et derrière.

“Un, unu! Kaguya et Yuzuru, pas vous non plus !”

“…………., Si vous ne voulez pas mourir, vous devriez partir.”

Rajoutant encore plus de force, ses deux mains étaient tirées.

“Gyaaaaaaaaaaaaaaaa!?”

“Vous………..! Shidou n’a pas mal ?! Lâchez-le maintenant !”

“Je devrais dire ça. Tu devrais le libérer tout de suite.”

“Kuku, vous pouvez continuer votre combat futile.”

“Confirmation. Pendant ce temps, Yuzuru et Kaguya vont l’avoir.”

De plus, la pire chose arriva, comme leurs alentours étaient devenus silencieux, l’attention s’accumulait sur eux. Tonomachi ainsi que d’autres graçons grincèrent des dents tout en envoyant des regards perçants, alors que les filles chuchotaient.

Et alors que Shidou pensait que Tonomachi se retournait après l’avoir regardé furieusement par jalousie, il leva sa main et cria de façon inattendue.

“Présidente !”

“”Oui, Tonomachi-kun ?””

“Je nomine Itsuka Shidou comme membre exécutif du festival Tenou !”

“Quo…….?!”

Shidou fut surpris par la trahison soudaine de son ami.

“Ton, Tonomachi, crétin ! Qu’est-ce que tu rac……….Aïeaïeaïeaïeaïeaïe !?”

Même en essayant de se faire entendre, il se fit interrompre par les personnes qui se tenait à côté de lui.

Au même moment, tout le monde se mit à parler les unes après les autres pour approuver la décision de Tonomachi.

“Je suis d’accord ! Je compte sur toi, Itsuka !”

“Moi aussi ! Itsuka est le seul en qui on peut croire !”

“Moi aussi ! Bosse jusqu’à que tu en meures et soit envoyé à l’hôpital !”

“Hé toi, c’est ta vraie raison !?”

Même avec cette réponse, le garçon qui n’avait montré aucune sympathie envers Shidou ne retira pas sa remarque. En plus, les filles commencèrent à crier le nom de Shidou.

“”Silence !””

Pour essayer d’arrêter le tout, la voix d’Ai explosa depuis la scène.

Pendant un moment, il pensait qu’Ai calmait l’assistance, mais………..il fut trop naïf pour y croire.

“”J’ai bien reçu les votes de tout le monde ! Shidou de la classe 2-4, grâce à une forte majorité qui ont accepté la nomination, vous êtes officiellement dans le comité exécutif du festival Tenou !””

“Att………!”

“”OOooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooohh!””

La voix de Shidou fut avalée par les cris de joie qui secouèrent le gymnase

Partie 2[edit]

Dans la suite de l’étage supérieur de l’hôtel Impérial situé à l’ouest de Tenguu, Isaac Wescott s’assit en soupirant. Il leva son menton tout en touchant le bout de ses cheveux sombres comme des cendres, et plissa ses yeux qui ressemblaient à des lames aiguisées.

En ce moment, Wescott lisait une liasse de documents retenue par un trombone. Il biaisa le bout de ses lèvres tout en dirigeant son regard vers la gauche.

“——-Je vois. Non seulement l’esprit de rang AAA, <Princesse>, mais aussi un garçon peut utiliser le pouvoir de l’esprit. Ces deux-là vont dans la même école, intéressant, n’est-ce pas ?”

“Oui.”

La personne qui se tenait à côté était, la femme qui avait crée ces documents.

Ellen M. Mathers: La magicienne la plus puissante de monde, et la fierté des Industries DEM.

“De plus, le vaisseau de <Ratatoskr> est apparu au même endroit.”

<Ratatoskr>. Ce nom avait une connexion importante avec Wescott et Ellen.

Utilisant des moyens pacifiques pour contenir les déclenchements de déchirures spatiales, et fournissent une protection à leur première préoccupation ; les Esprits. C’était une organisation qui avait un idéal qui ressemblait plus à des mots sortis aléatoirement qu’on pourrait dire quand on est pas sain d’esprit.

Westcott ne pouvait se retenir de sourire et plaça ses mains sur son visage.

“Kuku, Je me demande pourquoi, je suis content. ——–Ces jeunots, ils pensent qu’ils sont plus malins que moi.”

“Je me demande si ce n’est pas le cas. Je ne sens qu’indisposée.”

Ellen répondit tout de suite. Wescott trouvait Ellen était bizarre, et utilisait sa main qui couvrait actuellement sa bouche pour couvrir son visage, rieur.

Sûrement pas satisfaite par la réaction de Wescott, Ellen ne changea pas son expression, et regarda Wescott, légèrement sévère. Après que ce dernier fit quelques gestes comme pour s’excuser, il parla.

“Donc, comment ça se passe de l’autre côté ?”

“Tranquillement. Dix personnes d’Adeptus 3 ont été assignés à l’équipe exécutive à partir d’aujourd’hui.”

“Très bien.”

Il acquiesça, satisfait. Pour que ça soit possible, quelques pots de vins seraient nécessaires, mais————-c’était probablement trivial.

C’est vrai, établir un nouveau système ou organisation était la meilleure et la plus efficace des manière de déplacer ses magiciens partout. Mais cela demandait des énormes sommes d’argent et du temps. Pour pouvoir utiliser de l’armement militaire en public, c’était la manière la plus rapide et la plus fiable pour le faire.

“Itsuka——-Shidou.”

Il se remit à lire les documents une nouvelle fois et lit à haute voix le nom marqué.

A ce moment, Wescott haussa les épaules de façon exagérée.

“Mais, la photo la plus importante n’est pas là. Ce n’est pas de ton genre.”

Oui. Il y avait de multiples photos de Yatogami Tohka prise depuis une certaine distance mais, il n’y en avait aucune pour le garçon.

“Je ne pensais pas que d’autres documents ne concernant pas l’Esprit étaient nécessaires . Je vais les préparer immédiatement.”

“Non, ça ira.——A la place, je voudrais le rencontrer en chair et en os très rapidement.”

Quand il dit ça, Ellen soupira rapidement.

“Compris. Sans faute.”

“Aah, j’ai hâte de ça.”

Wescott, après avoir dit ça, jeta les documents sur la table et se leva du sofa.

“——Oh oui, encore une chose.”

Il marcha lentement vers Ellen, et plaça ses mains sur ses épaules.

“Si, <Ratatoskr> est impliqué dans l’histoire…………..alors tu ne penses pas que nous devrions leur faire un grand accueil ?”

“Un accueil ?”

“Aah, tu m’as bien compris. Un grand accueil, si grand pour que ces pacifistes arrogants reçoivent un énorme coup de poing dans la tête afin de les réveiller.”

Après avoir dit ça, Wescott gloussa.

Partie 3[edit]

Il était 17:30 et le soleil se couchait. Shidou marchait le long de la route assombrie, complétement fatigué.

“Je… Je suis crevé………..”

A la fin, après que Shidou, incapable de contrer une partie du grabuge, a été officiellement assimilé au comité exécutif du Festival Tenou et fut forcé de prendre le boulot en main.

Commençant par choisir les emplacements des boutiques, après avoir divisé et réparti le budget pour chacun d’entre eux, il a du aussi retenir tout un tas d’informations d’une seule traite. Grâce à ça, il était plus fatigué mentalement que physiquement. Je comprends, si quelqu’un devrait traiter autant d’informations, ça doit être douloureux, c’est quand même incroyable que le trio Ai Mai Mii était toujours en pleine forme.

Tout en balançant son sac de courses de la main gauche et son sac de cours de la droite, il marchait tranquillement sur la route.

Aujourd’hui, au lieu d’aller au supermarché, il fit ses courses dans le district sud. Au début, il ne voulait pas aller au supermarché parce qu’il était fatigué mais, si on devait le dire directement…………..

(“C’est bientôt la saison du Festival Tenou, je compte sur toi cette année, tu sais—? Tiens, prends ces poivrons verts.”)

(“Il y a un peu trop de viande hachée ? Haha, mange beaucoup et reprends plein d’énergie.”)

(“Ça ? Prends-le. C’est bon, c’est bon. Tiens, donne-le à la fille avec qui tu viens tout le temps.”)

Juste comme ça, il a reçu plein de choses de la part de plein de personnes qu’il connaissait.

Depuis que du monde s’accumule dans la ville à cause du Festival Tenou, les districts commerciaux sont devenus si vivants. En réalité, c’était ce moment de profit de l’après Nouvel An.

En regardant les posters colorés affichés sur les murs de la rue, il sourit légèrement. Avec cette semaine magnifique, le Festival Tenou fut un moyen d’alléger les finances de la famille Itsuka.

“……………Um?”

Et, Shidou s’arrêta brusquement.

En face de Shidou————-au bout de la rue éclairée par un lampadaire, il y vit une forme humaine.

Avec un chapeau de paille à la visière large, et enveloppée dans une robe légèrement colorée, il y avait une petite fille. Elle avait des yeux bleu magnifiques et sa poupée de lapin qu’elle portait sur sa main gauche laissait une certaine impression. On dirait qu’elle regardait les posters collés sur le murs. Complétement intéressée, elle ouvrit ses yeux plus grand.

“Yoshino?”

“…………….!”

Quand il l’appela de son nom, la fille———-Yoshino tourna par surprise et regarda Shidou.

“Ah……….Shidou.”

“Oooh, je t’ai trouvé~”

Juste après que Yoshino ait parlé avec une voix douce, la marionnette sur sa main gauche, Yoshinon, parla avec une voix aïgue.

“Qu’est-ce qu’il y a ? Que fais-tu ici ? Il fait si sombre…………”

“Ah, err…………..Je, suis allé à la maison de Shidou à l’instant, mais…………….Shidou était en retard et Kotori était inquiète……….Donc…………..”

Il semblait qu’elle est allée voir ce qu’il faisait. Shidou se gratta la tête.

“Je vois. Mais il est déjà si tard. Venir que tous les deux est pas une très bonne idée.”

Quand Shidou dit ça, Yoshino haussa les épaules pour s’excuser.

“Ah, auuu……………”

“Ne sois pas fâché, s’il te plaît~. Yoshino n’avait pas de mauvaises intentions~. Elle était inquiète pour Shidou, tu sais~~”

“Je sais. Merci, Yoshino.”

“O, oui….!”

Après avoir dit ça, Yoshino hocha de la tête. Certainement à cause du chapeau de paille, Shidou ne pouvait pas voir son visage d’où il était.

“Tu n’as pas mangé encore ? Il risque d’être très tard, donc viens à la maison pour le diner.”

“Oui…………Merci beaucoup. Et, err, il y a quelque chose que je veux te demander mais………….”

Yoshino pointa lentement de son index droit le poster qu’elle regardait avant.

“C’est……..Quoi………”

“Hnn? C’est le Festival Tenou.”

Après que Shidou hocha de la tête, il donna une explication rapide du festival Tenou, comme celle qu’il a donné à Tohka.

Quand il en parlait, Yoshino gémit comme si elle s’intéressait.

“Est-ce qu’il……………y a quelque chose comme……….”

“Haa~ Ça a l’air super~”

“Aah, c’est super, oui. Si ça ne vous dérange pas, pourquoi vous ne venez pas tous les deux ?”

Quand il dit ça, Yoshino ouvrit grand ses yeux par surprise.

“!, T-Tu es………sûr………..?”

“Bien sûr. Comme mon école va faire beaucoup de choses là-bas, viens pour t’amuser.”

“AaRaa~~ C’est génial, Yoshino.”

“U,un………….!”

Yoshinon toucha la joue de Yoshino. Et cette dernière sourit joyeusement.

Il ne sentait plus aussi mal après avoir vu ce visage heureux. Shidou se sentait plus léger, rentrant chez lui avec Yoshino.

“——-Je suis rentré.”

Comme ses deux mains étaient occupés, il laissa Yoshino ouvrir la porte et laissa ces quelques mots résonner dans le couloir.

Il laissa les sacs dans l’entrée, déposa ses chaussures quand, *BATAN !* la porte du salon claqua et une jeune fille avec un ruban noir nouant ses cheveux courait vers elle.

“Tu es en retaaaaaaaaaaaard !”

En même temps qu’elle cria, elle fit un magnifique coup circulaire du pied dans l’estomac de Shidou.

“Ugaah……………..!?”

Surpris par l’attaque, il atterrit sur ses fesses. Après s’être relevé avec une douleur dans le ventre, il y avait une fille faisant une pose intimidante au visage mécontent.

“Fuun………. Ugaah, dit-il. Pourquoi es-tu pas allé au karaoke ?”

“Allons, qu’est-ce qui ne va pas, tout d’un coup………….”

“………….Je devrais dire ça. Pourquoi es-tu en retard ? Tu n’as pas répondu au téléphone.”

Shidou se gratta les joues. Il était en retard, c’est vrai, mais il n’était que 8 heures du soir.

“Je suis désolé, j’ai tout d’un coup intégré le comité exécutif du festival.”

“Comité exécutif.”

Quand Kotori l’écoutait, sans raison, elle soupira.

“………………..Ce n’est pas parce que tu te sentais mal, ou quelque chose du genre ?”

“Hein ?”

“…………Rien. ———Plus important, pourquoi avoir appelé Yoshino pour t’accompagner. Il est déjà si tard.”

“Non, c’est…………”

Il voulait répondre mais……………il s’est arrêté.

“Hm, j’ai compris, désolé, je serai plus prudent.”

“Ah…………er,err, Kotori, Shidou est……………..”

“Ça ira.”

Shidou arrêta Yoshino qui voulait le défendre. Pour une certaine raison, en voyant ça, Kotori devenait de plus en plus mécontente.

*Fun*Elle soupira et alla dans le salon.

Jusqu’à qu’ils ne puissent la voir, Yoshino baissait la tête en signe d’excuse.

“Je suis si désolée……………A cause de moi……….”

“Ne t’en fais pas.”

Après avoir répondu, Shidou hocha. Un peu comme aujourd’hui, en y repensant, le mois dernier quand Shidou était revenu du voyage scolaire, Kotori agissait bizarrement.

C’est pas comme si elle avait subitement changé mais, quand Shidou était fatigué, elle devenait tout d’un coup excitée.

Shidou se gratta la tête et prit les courses, allant dans le salon. Yoshino le suivait.

A ce moment, quand il vit la porte du salon entrouverte. Venant de cet espace, il y avait un œil qui les surveillait. ……………C’était Kotori qui était supposée être plus loin dans la salle après être partie.

“Quoi, qu’y a-t-il de plus ?”

Alors Shidou dit ça, provenant de la porte*korokorokoro*……………..il entendit le son adorable d’un estomac gargouiller.

“…………………”

Kotori rougit. Shidou posa son sac, *ah* soupirant avant de reprendre la parole.

“Tu veux quelque chose en particulier pour ce soir ?”

“…………hamburger.”

“Maintenant………….?”

C’était un plat qui demandait du temps. Shidou regarda l’heure sur son portable.

En faisant ça, il remarqua les appels manqués de Kotori affichés sur l’écran. ……………….On dirait qu’elle était préoccupée.

“………………….”

Shidou rangea son téléphone, haussa les épaules et entra dans le salon.

“Ça prendra un certain temps, d’accord ?”

“………………hn.”

Reprenant une expression sévère, Kotori repartit dans le salon et plongea vers le sofa.

Quand il la regarda, il remarqua que quelqu’un d’autre était dans le salon. Tohka, qui s’était changée à côté, chez elle, tenait une manette de jeu, collée devant la télévision.

Shidou ne l’avait pas entendu dire qu’elle l’attendrait pour rentrer après le meeting, mais comme il était si tard, elle est partie rentrer chez elle, sans lui.

“Ooh Shidou, bienvenue ! Plutôt, Kotori ! Dépêche-toi et viens m’aider !”

Tohka criait tout en bougeant son corps de gauche à droite devant l’écran. Mais Kotori mit sa tête dans un coussin et murmura.

“Hnn…………..Yoshino, s’il te plaît.”

“Eh,eeh……………?”

Yoshino, littéralement désignée comme successeur, courra vers Tohka, paniquée.

“Eh, errr………..Qu’est-ce que je………..”

“Si tu ZUGAAT alors PIIT et il va BAAN ! Par là !”

“Er, err………..C’est…….”

“Plutôt que d’essayer d’apprendre, autant essayer de jouer. Yoshinon va se charger de la gauche et je laisse la droit à toi, Yoshino, ok~~”

“J’ai compris………..”

Yoshino et Yoshinon prirent la manette ensemble et rejoignirent le jeu.

“………..haha.”

En les regardant,Shidou lâcha le sac et se lava les mains et la bouche, prenant le tablier situé sur la chaise.

Alors qu’il pelait les oignons, Kotori qui était allongé sur le sofa se leva et lui parla.

“………………Dis, Shidou. Il n’y a vraiment rien ?”

“Hnn? Quoi, tu t’inquiètes pour moi ?”

“T-Tu as tout faux ! Ouais…………..C’est Tohka, Tohka ! Ce serait un gros problème si l’état mental de Tohka chute à cause d’un problème de Shidou ! C’est pour ça que tu devrais te ménager et vérifier que tu es en bonne santé !”

“Oui oui.”

Shidou répondit souriant, ce qui énerva légèrement Kotori, qui le regardait profondément.

Tohka entendit son nom passer dans la conversation, [Quoi !?] répondit mais, au même moment, le boss du jeu apparut. Elle reprit le jeu instantanément.

Kotori soupira et laissa son corps reposer sur le dossier du canapé, continuant à parler avec un voix basse pour éviter que Tohka et Yoshino ne l’entende.

“………………. Sérieusement, sois prudent. La situation est devenue plutôt génante.”

“Une situation génante ?”

Pour lui répondre, Kotori hocha de la tête.

“Il y en a bien plusieurs…………Enfin, pour le moment, il s’agit plus de <Phantom>.”

“<Phantom>…………..? Qu’est-ce que c’est, un nom de code d’Esprit ?”

“Il y a cinq ans, c’est ce « quelque chose » qui est apparu devant nous. C’est un peu embêtant de à chaque fois prononcer le « quelque chose ». On lui a donné un nom de code convenable à la dernière réunion.”

“Aah…………err.”

Il y a 5 ans. Cette « existence inconnue », ne sachant s’il s’agit d’un esprit, avait donné les pouvoirs spirituels à Kotori, et scella les souvenirs de Shidou et Kotori.

Cette existence pose problème. De plus, son identité et ses intentions sont inconnus, voire mystérieux.

“Et encore une chose——–Cette compagnie.”

“Les Industries DEM…………….C’est ça ?”

Quand Shidou répondit, il vit Kotori baisser sa tête.

C’était une affaire qui est arrivé le mois dernier. Shidou était en voyage scolaire sur une île, lorsqu’il a rencontré les deux esprits Yami Kaguya et Yamai Yuzuru. A cette occasion, il rencontra aussi la magicienne Ellen M. Mathers, des poupées robotiques qui peuvent utiliser des Unités-CR, et ils ont aussi subi un attaque par un vaisseau géant.

Les coupables étaient les Industries DEM—–DEUS EX MACHINA.

C’était une compagnie qui étaient dans plusieurs branches mais, en voyant de plus près, il semblerait qu’ils faisaient principalement dans l’industrie de défense. Ce n’était pas dévoilé publiquement, mais ceux qui fournissaient la section AST des forces d’auto-défense japonaises en Realizer étaient la compagnie DEM.

“Mais………………Je ne vois pas comment c’est possible, même maintenant. Que cette compagnie DEM ferait une chose pareille…………….”

“Ne dis pas de sottises. S’ils avaient un semblant d’éthique alors Mana ne serait pas———–“

“Eh?”

Écoutant Kotori, Shidou fut surpris.

“Mana……………? Quelque chose est arrivé à Mana ?”

Ce nom, cette personne qui était arrivé devant eux, était une fille qui se proclamait véritable sœur de Shidou. Mais elle fut blessée et subit des blessures profondes provenant d’un combat contre un esprit, maintenant supposée recevoir un traitement à l’hôpital.

Kotori regretta de parler de ce sujet, et arrêta de parler soudainement, regardant autre part.

“O, Oh, qu’est-ce que tu veux dire par là. Qu’est-il arrivé à Mana…………”

Comme prévu, il ne pouvait ignorer ça. Il posa l’oignon qu’il tenait sur la table et retira son tablier, marchant vers la salle en évitant la table de la cuisine.

Mais, juste au moment où Shidou se tenait en face de Kotori.


UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU————–


“……………! Quo——“

La fenêtre du salon se mit à trembler et l’alarme de déchirure d’espace résonna dans toute la ville.

En un instant, Kotori se leva, tourna sa jupe et passa sous les aisselles de Shidou.

“O-o-oh ! Je n’ai pas fini de parler——“

“Fais donc ça plus tard. Shidou, prépare-toi.———C’est l’heure d’aller bosser.”

Juste après avoir dit ça, Kotori prit une Chupa Chups de son porte-bonbon situé dans sa jupe qui ressemblait à un étui d’arme, l’ouvrit et la mit dans la bouche.

Partie 4[edit]

Revenons légèrement dans le temps, à l’intérieur de la garnison des Forces d’auto-défense de Tenguu.

“——Sergent-Chef Tobiichi Origami. Vous êtes désormais libérée de votre arrêt d’activité imposé. Vous pouvez reprendre vos occupations à l’AST, ainsi que l’entraînement.”

“Reçu.”

Écoutant ces mots prononcés par un supérieur dans une salle de la base, Origami répondit en saluant.

Oui. Depuis qu’Origami a commis un acte grave en Avril, depuis tout ce temps, elle fut interdite d’utiliser le Realizer ainsi que faire toute activité en relation aux Forces d’auto-défense.

Naturellement, elle ne serait plus assez entraînée, mais comme elle ne peut utiliser le Realizer, il n’y aucune chance qu’elle puisse rejoindre l’entraînement de contre-attaque des Esprits. Origami a subi la frustration d’être inutile accompagnée par l’impatience, durant 2 mois.

Mais si elle repensait à la situation d’origine, où elle aurait dû subir une charge criminelle à la place d’une charge disciplinaire, n’était pas étrange, le fait de rejoindre de nouveau l’équipe rentrait plus dans le domaine du miracle.

“Il n’y aura pas de prochaine fois. Si un cas exactement comme celui-ci se reproduit, retenez bien que vous ne serez pas en mesure de revenir dans l’équipe pour toujours.

“Compris.”

Et, quand Origami dit ces mots, la porte de la salle s’ouvrit sans quelqu’un toqua à la porte avant.

“…………..?”

Origami tourna sa tête, et confirma l’identité du coupable avant de froncer ses sourcils.

“……………Capitaine Kusakabe?”

Oui. La personne qui entra dans la salle terriblement énervée était, le capitaine de l’AST qui ne cesse de parler de courtoisie et de budget, Kusakabe Ryouko.

Mais contrairement à ce que Origami pensait, après que Ryouko entra dans la salle, toujours énervée; elle posa violemment la liasse de documents qu’elle tenait en main sur la table du supérieur.

“Que voulez-vous dire avec ça ?”

“Qu’est ce que c’est que ça……………..”

L’attitude menaçante de Ryouko touchait aussi Tsukamoto Sansa et son corps réagit sans demander de faire attention à ses manières.

“Qu’y a-t-il ?”

Quand elle demandait ça, Ryouko se rendit compte qu’Origami était là.

“Aah………Origami. En y repensant, tu devais revenir dans l’équipe aujourd’hui. ——-Timing parfait. Que penses-tu de ça ?”

Après ça, elle lui passa les documents qui étaient sur la table. Origami baissa la tête pour les lire.

“Ceci est………”

Avec le contenu incroyable écrit dessus, elle fronça ses sourcils de nouveau.

“Cette organisation est de trop ! 10 membres de pays étrangers…………… et de plus, cette équipe indépendante a le droit à une discrétion spéciale pour des circonstances inhabituelles……….!? Qu’est que les supérieurs ont en tête !”

En disant ça, Ryouko frappa de nouveau la table. Tsukamoto Sansa haussa ses épaules par terreur.

Ce qui était écrit sur le document, était des informations sur les nouveaux membres de l’AST.

En soi, ce n’est pas grand chose.

Mais, le nombre de nouveaux membres de l’AST était supérieur à 10 et——de plus tous sont transférés depuis les Industries DEM, ajoutant le fait qu’ils étaient tous étrangers, alors on ne peut plus parler de quelque chose sans problème.

De plus, ils ont l’autorisation d’ignorer les ordres direct de Ryouko quand bon leur semble. Ce genre de chose ressemblait à s’être fait prendre la place, comme s’ils étaient rachetés par la compagnie.

“L’AST n’est pas une équipe de baseball, je crois !? Il ne devrait pas avoir possibilité que des membres étrangers entrent dans l’équipe, hein !? Cerise sur le gâteau, je pense qu’il y a un problème concernant ce droit d’ignorer les ordres des supérieurs !”

“C’est, c’est………….”

Tsukamoto ne savait où trouver les mots. Après que Ryouko se gratta la tête, irritée, tourna de l’autre côté, du genre *Je ne veux plus te parler maintenant*.

Mais, au même moment, la porte s’ouvrit de nouveau, mais plus doucement.

Et alors——— environ 10 étrangers rentraient dans la salle, l’une après l’autre.

“—-Ah ?” De plus, après avoir vu Ryouko et Origami, la femme aux cheveux rouges les précédant bougea ses lèvres. Elle devait être de l’âge de Ryouko.

Sûrement à cause de la forme de ses yeux ; elle donnait cette sensation de futée comme un renard.

“Ces regards indiquent que vous avez lu les documents. Madame la capitaine de l’AST et——ah oui, c’est bien Tobiichi Origami ?”

En le disant d’une manière intentionnelle, la femme renforça son sourire.

“………Vous êtes ?”

Ryouko répondit. Quand elle le fit, la femme s’inclina exagérément, saluant avec son bras droit.

“Je suis Jessica Bayley et j’ai été assigné dans l’AST à compter d’aujourd’hui. Je vous prie de bien vous occuper de moi désormais.”

“…….fuun.”

Ryouko, légèrement énervée, elle alla voir Jessica, lui serrant la main, fortement.

“Je ne sais pour quelle raison vous êtes ici, mais je ne vous laisserai pas faire comme bon vous semble. Tant que vous serez dans l’AST, vous devrez suivre mes ordres à la lettre.”

Quand elle dit ça, Jessica ouvrit ses yeux par surprise et regarda sa subordonnée avant de hausser des épaules.

“si nous suivons vos ordres, allons-nous vraiment vaincre les Esprits ?”

“………..Qu’est-ce que vous avez dit ?”

“On a entendu pas mal de choses à propos de vous, l’AST. Ces dernières années, alors qu’ils affrontent des Esprits dans la zone la plus touchée par des déchirures d’espace dans le monde, vous êtes des petits joueurs qui n’ont même pas tué un seul Esprit.”

“Quo—–”

Jessica changea son point de vue et se dirigea vers Origami.

“J’ai aussi entendu parler de toi, tu sais ? Il semblerait que tu sois allée de ton propre chef tuer un Esprit et que tu t’es fait arrêter temporairement. Ahaha, tu es peut-être en train de te rapprocher de nous.”

Origami restant silencieuse, Jessica se rapprochait de son visage.

“Mais, ce n’est pas bien. Tu n’en vaux même pas la peine. Pour avoir utiliser stupidement l’unité défectueuse <White Licorice>, à la fin, le résultat n’a pas changé ? Fufu, disgracieux.”

Quand Jessica le dit en souriant, les membres derrière elle pouffèrent de rire.

“Capitaine, vous ne pensez que c’est un peu trop ?”

“Vous ne pouvez vous comparez à nous, petite équipe inutile.”

“Ce n’est pas vrai. Ce n’est pas comme s’ils voulait être si faibles.”

La femme avec des tâches de rousseur, celle avec des grosses lèvres et la dernière aux yeux fins, dans cette ordre, se moquèrent d’eux. Origami grinça des dents sans changer d’expression.

“Oh, tu es énervée ? Kyahaha, qu’est-ce que tu crois que ça va faire, d’être énervée ? Vous n’avez même pas réussi à vaincre un Esprit, et vous pensez être du même niveau que nous, les membres de DEM Adeptus ?”

“……………..Hé, tout le monde, il——-”

Au moment où Ryouko allait arrêter Jessica…

Venant de pas loin, une alarme bruyante résonnait.

“……………! Préparez-vous ! Tes capacités ne se sont pas réduites en un instant !?”

“Naturellement.”

Origami répondit et commença à courir, lorsque Jessica et son groupe sourirent.

“Peu importe que tu n’aies pas perdu tes capacités, ce n’est pas la même chose si tu n’es pas capable de tuer l’Esprit.”

“………………”

“Stop, Origami. Ce n’est pas le moment pour ça.”

Origami foudroya Jessica du regard, Ryouko s’interposa pour les arrêter.

“Nous allons y aller. Peu importe ce que vous dites, nous devons protéger la ville peu importe…………. Et vous, qu’allez vous faire ?”

“Ahh, nous ? Voyons voir………..très bien, ça tombe au moment parfait de toute façon donc, nous allons aussi participer. On va vous apprendre à combattre. Cependant——-“

Jessica leva son index, continuant sa phrase.

“Nous avons une mission spéciale qui nous a été attribuée. En fonction de la situation, nous devons vous obliger de nous laisser faire ça en priorité.”

“………… Mission spéciale ?”

Origami répondit, fronçant les sourcils.

Se demandant pourquoi, ces simples mots, semblaient très inquiétants.

Partie 5[edit]

"Kuh……………”

Shidou fronça les sourcils sans le vouloir. Au même moment où il lévitait comme s’il prenait un élévateur supersonique qui enveloppait son corps, le décor changea, passant d’un intérieur de bâtiment glauque à une rue en pleine nuit.

Grâce à un équipement installé dans le <Fraxinus>, en moins d’une seconde, il était déplacé à la vitesse de la lumière. Tout en tenant son front pour rester conscient dans son état, limite saoul, Shidou atterrit sur le sol, pied premier.

Une fois que sa vue ne soit plus troublée, il se repère en regardant les alentours.

Shidou était arrivé dans une place devant la station Tatsunami située à l’ouest de Tenguu.

Comme il s’agissait d’une station proche du hall d’évènements polyvalent, l’arène Tenguu, les jours où des concerts live et des évènements ont lieu, c’était un endroit très fréquenté. La dernière fois, quand Shidou passa à côté de la zone sans savoir qu’un concert d’un groupe populaire avait lieu, il était surpris par la foule massive présente.

Mais, désormais en face de la station, il n’y avait pas un chat.

C’était aussi compréhensible. Le paysage qui se présentait devant Shidou était une grande portion de la zone complétement rasée, devenue un cratère. Une grosse partie de la place était détruite et un bout de la barrière restait intacte.

Les déchirures d’espace. Une catastrophe qui ruinait le monde et les humains.

C’est un phénomène touchant une large zone qui fait disparaître des [choses visibles] en une fraction de seconde.

“On dirait que tu as atteint la zone sans problèmes.”

Il entendait la voix de Kotori, provenant de l’oreillette placée dans son oreille droite.

Maintenant, le commandant du <Ratatoskr>, Kotori, regardait la condition de Shidou depuis le <Fraxinus> qui flottait à 15000 mètres de sa position.

“La trace de l’Esprit se dirigeait vers le sud, juste après l’apparition de la déchirure d’espace. S’il-te-plaît, dépêche-toi.”

“Compris………..!”

Il courra juste après avoir répondu.

—Esprit. Désignés comme les pires choses détruisant le monde, ce sont des créatures très spéciales et calamiteuses.

La déchirure d’espace est une conséquence de l’apparition de l’Esprit lorsqu’elle passe de sa dimension, [L'Autre monde] à la nôtre.

“……….olala.”

Tout en glissant légèrement, il réussit à continuer sa course. Il y avait sûrement un concert ou un événement qui eut lieu il y a peu, car les rues illuminées étaient couvertes de tracts colorés et d’éventails promotionnels. Il se demanda si c’était un public peu maniéré qui assistait au concert quand il se rappela qu’à cause de la déchirure d’espace, ils n’avaient pas d’autres choix que de laisser les tracts qu’ils tenaient avant de courir.

“Kotori, où se trouve l’Esprit !?”

“Attends une seconde, on va avoir une coordonnée précise juste——-”

Et, au même moment où Kotori lui répondit, Shidou fut surpris.

Juste en face——-venant de l’arène Tenguu, il pouvait entendre quelque chose.

“C’est une………chanson………?”

Oui. Il ne pouvait pas entendre très bien car les murs bloquaient le son, mais c’était bien une [chanson].

Il serait impossible qu’après l’alarme de prévention ait sonnée, avec le public parti, qu’un chanteur resta sur scène et continua à chanter tout seul. Cette pensée resta dans sa tête———jusqu’à qu’il se ressaisisse.

Shidou poussa la porte, un peu déboussolé, et entra dans l’arène.

Et se mit à marcher devant lui pour avoir une vue parfaite sur la scène.

A ce moment——–Le corps de Shidou fut assailli par un sentiment stressant.

Au milieu de l’arène. Certainement les artistes ou les membres du staff ont évacué en laissant l’équipement allumé. Dans le hall sombre, seul un stage surélevé, comme une tour de mire, baignait dans la lumière provenant de plusieurs projecteurs placés dans le fond.

Pile au milieu de l’arène.

Une fille s’y tenait, portant une robe brillante qui était brodée par des particules de lumière, dont la voix résonnait dans l’arène. La chanson était composée de mots qu’il n’avait jamais entendu, reprenant la sonorité d’une berceuse mais, elle fit vibrer les tympans de Shidou.

“Ah——–”

Sans le vouloir, Shidou lâcha un bruit d’admiration par sa gorge.

La performance était pas faite par un instrument de musique. Et il n’y avait pas de mégaphone ou de micro. Une performance vocale sans ajustement ni autre impliqué.

Mais la mélodie crée par sa voix seule donnait le sentiment d’halluciner qui pénétrait dans son esprit à travers ses oreilles, possédant une grande puissance. “Ne me dites pas que c’est——-<Diva>……!?”

“…………….!”

Entendant la voix de Kotori soudainement résonner dans son oreille droite, il reprit ses esprits. Shidou baissa le regard et redressa sa tête lentement. De cette manière, il gonfla ses joues et se remplit d’énergie.

—Oui. Ce n’est pas le temps de tomber amoureux en écoutant de la musique.

C’est bien sûr car il a une tâche importante et extrêmement dur à réaliser.

“<Diva>…………c’est le nom de code de l’esprit ?” “Oui………………C’est un Esprit qui est apparu seulement il y a peu près 6 mois. Même si son existence a été enregistrée par maintes tentatives, il y a aucune information sur son attitude et ses capacités ainsi que son Ange. Sois prudent lorsque tu l’approcheras.”

“C-Compris.”

Shidou acquiesça, puis se redirigea vers la fille, avant d’avancer.

Et à ce moment, *KAN*, un son bref sonna dans toute l’arène.

“Ah………..”

Lorsqu’il avait avancé, il avait dû taper dans une canette vide qui traînait sur le sol.

La fille avait entendu le son, car elle s’est arrêtée subitement de chanter.

“—–Oh?”

Ainsi, avec une voix différente de celle utilisée pour chanter, elle gémit lentement.

“Idiot, qu’est-ce que tu fais ?”

“Désolé……………il fait si sombre, mon pied…………”

Mais Shidou n’a pas pu finir sa phrase.

La fille regardait lentement autour de l’arène pour voir et se mit à parler.

“Il y a quelqu’un dans le public~ ? Je pensais qu’il y avait personne à l’instant–”

Elle était plutôt confiante. Surtout car les sièges étaient dans la pénombre. On ne pouvait y voir Shidou.

“Où êtes-vous—–? Je m’ennuie aussi d’être aussi seule. Est-ce qu’une conversation vous plairait ?”

“Kotori——

“Hm——on dirait qu’elle n’est pas quelqu’un qui attaquerait sans merci. On va toujours te fournir de l’aide donc, peux-tu essayer de te placer en sorte de commencer la conversation ?"

“Très bien, je m’y emploie.”

Shidou serra son poing en hochant, et se mit en direction des escaliers pour rejoindre la scène.

Mais, juste avant qu’il s’y présente, il entendit la voix de Kotori l’arrêter depuis son oreille droite.

“Stop. Les choix ont étés décidés. ——Fumu, on dirait que les phrases correspondent à ton entrée.” Dans un espace semi-elliptique sombre se trouvait de multiples lumières flottant dans l’air.

L’endroit où se trouvait Kotori était, à 15000 mètres au loin de l’arène Tenguu où Shidou et l’Esprit se trouvent, la passerelle du vaisseau <Fraxinus> volant dans le ciel obscur.

Au milieu, tout en croquant une Chupa Chups assise de manière provocante dans le siège du commandant, Kotori souleva le bout de sa veste pourpre et de sa jupe avant de se lever et faire résonner sa voix dans la passerelle.

“Vous tous, choisissez !”

Suivant les ordres de Kotori, les membres de l’équipage assis en ligne dans la passerelle commencèrent à opérer depuis leurs consoles.

A ce moment, sur le moniteur principal de la passerelle, une fenêtre avec 3 choix affichés dessus.

①”J’étais charmé par ta beauté.”

②”Ta chanson——Elle est très belle.”

③”La vue depuis dessous est la meilleure.”

C’était la méthode tirée de l’intelligence artificielle affichant l’état mental de l’Esprit du <Fraxinus> pour conquérir l’Esprit.

Au même moment que Kotori sortit sa langue, léchant ses lèvres, les réponses de tout le monde étaient affichées sur l’écran.

La réponse la plus choisie était——– la réponse ②.

“Je vois…….Ce n’est pas mal.”

Kotori disant ça, les membres commencèrent à parler.

“La réponse ① serait bien aussi, mais ce serait manquer de tact donc la réponse ② est le meilleur choix ici.”

“Elle chantait juste avant. Ce ne serait pas une mauvaise idée de a complimenter.”

C’était bien le cas. Kotori gémit rapidement.

“Je suppose……………..Reine, qu’en penses-tu ?”

Quand elle dit ça, la femme avec des yeux cernés assise à côté de Kotori, regarda cette dernière.

“………..hnn, voyons. Ça doit convenir. Car <Diva> est un esprit dont nous avons peu d’informations. D’après sa réponse à cette question, on pourrait partir sur ce sujet.”

“Je vois. Très bien, allons-y avec la ② —–Au fait Kannazuki”

Avant de donner ses instructions à Shidou, elle regarda l’écran. La plupart des votes étaient pour la numéro 2, suivi par la 1. Mais il y avait une voix pour la ③.

Derrière Kotori, se trouvait un grand homme au visage de joli garçon au grade à vous. Il était le vice-commandant du vaisseau et l’assistant de Kotori, Kannazuki Kyouhei,

“Oui ?”

“Que préfères-tu, la montagne ou la mer ?”

“Eh? C’est pour des vacances avec le commandant ? Alors, sans aucun doute, la mer avec un taux d’exposition élevé…………”

“Ok. Alors je vais te demander d’être l’appât pour les poissons.”

Kotori claqua des doigts, ce qui fit venir deux hommes forts depuis la porte derrière, qui prirent les bras et les jambes de Kannazuki.

“C-C’est une fausse accusation ! C’est faux ! J’ai choisi la numéro ② cette fois !”

“…………..Que dis-tu ?”

Kotori manipula la console et fit apparaître le nom de votants par sélection.

Elle avait remarqué que Kannazuki avait bien voté la numéro ②.

“Alors qui a bien pu……………”

Quand elle regarda le diagramme dubitative, le nom [Nakatsugawa] était marqué.

“C’était toi, Nakatsugawa !”

“Hein !?”

Kotori cria, ce qui fit trembler <Dimension breaker> Nakatsugawa.

“Eh……………….. V-vous avez besoin de quelque chose, commandant…………..”

“Ne me demande pas si “j’ai besoin de quelque chose”. Ce n’est pas comme si j’avais interdit de choisir la ③. Je veux plusieurs opinions. ——–mais, je veux qu’au minimum, tu expliques ton choix.”

“Eh? ③…………eh?”

Nakatsugawa hésita par rapport ce qu’on lui avait dit et après avoir vu son écran il lâcha un [UWAH!?] cri de surprise.

“J-Je suis désolé, J’ai appuyé sur le bouton sans regarder les choix…………….!”

Kotori, exaspérée, fronça les sourcils.

“Nakatsugawa, est-ce que tu sais ce que tu viens de faire ? Il se peut que ton choix mette Shidou en danger ?”

“Dé-désolé ! Je suis prêt à recevoir n’importe quelle sanction ! Ma-mais…………”

“Mais quoi…….?”

Alors que Kotori dit ça, Nakatsugawa regarda rapidement l’écran principal avant de reprendre.

“La voix………….la voix de <Diva>, C’est comme si je l’avais déjà entendu quelque part avant………….”

“………………..Qu’est-ce que tu racontes ? Que veux-tu dire ?”

Sur le moment, Kotori était étonnée par cette réponse, mais la voix de Shidou sonnait depuis les haut-parleurs.

“Euh…………Est-ce que vous avez fini de choisir ?”

“Aah, désolé. Va pour la numéro ②. Complimente sa voix.”

Shidou répondait en hochant de la tête. Il se mit à monter les escaliers.

Kotori soupira en signe de soulagement et se rassit sur le siège du commandant.

“——-Ca ira. Le plus important pour le moment est la capture. Nakatsugawa, tu me raconteras ça après.”

“Compris !”

Nakatsugawa fit un rapide salut et se remit à son poste.

Au même moment, une voix faible venait du fond. C’était Kannazuki toujours tenu par les bras par les gardes de sécurité.

“Fuu……………Je suis sauf, le quiproquo a été résolu.”

“Je suis désolée. C’est que ta conduite habituelle est mauvaise.”

“Non, tout le monde fait des erreurs peu importe qui ils sont. Le plus important est que l’on y réfléchisse après. Voyons, j’accepterai de m’excuser avec les chaussettes à rayures du Commandant.”

Kotori claqua des doigts, ce qui fit repartir les deux hommes portant Kannazuki en dehors de la passerelle.

“Commandant ! Je suis désolé ! Juste la semelle ! Je serai satisfait avec la semelle de votre chaussure !”

La porte se referma directement, étouffant les cris de Kannazuki, sa voix étant bloquée par la cloison qui s’était créé.



“…………..J’entends du bruit, que se passe-t-il ?”

“Ce n’est rien. Tu devrais plutôt te concentrer sur la capture de l’Esprit.”

Kotori répondit comme si rien était arrivé.………… Il avait perçu le cri de Kannazuki mais,…………..Il ne s’en occupa pas. La sueur coulait depuis son front et il se gratta les joues.

Ce n’était pas le moment de se préoccuper d’autre chose. Shidou respira brièvement et reprit son ascension vers la scène.

Sur la scène qui était baignée par la lumière, il faisait si clair qu’on pourrait croire qu’on était en pleine journée, et était remplie d’air chaud. Mais, il ne pouvait pas fermer ses yeux. Il les ouvrit proprement pour voir la fille qui se tenait sur la scène.

La fille avait entendu le bruit de ses pas et se retourna lentement.

“Ah, tu as pris le trouble de venir jusqu’ici ? Bonsoir, je suis———-”

Au moment où l’Esprit souriant s’était dirigée vers Shidou, elle arrêta complétement ses mouvements et sa phrase.

“Eh……….?”

“Shidou. Qu’est-ce que tu fais ?”

Il était prit de cours pendant un moment mais, il ne pouvait laisser le silence s’installer. Shidou toussa avant de prendre la parole.

“Hé, bonsoir. Je ne voulais pas déranger car la chanson était si magnifique que——–” Mais, en pleine phrase.

Une alarme bruyante *PII!* *PII!* sonnait dans l’oreillette. “Ce, C’est……………le niveau d’affection est bas, l’état mental———–tous les paramètres sont en chute libre ! Qu’est-ce que ça signifie……………….!? Shidou, tu n’as pas la braguette ouverte !? ”

“Quoi, non pas du tout !”

Tout en le disant, il regarda son pantalon juste au cas où. Son entrejambe n’était pas exposé, heureusement.—–Cependant, qu’est-ce qui se passe…………..!?

“On a pas le choix, essayons une autre. La ① ! Complimente-la sur son apparence !”

*PII!** PII!*

“Le niveau d’affection continue de tomber !”

“Elle est à un niveau où elle ne pourrait même pas penser que Shidou est une bonne personne !” “Qu’est-ce que tu dis !?”

Il pouvait entendre les voix de Kotori et de l’équipage, paniqués, par-dessus l’alarme d’urgence.

“A-Alors, utilise la dernière phrase ! ③, [La vue depuis dessous est la meilleure.]”

“La vue depuis dessous-”

*PII!**PIIIIIIIIIIIII!* “Je-Je n’ai jamais vu des valeurs aussi basses avant aujourd’hui !”

“Son affection est encore plus basse que celle pour les cafards !”

“Il n’a même pas pu finir sa phrase !”

Les cris de l’équipage fracassaient le tympan de son oreille droite.

Au même moment, quand il était occupé, un petit changement eut lieu sur la fille qui était restée de glace.

*GI**GI*………….Au moment où il se dit qu’elle bougeait la tête comme un robot rouillé,*suu*…….elle courba son corps en aspirant une grande quantité d’air.

“E-euh………….”

Même si Shidou avait essayé d’ouvrir la conversation, elle ne répondit pas. Son oreille droite recevait toujours le son de l’alarme bruyante.

La fille avait fini d’aspirer l’air ambiant et regarda Shidou. Juste à cet instant——–


“WAH!!” La fille hurla.

“Guah……………….!?”

La poitrine de Shidou, son ventre, ses membres et son visage subirent une onde de choc. La pression exercée ressemblait à un [Mur de Son], qui toucha le corps de Shidou. Il expira, comme crachant du sang et son corps était projeté si facilement. “Shidou!”

“……………!”

Il ouvrit les bras alors que la voix de Kotori semblait repoussée au loin, et se rattrapa au bord de la scène, alors qu’il tombait. Il résista à la pression du son et laissa passer l’attaque——-et réussit à maintenir son torse sur le stage.

“Hi,hieee………………”

Il prit un coup d’œil vif vers le bas pour remarquer que le stage était quand même placé bien en hauteur par rapport à ce qu’il croyait. S’il tombait, il ne s’en sortirait pas indemne. Même avec la protection de Kotori, il sera toujours blessé.

Shidou se remit sur la scène, se tortillant les jambes.

Mais devant Shidou, <Diva> se rapprocha de lui, se déplaçant à un rythme irrégulier.

Quand elle se tint juste devant lui, elle sourit avec gentillesse comme une déesse.

Mais.

“Pourquoi t’es-tu accroché ? Pourquoi n’es-tu pas tombé ? Pourquoi n’es-tu pas mort ? Pourquoi ne disparais-tu pas de cette scène, de ce monde, de cet espace-temps dès que possible.”

“Hein……………..?”

La différence entre son expression et ses mots surprit Shidou.

“Err,errr……….que veux-tu dire ?”

“Pourquoi me parles-tu ? Veux-tu bien arrêter, c’est dégoûtant. Ne parle pas, s’il te plaît. N’utilise pas ta salive. Ne respire plus. Ne sais-tu pas que toi, tu pollues les environs juste en étant ici ? Ne le vois-tu pas ?”

“……………………”

Si seulement elle était muette. Cette fille créait un tel inconfort, qu’il réalisa qu’il serait mieux dans un film muet, même dans une position aussi dangereuse.

“Eeuh, t-tu étais…………..”

“Tu ne fais que écouter les autres. Peux-tu disparaître et plus vite que ça ? Ton existence est inconfortable. Pourquoi dois-je écraser ta main pour te faire tomber ? Même si ce n’est que la semelle de cette chaussure, je n’ai aucun désir de te toucher, tu sais ?”

Une expression si gentille. Une voix si magnifique. Une chanson si mélodieuse. Seul ses mots étaient comme un fléau.

A ce moment.

“……………!”

Un bruit de craquement provenait du plafond. C’est alors qu’une explosion survint avec un bruit assourdissant. L’équipement lumineux du plafond s’écrasa au sol.

“U,uwah………….!?”

“Arah—–?”

Un léger tremblement eut lieu. Shidou s’accrocha au stage pour éviter d’être projeté.

“Quoi, qu’est-ce…………..”

Il regarda en l’air. A la place du plafond, le ciel obscur parsemé de nuages se découvrait.

Non———Ce n’est pas la seule chose qui s’y présentait. Cachés par l’obscurité, plusieurs personnes portant des armures mécaniques.

“AST…………..!”

La voix de Shidou commença à s’emplir de peur. La limite de temps était terminée.

Les membres de l’AST dançaient dans le ciel et entrèrent dans l’Arène. Il savait que normalement les Unités CR ne pouvaient lancer d’attaques dans des bâtiments, mais vu la taille du building , cette restriction n’était plus valable. Ils entourèrent immédiatement la scène sur laquelle Shidou et <Diva> se trouvaient et prirent une posture de combat.

Mais Shidou sentait que quelque chose était bizarre. C’est vrai qu’il n’y avait rien de différent avec l’AST. Cependant, il put apercevoir que de multiples occidentaux inconnus étaient dans le groupe. “Shidou ! Tu dois t’enfuir, pas d’autre choix !”

“Ah,aah………..”

Il répondit à la voix de Kotori qui résonnait depuis l’oreillette——–et fronça les sourcils à cause d’un sentiment dépaisant.

L’alarme d’urgence qui sonnait depuis un long moment était silencieuse.

“Eh………….?”

Suspicieux, il regarda <Diva>.

“Bien, bien~~!”

Complétement différente d’avant, <Diva> joignait ses mains alors que ses yeux brillaient.

“N’est-ce pas magnifique~—-. N’est-ce pas merveilleux—-. Oui, ça l’est, en parlant d’audience, c’est le cas ! Aah, laissez-moi voir—-, particulièrement——“

Lâchant un son bourdonnant, <Diva> disparut de sa position.

A l’instant suivant, <Diva> se retrouva derrière un membre de l’AST, Origami, sans faire un bruit.

Elle plaça sa main sur l’épaule d’Origami très familièrement, et rapprocha sa bouche de l’oreille d’Origami comme une amoureuse affectueuse.

“Aah……..bien, c’est bien~~. Dis~ toi, ne veux-tu pas m’écouter chanter–?”

“…………..!”

Origami secoua son épaule et fit un nouveau coup avec son épée laser.

“Ahhn, si méchant.”

<Diva> esquiva l’attaque d’Origami en parlant avec une voix mielleuse.

Origami était plutôt blessée par cette intervention. Elle poursuivit son attaque avec de multiples tranches vers <Diva>. Mais toutes les attaques étaient bloquées par un mur invisible avant d’atteindre <Diva>.

“Tu ne fais que brasser de l’air. Pousse-toi de là——-”

Quand il vit la fille aux cheveux rouges voler de l’autre côté après avoir parlé, elle s’arrêta et ses yeux fixèrent Shidou.

“C’est……………”

Elle échangea quelques mots par avec une camarade par leur émetteur, puis se mit à activer sa lame et se dirigea vers Shidou au lieu de l’Esprit pour une raison quelconque.

“Hé——–?”

Shidou lâcha un cri hystérique. A un instant, il pensait qu’elle venait sur la scène pour protéger un citoyen mais, ce n’était pas le cas. Elle sortit un taser de sa ceinture, se dirigea vers Shidou comme si elle voulait le neutraliser pour le capturer——

“……..………..!”

DAL vol 6 69.jpg

Avant que la fille aux cheveux rouges attaqua Shidou, Origami s’interposa.

Le voir était bizarre. On dirait qu’elle avait ignoré <Diva> et vint ici. La lame d’énergie d’Origami s’entrechoqua avec celle de la femme et des étincelles se propagèrent violemment.

“Arara? Que fais-tu ?”

“Je devrais dire ça. Il n’est pas un Esprit. Que comptais-tu lui faire ?”

“Tu n’as pas l’autorisation de le savoir. C’est un ordre des supérieurs. Dégage de là.”

“……………Je ne suis pas d’accord. Donne-moi une explication pour que je comprenne.”

“Qu’elle est têtue.”

La femme trancha de nouveau, Origami faisant de même pour contre-attaquer.

Un impact incomparable se diffusa dans les environs.

“U,uwah………….!”

La vue de Shidou s’obscurcit——

Alors qu’il s’évanouit, il retourna dans l’intérieur sombre du vaisseau.


Notes de traduction[edit]

  1. 特撮)Effets spéciaux Tokusatsu(pensez simplement aux poses des super sentai/power rangers avec des explosions en arrière-plan).